Université de technologie de Troyes - UTT

Introduction

L’Université de technologie de Troyes

Trois missions

La recherche, la formation et le transfert de technologie sont les trois missions de l’UTT. Etablissement public créé à Troyes en 1994, l’UTT est aujourd’hui parmi les 10 écoles d’ingénieurs les plus importantes en France. Elle forme 2600 étudiants chaque année, de post-bac à bac+5 et bac+8.

L’UTT est 4e école-post-bac et 24e dans le classement global des 100 meilleures écoles d'ingénieurs, publié le 13 mars 2014 par le magazine L'Usine Nouvelle.

Formation sur mesure

Le parcours d’ingénieur en 5 ans, habilité par la CTI, est individualisé dès la première année et permet à chaque étudiant d’adapter sa formation à son projet professionnel. L’UTT propose sept diplômes d’ingénieur, un Master avec neuf spécialités et le doctorat, dans trois spécialités, ainsi que des parcours en alternance (Master, licence professionnelle, 5ème année du cursus ingénieur).

Recherche d’excellence

La recherche de l’UTT, structurée dans l’Institut Charles Delaunay (ICD), est fortement axée sur les Sciences et Technologies pour la Maitrise des Risques (STMR). L'ICD - UMR 6281 créée en co-tutelle avec le CNRS depuis le 1er janvier 2014 - regroupe l’ensemble des acteurs de la recherche de l’UTT.

En interaction avec le monde économique

L’UTT entretient des liens forts avec le monde économique, notamment à travers la recherche partenariale avec les entreprises et les stages longs de ses étudiants.

Une gestion innovante

Gestion par projets, comptabilité analytique, gestion innovante des ressources humaines et organisation matricielle ont permis à l’UTT de figurer dans le premier groupe d’établissements autonomes promus par la réforme universitaire, dès le1er janvier 2009. Pour soutenir ses actions et pérenniser son développement, l’UTT s’est dotée d’une Fondation partenariale.

Des partenariats forts

Avec les universités de technologie de Compiègne (UTC) et de Belfort-Montbéliard (UTBM), l’UTT forme le réseau des UT françaises. Ce modèle de formation d’ingénieur - nourrie par la recherche scientifique, liée au monde industriel et activement international - s’est exporté en Chine. Les 3 UT y ont créé, en 2005, une école d’ingénieurs sur leur modèle, l’Université de Technologie Sino-Européenne de Shanghai (UTSEUS) qui forme aujourd’hui 1000 futurs ingénieurs chinois et français.

L'UTT en chiffres

  • 2600 étudiants
  • 175 doctorants
  • 24% d’étudiants étrangers
  • 4504 ingénieurs diplômés
  • 7 diplômes d’ingénieur
  • 1 Master avec 9 spécialités
  • 1 doctorat avec 3 spécialités
  • 2 licences professionnelles
  • 2 Master en alternance
  • 154 enseignants-chercheurs
  • 220 personnels administratifs et techniques
  • 8 équipes de recherche au sein de l’Institut Charles Delaunay
  • 60 contrats de transfert de technologie par an
  • 183 partenariats universitaires internationaux
  • 3000 entreprises partenaires
  • 37 354 m2 de locaux

Dates clés

  • 1994 : Signature du décret de création de l’UTT
  • 1996 : 1er diplômé de l’UTT
  • 1997 : Emménagement de l’UTT dans ses propres locaux
  • 2000 : Création de l’Ecole Doctorale
  • 2004 : Lancement de formations Master
  • 2006 : Création de l’Institut Charles Delaunay (ICD)
  • 2007 : Mise en service de la première extension du campus (halle sportive, halles industrielles, foyer étudiants, locaux d’enseignement et bureaux)
  • 2009 : Passage à la gestion autonome prévue par la réforme universitaire
  • 2010 : Certification des comptes
  • 2010 : Création de la « Fondation partenariale de l’Université de technologie de Troyes pour la maîtrise des risques, les systèmes complexes et la sécurité globale »
Cet établissement propose des programmes en :
  • Anglais
  • Français

Voir Master Scientifique (MSc) » Voir programmes de master »

Programmes

Cette école propose également:

Master

Informatique et systèmes d’information

Campus À temps plein 5 - 7 années September 2016 France Troyes

Formation qui prépare l’ingénieur à concevoir des méthodes d'acquisition, de stockage et d'échanges sécurisés d’informations pour toutes les activités d'une entreprise ou d'un réseau d'entreprises. L'informatique permet l'automatisation et la dématérialisation de certaines opérations telles que la structuration des données ou le contrôle de processus industriels. [+]

