Master de conservation des monuments et des sites (Louvain)

Informations générales

En savoir plus sur ce programme sur le site internet de l'école

Description du programme

Vous voulez un programme avec un vrai pedigree? Essayez le Master de Conservation des Monuments et des Sites, dirigé par le RLICC (Centre International de Conservation Raymond Lemaire), fondé par Raymond Lemaire. Le RLICC a plus de 40 ans d'expérience en formation, recherche et conseil dans le domaine de la préservation du patrimoine bâti. Son programme d'études internationales et interdisciplinaires avancées dans la conservation et la restauration des monuments et sites historiques est un programme de trois semestres.

De quoi parle le Master of Conservation of Monuments and Sites?

Ce programme de trois semestres est organisé conjointement par le Département d'architecture et le Département de génie civil.

Structure

Le Master of Conservation of Monuments and Sites, 90 crédits, est un diplôme universitaire de trois semestres basé sur la recherche, étalé sur deux ans. La première année académique comprend des cours théoriques, des séminaires et des travaux de projet.

Le premier semestre est principalement consacré à l'établissement d'un cadre théorique commun, offrant aux étudiants de différents horizons une base commune, selon le caractère interdisciplinaire du programme. Des cours optionnels offerts par les autres programmes de maîtrise avancée du Département d'architecture et une éducation par projet orientée vers la construction de l'archéologie, la documentation et l'arpentage du patrimoine et les sites et paysages urbains à plus grande échelle complètent ce semestre.

Au second semestre, le cadre théorique est dédié aux aspects techniques et politiques du patrimoine. Au niveau du projet, son épine dorsale consiste en un travail de projet interdisciplinaire intégrant tous les aspects de la conservation, basé sur un format de travail de groupe, ceci est complété par un atelier à l'étranger.

Le troisième semestre se compose principalement de la thèse de maîtrise, c'est-à-dire des travaux de recherche individuels dans le domaine de la conservation, soutenus par un programme d'études ad hoc. Ce semestre se concentre sur la formation à la recherche avec des séminaires, y compris une semaine thématique (ouverte aux étudiants de première et deuxième année), soutenant la rédaction du mémoire de maîtrise. Il est complété par un stage professionnel, qui vise à initier les étudiants au monde de la pratique du patrimoine.

Pour des informations plus détaillées sur le programme, les conditions d'admission et l'application, consultez notre site Web.

Projecteur

Le Centre international de conservation Raymond Lemaire (RLICC) propose un programme de maîtrise avancé à la Faculté des sciences de l'ingénieur de la KU Leuven . Le Centre a été créé par le professeur Raymond Lemaire en 1976, à l'initiative du Conseil international des monuments et des sites (ICOMOS) et dans le cadre du Collège d'Europe à Bruges. Le RLICC a plus de quarante ans d'expérience dans la formation, la recherche et le conseil dans le domaine de la préservation du patrimoine bâti. Son fondateur, le professeur Lemaire, a été l'un des auteurs de la Charte de Venise, qui a établi la doctrine de la conservation du patrimoine architectural et urbain en 1964. Il était également un conseiller bien connu de l'Union européenne, du Conseil de l'Europe et UNESCO. Il a créé le centre, qui porte son nom, afin de renforcer l'intérêt pour la préservation du patrimoine culturel dans le monde entier grâce à une formation interdisciplinaire et de promouvoir une réflexion plus approfondie sur la meilleure intégration possible du patrimoine dans la société d'aujourd'hui pour les générations de demain. Dans cet esprit, plus de 700 spécialistes de la conservation ont obtenu leur diplôme du programme. Beaucoup d'entre eux ont des positions de leader dans des organisations nationales ou internationales du patrimoine, ont fondé leurs propres bureaux de conseil privés ou travaillent pour des autorités publiques dans le domaine de la conservation.

Les diplômés du MCMS maîtrisent le langage commun nécessaire, la perspective critique, les méthodologies et les pratiques de recherche utilisées dans la conservation des monuments et des sites, comme en témoignent les directives internationales, les chartes et la littérature. Cela leur permet de se diriger vers une carrière de chercheur (Ph.D.) ou des carrières professionnelles de haut niveau dans des organismes officiels ou en tant qu'activités indépendantes spécialisées.

Des professeurs internationaux, ainsi que des professionnels, participent systématiquement aux séries de conférences, aux jurys de studio et aux ateliers.

