Keystone logo
Ghent University - Faculty of Bioscience Engineering Master international en sciences des sols et du changement global
Ghent University - Faculty of Bioscience Engineering

Master international en sciences des sols et du changement global

Ghent, Belgique

2 Years

Anglais

À plein temps

Request application deadline

Sep 2024

EUR 4 500 / per year *

Sur le campus

* Etudiants européens : 4 500 € | Étudiants non européens : 9 000 €

Introduction

La pression démographique accrue, l'industrialisation et l'utilisation intensive des terres entraînent l'épuisement des ressources naturelles et limitent les performances des terres en ce qui concerne leurs fonctions telles que la production de biomasse, la séquestration du carbone, la purification de l'eau, etc. Les effets additifs du changement climatique et les aspects susmentionnés du changement global influencent la capacité des sols à se régénérer et peuvent même entraîner une dégradation des sols.

La capacité future des sols à supporter la vie (humaine) est en jeu . Des programmes ont été élaborés pour protéger l'environnement et accroître la résilience des écosystèmes. De nombreuses directives sur la réponse des sols aux pressions externes ont été élaborées et mises en œuvre . Une richesse de connaissances scientifiques est disponible mais dispersée en raison de la spécialisation des groupes de recherche, ce qui rend difficile pour les étudiants de suivre un programme ciblé sur les sols et le changement global dans une université individuelle.

Le programme International Master of Science in Soils and Global Change (IMSOGLO) vise à enseigner les connaissances, les outils, les technologies et les applications dans le contexte des sols et du changement global en rassemblant l'expertise de groupes de recherche de 4 universités européennes renommées :

  1. Université de Gand;
  2. Université des ressources naturelles et des sciences de la vie (Vienne);
  3. Université de Göttingen ;
  4. Université d'Aarhus.

Résultats d'apprentissage

Les diplômés seront capables de :

  1. effectuer à un niveau avancé en physique des sols, biogéochimie des sols, systèmes d'information sur les terres, météorologie et climatologie ;
  2. comprendre l'évolution des écosystèmes du sol (agro-/forêt/naturel) dans des conditions naturelles et l'impact humain, en relation avec le changement global ;
  3. caractériser le sol, et peut traduire cela en qualité du sol et évaluer les relations avec les facteurs naturels et anthropiques ;
  4. effectuer des travaux sur le terrain (relevé pédologique, description du profil pédologique, échantillonnage du sol), interpréter les données analytiques, classer le sol et gérer et interpréter les données géospatiales (sol) existantes ;
  5. planifier et exécuter des expériences ou des simulations ciblées de manière indépendante et évaluer de manière critique les données collectées ;
  6. posséder une compréhension globale des interactions et des processus dans l'agro-écosystème et les écosystèmes naturels, en utilisant des outils statistiques et des techniques avancées d'information et de modélisation (géospatiales);
  7. agir du point de vue des chercheurs : créativité, justesse, réflexion critique, curiosité, justification des choix sur des critères scientifiques ;
  8. intégrer et étendre les connaissances acquises vers des solutions innovantes, en connaissant les limites de ses propres compétences ;
  9. participer et diriger des groupes interdisciplinaires pour le développement de solutions environnementales durables à l'échelle locale, régionale et mondiale ;
  10. posséder des qualifications pour l'emploi dans des entreprises et des organisations des secteurs privé et public où une expertise de haut niveau en gestion des sols est requise ;
  11. communiquer, oralement et par écrit, en mots et en graphiques, sur sa propre discipline aux experts et au grand public.

Structure

Ce programme de 2 ans contient 120 crédits ECTS et propose deux options de spécialisation de 90 ECTS :

  • La spécialisation « Biogéochimie des sols et changement global » est organisée par l'Université de Gand, l'Université des ressources naturelles et des sciences de la vie de Vienne et l'Université de Göttingen et conduit à un diplôme de maîtrise conjoint délivré par ces 3 universités.
  • La spécialisation « Ressources physiques des terres et changement global » est organisée par l'Université de Gand et l'Université d'Aarhus et mène à un diplôme conjoint de maîtrise délivré par ces 2 universités.

Les deux spécialisations partagent le module d'introduction de Soil Fundamentals à l'Université de Gand (premier semestre, 30 ECTS, qui comprend un événement d'initiation commun) et une activité d'été commune à la fin du deuxième semestre.
Les cours et les lieux au cours du deuxième et troisième semestre dépendent de la spécialisation choisie. Les étudiants suivent des cours obligatoires et choisissent un nombre de cours éligibles jusqu'à un total de 30 ECTS par semestre.