Informatique et systèmes d’information Définition : Formation qui prépare l’ingénieur à concevoir des méthodes d'acquisition, de stockage et d'échanges sécurisés d’informations pour toutes les activités d'une entreprise ou d'un réseau d'entreprises. L'informatique permet l'automatisation et la dématérialisation de certaines opérations telles que la structuration des données ou le contrôle de processus industriels. Spécialisation née du dédoublement de la Branche « Système d’Informations et Télécommunications » pour une meilleure lisibilité du diplôme, une formation plus professionnalisant et une réponse adaptée au marché, notamment en termes de sécurité. De surcroît, elle s’appuie sur les activités de recherche de l’UTT. Enseignements : Informatique Génie logiciel Grandes applications des systèmes d’information (travail coopératif, progiciels de gestion, e-commerce…) Ingénierie des connaissances Sécurité des systèmes d’information Filières : Management des Systèmes d’Information (MSI) Management de Projets Logiciels (MPL) Management du Risque Informationnel (MRI) Secteurs d’activités : Sociétés de service informatique (SSII) Secteur tertiaire Constructeurs et éditeurs de logiciels Exemples de stage : Développement d’une plate-forme de gestion des connaissances Conception et mise en place d’un Intranet Développement d’une boutique électronique. [-]

Ingénieur "Matériaux et Mécanique"

Campus À temps plein 4 années September 2016 France Troyes

Cette formation en trois ans prépare l'ingénieur à pouvoir identifier les nouveaux matériaux et pouvoir mettre en œuvre des procédés de fabrication adaptés au système de production de l’entreprise. [+]