MCMS a une position unique dans le paysage éducatif international car il s'agit du seul programme en langue anglaise et à orientation internationale en Belgique traitant de la préservation des monuments et des sites.

La dimension internationale du MCMS s'incarne dans le profil de la population étudiante ainsi que dans celui des professeurs invités et le contenu de leurs cours. L'interdisciplinarité repose sur les différents parcours des étudiants et des professeurs (invités), ainsi que sur la mise en place intégrative des programmes. Cette intégration se fait principalement dans les ateliers et le studio de design, où les intentions transdisciplinaires du programme sont les plus visibles.

Il existe une diversité d'étudiants entrants, tant en termes d'origine géographique qu'en termes de parcours professionnel et éducatif.

Le réseau des diplômés regroupe des diplômés de 69 pays créés sur 2 générations (près de 40 ans):

  • Base de données des anciens.
  • Soutien aux ateliers internationaux en offrant la possibilité d'interagir avec les organisations locales, les communautés et les professionnels.
  • Recrutement de nouveaux étudiants possibles.
  • Offrir des stages dans un contexte international.
  • Soutien en éducation (conférences de visite, thèse de maîtrise et directeurs de thèse).

Le programme de trois semestres récemment révisé offre la possibilité d'organiser un calendrier compatible avec les étudiants de première et de deuxième année (présentations de thèse de maîtrise, jury de studio de design, colloque international, etc.).

Grâce à l'enseignement interactif qui relie le travail de projet aux cours théoriques, les diplômés ont appris à être flexibles, ils sont capables de travailler dans des environnements complexes au sein d'équipes interdisciplinaires et ils sont bien qualifiés en communication.

Le MCMS contribue à la base de recherche des départements impliqués et d'autres groupes de recherche à la KU Leuven et à l'étranger, non seulement parce qu'un nombre important de diplômés deviennent des doctorants, mais aussi parce que le réseautage résultant du programme éducatif chevauche et renforce les réseaux internationaux pour recherche.

Le programme MCMS est étroitement lié à d'autres domaines d'études tels que le génie civil, le tourisme, le développement du patrimoine et du tourisme durable, l'archéologie et l'histoire de l'art.

Contribuer à la réputation internationale de l'Université de Louvain.

Chaire UNESCO sur la conservation préventive, le suivi et l'entretien des monuments et des sites.

Partenariats avec d'autres universités: Université de Cuenca, Université de Santiago de Cuba, Politecnico di Milano, Université du Sud-Est, Université de Pékin, etc.

Les MCMS-Alumni occupent des postes de direction et d'élaboration de politiques au niveau international auprès des institutions du patrimoine (ICOMOS, DOCOMOM, UNESCO, Conseil de l'Europe, autorités du patrimoine dans différents pays, Getty Conservation Institute, Future for Religious Heritage).

Le MCMS prépare les diplômés à intervenir sur des questions très sensibles et d'une importance cruciale du patrimoine culturel et a notamment contribué au rapport `` Le patrimoine culturel compte pour l'Europe '' (2015) qui mesure l'impact du patrimoine pour le développement durable.

Date limite d'inscription pour 2018-2019

  • 1er mars 2018 (pour les citoyens non-EEE)
  • 1er juin 2018 (pour les citoyens de l'EEE)

KU Leuven utilise un système de candidature en ligne. Vous pouvez télécharger et soumettre votre formulaire de candidature via www.kuleuven.be/application. Les étudiants titulaires d'un diplôme flamand peuvent consulter www.kuleuven.be/studentenadministratie.

Frais de scolarité

Pour plus d'informations sur nos frais de scolarité, veuillez visiter www.kuleuven.be/tuitionfees

Est-ce le bon programme pour moi?

Les candidats doivent pouvoir démontrer un réel engagement envers la conservation du patrimoine culturel en général. Ils doivent être disposés à travailler en équipe et à laisser les idées de leurs propres origines, formations et contextes culturels être confrontées à celles des autres étudiants. Après avoir réussi le programme, vous aurez acquis et développé des connaissances suffisantes dans tous les domaines de base de la conservation et de la restauration, ainsi que des connaissances plus spécialisées dans les sujets de conservation et de restauration proches de votre propre formation de base. À ce titre, vous pouvez faire progresser votre pratique professionnelle ou entreprendre des recherches dans le domaine du patrimoine.