La thèse de maîtrise s'effectue dans l'une des universités organisant la spécialisation, sous co-tutelle de l'autre université. Il est également possible de faire la thèse en collaboration avec l'un des partenaires associés : le Centre commun de recherche de la Communauté européenne, ou l'Académie chinoise des sciences (Nanjing).

Conditions d'admission

Exigences académiques

  • Titulaire d'une licence académique (minimum 180 crédits ECTS) en sciences pures ou appliquées (ex : Chimie, Biologie, Géologie, Géographie physique, Géoécologie, Génie civil ou agricole, Sciences de l'environnement ou de l'Agriculture, etc.) ou d'un niveau équivalent d'une université reconnue ou d'un collège d'ingénieurs.
  • Des connaissances académiques suffisantes (au moins 40 ECTS) en sciences naturelles sont requises, où les sciences naturelles sont spécifiées comme la physique, la chimie, les mathématiques, l'écologie, la biologie, la géographie, les sciences de l'environnement et les sciences agricoles.

Exigences linguistiques

Le candidat doit maîtriser l'anglais. La maîtrise de l'anglais peut être satisfaite en fournissant un certificat (pas plus de 5 ans) de l'un des tests suivants (les tests prédictifs TOEFL/IELTS et TOEIC ne seront pas acceptés) :

  • TOEFL IBT 90 ou TOEFL PBT 577
  • Score global académique IELTS 6,5 avec un min. de 6 pour l'écriture
  • ESOL Cambridge English CAE (Avancé)
  • La « langue d'enseignement » n'est pas acceptée comme preuve de compétence linguistique, sauf pour :
    1. les candidats titulaires d'un diplôme (enseignement secondaire, licence académique, master) délivré par une institution (reconnue) d'un pays de l'UE
    2. les candidats qui ont obtenu un baccalauréat et/ou une maîtrise dans un établissement d'enseignement supérieur avec l'anglais comme seul mode d'enseignement.

Informations pratiques

Les quatre partenaires académiques et les deux partenaires associés du consortium IMSOGLO ont été spécifiquement sélectionnés en raison de leur expertise et de leur capacité à dispenser les cours requis pour atteindre les résultats d'apprentissage. Les cours ont été soigneusement revus et sélectionnés pour minimiser les répétitions et les chevauchements et pour s'appuyer sur les connaissances précédemment acquises dans un ordre logique. Les exigences pédagogiques et l'engagement des quatre partenaires éducatifs sont équilibrés et au même niveau.

Les partenaires académiques sont complémentaires et possèdent chacun une expertise spécifique sur les aspects biogéochimiques et physiques des sols sous changement global et peuvent ainsi apporter l'approche pluridisciplinaire nécessaire pour couvrir l'ensemble de la chaîne :

  • Toutes les universités partenaires travaillent sur les sols dans le monde entier, ce qui est utile pour fournir une variété d'exemples en classe aux étudiants et permet un choix riche dans les domaines d'étude pour la recherche de thèse.
  • L'Université d'Aarhus a un profil solide dans la physique des sols et les problèmes de changement global dans les régions arctiques et tempérées ;
  • L'Université des ressources naturelles et des sciences de la vie (Vienne) a un profil fort en microbiologie des sols et en flux de gaz à effet de serre dans les sols tempérés et tropicaux ;
  • L'Université de Göttingen a un profil fort dans la biogéochimie des sols agricoles et naturels des sols tempérés et tropicaux ;
  • L'Université de Gand a un profil solide dans la recherche sur la dégradation physique et chimique des sols et la gestion optimale de l'eau du sol dans le monde entier.

Les partenaires académiques collaborent étroitement avec des partenaires non éducatifs des secteurs public et privé. Les partenaires associés ont un engagement structurel régulier envers le programme, et les grands réseaux de tous les instituts partenaires permettent des options pour des thèses et des stages à travers des opportunités, des offres ou des demandes ad hoc.

Opportunité de bourse : Des bourses Erasmus Mundus sont disponibles

Site du consortium : href="https://imsoglo.eu

Plus d'infos : href="https://www.ugent.be/bw/en/education/master-programmes/imsoglo

Résultat du programme

Curriculum

Admissions

Bourses et financement

Classements

Témoignages d'étudiants

À propos de l'école

Des questions