Formation en alternance (apprentissage ou formation continue) Cette formation en trois ans prépare l'ingénieur à pouvoir identifier les nouveaux matériaux et pouvoir mettre en œuvre des procédés de fabrication adaptés au système de production de l’entreprise. L'ingénieur MM (ex-PMOM) répond à cette exigence par sa polyvalence ; il est proche des équipes de terrain, capable d’apporter des solutions innovantes adaptées aux besoins des clients de son entreprise et à ses contraintes technologiques et industrielles. La formation aboutit au diplôme « Ingénieur UTT en Matériaux et Mécanique », approuvée le 14/12/2010 par la Commission des Titres d’Ingénieur. Elle est dispensée en partenariat avec le CFA de l’enseignement supérieur de Champagne-Ardenne. Frédéric SANCHETTE, Directeur de l'antenne de l'UTT de Nogent et Responsable de la formation MM « L’installation de l’UTT au coeur du bassin industriel haut-marnais constitue un challenge ambitieux et passionnant pour tous les acteurs institutionnels et industriels locaux. L’accueil qui a été réservé aux enseignants et aux premiers apprentis-ingénieurs augure un avenir prometteur de l’antenne nogentaise de l’UTT. Nous sommes très confiants dans la capacité de nos étudiants à intégrer l’industrie du fait de l’association d’un diplôme reconnu et des avantages de l’alternance : l’immersion dans l’entreprise et l’expérience acquise sur le terrain. » Xavier DUPONT, étudiant de la première promotion MM (ex-PMOM). Xavier Dupont était déjà employé pendant un an comme technicien dans l’aéronautique quand il a découvert la formation MM (ex-PMOM). Il est aujourd’hui embauché par le Groupe Safran. « La formation qui associe mécanique et matériaux était ce que je cherchais. Le fait qu’un séjour à l’étranger fasse partie du cursus de PMOM a également compté dans mon choix. Je me sens très bien ici. C’est très convivial. Il y a une bonne cohésion dans notre promo. Et les moyens mis à notre disposition sont super ! La proximité du corps enseignant est un autre point fort, une spécificité. Le contact avec les enseignants est direct et permanent. Tout est fait pour que l’on se sente bien ! » Le partenariat industriel La formation est construite en lien étroit avec l’association Nogentech, qui regroupe les entreprises industrielles de Haute-Marne, premier pôle français de mise en oeuvre des matériaux.http://www.nogentech.org Les apprentis peuvent cependant travailler dans des entreprises dans toute la France où l’UTT dispose de contacts du fait de ses 500 diplômés ingénieurs par an. Jean-Loïc CARRÉ, ingénieur, directeur du Pôle Technologique de Haute Champagne. « Département de forte tradition industrielle,la Haute-Marne accueille les industries des secteurs de pointe comme l’automobile, l’aéronautique, l’énergie et le médical, et des leaders de renommée internationale : Hachette & Driout, une des aciéries les plus modernes d’Europe, Ferry-Capitain, spécialiste mondial des pièces de très grandes dimensions, Forges de Courcelles et sa presse de 8000 tonnes, et dans le domaine médical : Marle, Aesculap, GreatBatch, Landanger... Cette excellence a motivé le Conseil Général, le GIP52 et leurs partenaires institutionnels à créer le Pôle Technologique de Haute-Champagne à Nogent, en partenariat avec l’UTT, le CRITT-MDTS et Nogentech, cluster local d’une soixantaine d’entreprises, labellisé par la DATAR. La formation d’ingénieurs UTT par apprentissage et la recherche UTT complètent un dispositif ambitieux de développement économique et de soutien à l’innovation technologique, confortant ainsi nos atouts de compétitivité sur le marché mondial. La forte implication des collectivités locales de Chaumont, Nogent et Langres contribue à l’accueil des étudiants et à l’animation d’une riche vie associative et culturelle.» Les métiers ingénieur de production ; ingénieur R & D, bureau d’études ; ingénieur méthodes. Secteurs d'activités Industries de la mécanique Equipements Automobiles, Aéronautiques, Ferroviaires Forges et Fonderies Plasturgie Equipements énergétiques (Nucléaire) Compétences de l’ingénieur Matériaux et Mécanique choisir des matériaux métalliques ou non métalliques répondant à un besoin spécifique choisir, valider, et mettre en œuvre concrètement les procédés industriels adéquats définir et mettre en œuvre les essais et les pilotes industriels nécessaires utiliser et maîtriser les outils de CFAO, de gestion industrielle et d’amélioration continue accompagner l’innovation, en interface entre le management et les équipes de terrain La pédagogie de la formation Enseignements généraux m écanique et résistance des matériaux ; procédés de fabrication ; outils et méthodes de conception ; qualité et systèmes industriels ; conduite de projets, management et gestion de l’entreprise. Périodes d’alternance Années 1 et 2 : rythme d’alternance de 15 jours / 15 jours : à l’antenne de Nogent (52) de l’UTT au sein du pôle technologique de Haute-Champagne Le 5e semestre : à l’UTT à Troyes, intégré aux étudiants Le 6e semestre se déroule entièrement en entreprise Pédagogie inductive et par projets L’apprenti devra réaliser des projets au sein de son entreprise, qui seront évalués par l’entreprise et par l’UTT : semestre 1 : découverte de l’entreprise et de son environnement ; semestres 2 et 3 : projet industriel ; semestre 3 - 4 : projet international : préparation et séjour industriel à l’étranger ; semestre 4 : projet de recherche et d’expérimentation ; semestre 6 : projet de fin d’étude. Enseignements de 5e année à l’UTT : unités de valeur au choix La plupart des UV des branches « Systèmes Mécaniques » et « Matériaux : technologie et économie », sont accessibles aux apprentis et stagiaires MM. Par exemple : techniques d’achat et de réduction des coûts ; éco-conception ; product life cycle management et ingénierie collaborative ; conception de systèmes d’information. Sont également accessibles de nombreuses UV de la branche « Systèmes Industriels », de Technologies et de Sciences de l’Homme, de langues étrangères (en plus de l’anglais obligatoire). [-]

La Science Des Matériaux Et De La Technologie

Campus À temps plein 5 - 7 années September 2016 France Troyes

80% du budget des sociétés de production est dépensé pour l'achat de matériaux: aciers, plastiques, composants ... Les sources d'approvisionnement sont très diversed et les problèmes économiques, techniques et environnementaux sont tous liés ensemble. La conception du produit dépend des propriétés physico-chimiques et mécaniques des matériaux. Simultanément, la conception du produit dépend aussi bien sur les coûts associés, les normes et le recyclage. L'ingénieur science des matériaux est le lien entre les bureaux multidisciplinaire. Il / elle améliore la qualité, la fiabilité et la productivité des entreprises pour une meilleure performance, le développement durable et la gestion des coûts. [+]