Idéalement, en entrant dans le programme, vous posséderez:

  • Une maîtrise initiale dans un domaine lié au patrimoine bâti ou à la gestion des ressources culturelles, comme l'architecture, la conception, l'ingénierie (de construction), l'archéologie, l'histoire (d'art), l'urbanisme ou les études culturelles. Les candidats titulaires d'un baccalauréat de cinq ans les qualifiant pour une carrière professionnelle d'architecte ou d'ingénieur dans leur pays sont également éligibles. Les candidats motivés titulaires d'un Master of Science dans une autre discipline pertinente peuvent également être éligibles, mais ils doivent contacter le bureau du programme avant de postuler.
  • Un intérêt particulier et, de préférence, un engagement démontrable pour la cause de la conservation du patrimoine culturel en général.
  • Une volonté de travailler en équipe et de confronter des concepts / opinions / méthodes de votre propre contexte et contexte culturel avec ceux d'autres étudiants ayant un parcours, une formation et un contexte culturel différents.
  • Expérience professionnelle (recommandée).
  • Connaissance des langues (recommandé; anglais requis).

À la fin du programme, les participants auront:

  • acquis et développé des connaissances suffisantes dans tous les domaines fondamentaux de la conservation et de la restauration;
  • acquis des connaissances spécialisées dans les matières de conservation et de restauration les plus proches de la (première) discipline de l'étudiant;
  • acquis le langage commun nécessaire à la communication interdisciplinaire dans un projet de restauration ou de gestion du patrimoine, afin de faire progresser la pratique professionnelle et / ou la recherche scientifique dans le domaine de la préservation du patrimoine

Possibilités de carrière

Les possibilités d'emploi pour les diplômés du RLICC sont nombreuses et très répandues. Les anciens travaillent actuellement en tant que professionnels indépendants dans la conservation et la restauration du patrimoine architectural dans le monde entier. Ils affichent une expérience professionnelle très appréciée dans les bureaux d'architecture et de restauration privés ainsi que dans des postes de direction et d'élaboration de politiques dans des institutions de conservation régionales, nationales et internationales telles que l'UNESCO, l'ICOMOS et le Conseil de l'Europe. Tous les niveaux de l'administration du patrimoine, qu'ils soient régionaux, nationaux ou internationaux, comptent les anciens du RLICC dans leurs rangs.

Objectifs

Le programme de master après master proposé par le Centre international de conservation Raymond Lemaire vise à former les jeunes professionnels à la conservation et à la restauration du patrimoine immobilier (bâtiments, structures et sites), à la fois dans la tradition de la discipline et dans les nouvelles méthodes scientifiques.

Les diplômés du MCMS ont acquis et développé des compétences qui permettent la recherche interdisciplinaire, la communication et la collaboration nécessaires entre les différentes disciplines impliquées dans la restauration du patrimoine architectural comme par exemple l'archéologie, l'histoire, l'urbanisme, l'architecture, l'ingénierie, les sciences humaines, la conservation et sciences de la restauration, etc. Ils ont appris à utiliser le matériel source pertinent, à aborder un problème de manière scientifique, à comprendre les approches et les possibilités d'autres disciplines que les leurs, et ils ont développé la terminologie, la méthodologie et les compétences communes nécessaires pour: mener des recherches et préparer conjointement des études de restauration, des projets et des programmes à long terme. Ils ont appris à réfléchir de manière critique sur les concepts et débats en cours sur la préservation du patrimoine. sur la base de ce qui précède, ils ont acquis le langage commun nécessaire et ils maîtrisent avec une attitude critique les méthodologies et les pratiques de recherche utilisées dans la conservation des monuments et des sites, comme en témoignent les directives internationales, les chartes et la littérature. Ils ont acquis des connaissances et de l'expérience (à travers des travaux de projet) qui les renforcent pour faire partie de la recherche interdisciplinaire et pour communiquer avec une équipe de restauration.

Mis à jour le Mars 2020

À propos de l'établissement

KU Leuven is an institution for research and education with international appeal. All programmes at this University are based on the innovative research of its scientists and professors and are ranked ... Continuer

KU Leuven is an institution for research and education with international appeal. All programmes at this University are based on the innovative research of its scientists and professors and are ranked among the top 100 in the world. Réduire
Accéder au site de l'établissement