Pour intégrer les matériaux dans les processus de conception et de les mettre en œuvre à l'égard de l'environnement et la gestion des coûts. 80% du budget des sociétés de production est dépensé pour l'achat de matériaux: aciers, plastiques, composants ... Les sources d'approvisionnement sont très diversed et les problèmes économiques, techniques et environnementaux sont tous liés ensemble. La conception du produit dépend des propriétés physico-chimiques et mécaniques des matériaux. Simultanément, la conception du produit dépend aussi bien sur les coûts associés, les normes et le recyclage. L'ingénieur science des matériaux est le lien entre les bureaux multidisciplinaire. Il / elle améliore la qualité, la fiabilité et la productivité des entreprises pour une meilleure performance, le développement durable et la gestion des coûts. Des cours de base: La connaissance des différents types de matériaux: structure, les propriétés physico-chimiques, le traitement, les processus Matériaux caractéristiques et choix, la conception des capteurs Matériaux économie et les flux Outils scientifiques pour l'ingénierie Gestion de projet et sciences sociales Compétences de l'ingénieur Sciences des Matériaux: Pour choisir le matériel adéquat pour une application industrielle spécifique Pour acheter ce matériel à bon escient en fonction sur le marché avec une approche "éco-responsable" Suivre et gérer son traitement Pour connaître les règlements et les méthodes de recyclage Pour être en mesure d'encourager la politique d'innovation Spécialisations (Filières): Matériaux économie et environnement Environnement et de la réglementation (éco-conception et de développement durable, les technologies propres, recyclage, normes ...). Cette spécialisation forme des ingénieurs dans l'éco-conception. Ils contrôlent le cycle de vie et des actes matériaux sur les effets de la production sur l'environnement en ce qui concerne les normes. Compétences spécifiques: Conception et l'éco-conception Recyclage Gestion de l'environnement et de la réglementation de la qualité Technologie et le commerce de matériaux et de composants Échange et l'achat et de réduction des coûts techniques. A côté ayant des compétences en matière de technologies et de l'économie, ces ingénieurs maîtrisent les techniques d'achat et les frais de réduction. Compétences spécifiques: L'information et la technologie de la communication, l'e-business Le commerce des matières Techniques d'achat Transformation et qualité des matériaux Vaste connaissance en science et génie des matériaux orienté à la métallurgie, la plasturgie, la structure et microstructure, les propriétés des matériaux de pointe, les traitements de surface et le développement durable. Compétences spécifiques: Matériaux de formage et transformation Procédés et matériaux Technologies de fabrication La métallurgie, la plasturgie Laboratoires associés: LNIO: Nanotechnologies et Instrumentation Optique Exemple de l'activité de recherche: nouveaux nanomatériaux hybrides pour la nanophotonique, prototype de spectromètre optique miniaturisé [-]

Matériaux : Technologie et Economie

Campus À temps plein 5 - 7 années September 2016 France Troyes

La spécialité ''Matériaux : technologie et économie'' forme des ingénieurs aptes à choisir, acheter, vendre, améliorer, développer dans une approche globale les matériaux utilisés dans l'industrie, en intégrant les contraintes et réalités reliées aux technologies, à l'économie, aux normes, à la réglementation et au respect de l'environnement (recyclage, éco-conception, développement durable). [+]

Définition La spécialité ''Matériaux : technologie et économie'' forme des ingénieurs aptes à choisir, acheter, vendre, améliorer, développer dans une approche globale les matériaux utilisés dans l'industrie, en intégrant les contraintes et réalités reliées aux technologies, à l'économie, aux normes, à la réglementation et au respect de l'environnement (recyclage, éco-conception, développement durable). Enseignements Formation scientifique de base (physique de la matière, interaction matière-rayonnement, chimie des matériaux, matériaux métalliques et non métalliques, semi-conducteurs, mécanique des matériaux) Procédés et technologies pour les matériaux Caractérisations microscopique et macroscopique Choix des matériaux Environnement et réglementation (éco-conception, technologies propres, recyclage, normes...) Commerce des matériaux et techniques d'achat et de réduction des coûts, flux de matières Mise en forme et traitement de surface des matériaux dans les domaines de la métallurgie, plasturgie… Filières Economie des Matériaux et Environnement (EME) Technologie et Commerce des Matériaux et des Composants (TCMC) Transformation et Qualité des Matériaux (TQM) Secteurs d'activités Automobile Aérospatiale Thermique, nucléaire Electronique et optoélectronique grand public (télécommunications, informatique) Construction Chimie Métallurgie, plasturgie Exemples de stages Assistant Chef de Projet Photovoltaïque Formulation en laboratoire d'enrobés bitumineux à hautes performances Audit de la fonction « achat » dans l'entreprise Réalisation d'une analyse de cycle de vie sur une pièce moteur automobile Problématique de la recyclabilité des particules fines dans le BTP Mise au point d'un acier Haute Résistance pour l'industrie automobile Débouchés Chef de projets Constructions Durables Chef de projet HQE Ingénieur éco-conception et analyse de cycle de vie Responsable Qualité Produit Ingénieur Industrialisation Responsable achats matières premières Ingénieur technico-commercial Ingénieur Recherche & Développement [-]

Systèmes, réseaux et télécommunications

Campus À temps plein 5 - 7 années September 2016 France Troyes

La formation en Systèmes, Réseaux et Télécommunications prépare des ingénieurs capables de gérer des réseaux d’entreprises ou d’opérateurs, du point de vue de l’architecture et des services, en intégrant les technologies mobiles et la sécurité de l’information. [+]

Définition : La formation en Systèmes, Réseaux et Télécommunications prépare des ingénieurs capables de gérer des réseaux d’entreprises ou d’opérateurs, du point de vue de l’architecture et des services, en intégrant les technologies mobiles et la sécurité de l’information. Cette formation s’appuie sur les activités de recherche de l’UTT, et les trois spécialisations qui sont proposées correspondent aux principaux enjeux d’avenir : nouvelles stratégies de gestion de réseaux et de services, disponibilité de l’internet grâce aux nouveaux terminaux, gestion des risques associés à l’utilisation d’internet. Enseignements : Théorie de l’information Réseaux & et télécommunications (fixe, sans fil, mobiles) Informatique (web, Java, programmation distribuée) Traitement du signal Sécurité des systèmes et des réseaux Systèmes embarqués Virtualisation Filières : Convergence Services et Réseaux (CSR) Comment la convergence des services et des réseaux dans l'internet permettra-t-elle demain de répondre aux besoins des entreprises ? Technologies Mobiles et Systèmes Embarqués (TMSE) Quels nouveaux usages et quels terminaux pour l'Internet de demain ? Sécurité des Systèmes et des Communications (SSC)Comment relever le défi de la sécurité dans des systèmes de plus en plus complexes et connectés ? Secteurs d’activité : Opérateurs de réseaux et de télécommunications Opérateurs de services Datacenters Constructeurs Secteur bancaire Sociétés de services informatiques (SSII) Exemples de stages : Ingénierie des systèmes réseaux Concepteur d'applications embarquées Audit de réseau et politique de prévention [-]

Systèmes Industriels

Campus À temps plein 5 - 7 années September 2016 France Troyes

Formation qui prépare l'ingénieur à l'ensemble des techniques et méthodes pour concevoir, maîtriser et améliorer les systèmes industriels. [+]

Définition Formation qui prépare l'ingénieur à l'ensemble des techniques et méthodes pour concevoir, maîtriser et améliorer les systèmes industriels. Enseignements Gestion et organisation des entreprises techniques et traitements mathématiques, technologie, informatique, automatique, analyse des systèmes industriels. Filières Logistique Interne et Production (LIP) Sûreté de Fonctionnement, Risques, Environnement (SFeRE) Logistique Externe et Transport (LET) Secteurs d'activités Industries de transformation Aéronautique Automobile Agro-alimentaire Exemples de stages Elaboration et mise en place du système qualité ISO 9002 Gestion de production et réorganisation de l'atelier Organisation d'un magasin de pièces de rechange Maintenance des ouvrages de génie civil et bâtiments Témoignages Damien J'ai fait mon stage dans un bureau d'études qui travaille sur le développement de l'énergie éolienne en France. J'ai participé à la recherche de sites appropriés, à la réalisation des études de faisabilité pour l'implantation, aux négociations foncières, aux études d'impact sur les sites. Cela a été très enrichissant de découvrir ce secteur d'activités, de travailler sur la logistique et l'organisation. Caroline Mon stage s'est déroulé aux Pays Bas dans une entreprise qui fabrique des chaises industrielles et des produits ergonomiques. J'étais dans le département assemblage. C'est là qu'on prépare les produits avant l'expédition : on les assemble, on les emballe et on met les documents nécessaires au transport. Il y avait déjà eu une réorganisation de ce département, mais cela n'avait pas été suffisant. Le but de mon stage était l'amélioration du fonctionnement de ce département. J'ai commencé par faire une analyse de l'existant. J'ai proposé différentes solutions. L'entreprise a choisi celle qui lui semblait la plus adaptée. J'ai participé à sa mise en place. J'ai apprécié de voir mon travail reconnu. Florent Je reviens de 8 mois passés en Irlande. Cela m'a permis de vivre l'expérience de l'expatriation, je ne suis revenu que 2 fois en France pendant mon séjour, même si il existe des vols pas chers. J'étais baigné dans une autre culture, une autre langue et c'est super. J'ai eu du mal à suivre les cours au début, il ne faut pas se laisser déborder. Il faut aussi comprendre les abréviations des profs. Par exemple, CQFD n'a pas d'équivalent en anglais, chaque prof a sa propre abréviation… Après 2 mois, je suis vraiment à l'aise et je comprends tout : télé, radio, cinéma. Leïla J'ai fait mon stage chez un fabricant de canapés, dans le service achats et sécurité. Le projet, c'était de mettre en place une chaîne de valorisation des déchets de 3 usines, puis de faire installer les moyens pour trier et de former le personnel. J'ai travaillé par étapes : - identifier et quantifier les déchets générés par les différentes phases de fabrication - consulter les professionnels du recyclage et élaborer les solutions techniques - réaliser les études économiques - mettre en place le tri dans les ateliers, sensibiliser et former le personnel. J'ai pu mener le projet à son terme grâce à la durée du stage, 6 mois. [-]

Systèmes Mécaniques

Campus À temps plein 5 - 7 années September 2016 France Troyes

Formation qui prépare l'ingénieur mécanicien à concevoir et réaliser des machines, des équipements, des structures ou tout type de système mécanique incorporant diverses technologies. [+]

Définition Formation qui prépare l'ingénieur mécanicien à concevoir et réaliser des machines, des équipements, des structures ou tout type de système mécanique incorporant diverses technologies. Enseignements Bases scientifiques et informatiques Mécanique Génie des systèmes Conception et production Filières Conception et industrialisation des systèmes mécaniques, en lien avec l'environnement (CeISME) Technologie de l'information pour la mécanique (TIM) Simulation numérique en mécanique (SNM) Secteurs d'activités Industries de la mécanique Automobile Aéronautique Exemples de stage Regroupement de production et diminution des coûts et délais Standardisation des organes mécaniques sur machine de production Automatisation et fabrication, four de traitement thermique et outils de laminage Etude du comportement des pneumatiques par la méthode des éléments finis Etude des consommations d'eau et solutions Optimisation d'une chaîne de montage Témoignages Cécile Je suis rentrée à l'UTT après un IUT GMP (génie mécanique et productique). Après le bac, on m'avait poussée à faire Maths sup bio, parce que je suis une fille. Mais çà a été un échec. Alors je suis revenue à ma première idée, la mécanique. On pense généralement que ce n'est pas pour les filles, c'est faux. J'ai donc fait mon IUT. Comme çà m'a plu j'ai eu envie de continuer. J'ai choisi l'UTT pour les 2 stages de 6 mois, un vrai plus pour le CV. J'ai trouvé le secteur d'activité qui m'intéresse : l'optimisation des lignes de production et la fiabilité. Arnaud Grâce à l'UTT, j'ai pu partir 6 mois en Australie pour y faire un stage. C'est une destination fabuleuse. J'ai fait mon stage de fin d'études dans un laboratoire universitaire. J'ai travaillé sur le calcul des structures, sur la façon de concevoir un produit. C'était vraiment bien. Antoine J'ai fait mon stage dans le bureau d'étude d'une entreprise spécialisée dans la fabrication de systèmes de production destinés à l'automatisation de l'industrie textile. J'ai d'abord travaillé sur des pistolets pneumatiques, qu'il fallait améliorer. J'ai ensuite réalisé un prototype de machine pour poser des étiquettes d'emballage dans les poches arrière d'un jean. Et j'ai conçu et réalisé une chaîne d'emballage et d'étiquetage pour des jouets. A chaque fois, il fallait concevoir des systèmes simples pour les utilisateurs, avec des pièces mécaniques faciles à usiner et garder à l'esprit l'aspect économique. C'était une très bonne expérience. Quentin J'ai travaillé 6 mois dans une entreprise qui développe des logiciels de simulation dynamique. L'utilisation de la CAO (conception assistée par ordinateur) permet d'évaluer la résistance du système mécanique qu'on conçoit avant de faire un prototype. Cà permet, par exemple, déterminer le dimensionnement de moteurs. Julien J'ai réalisé une étude statique d'une poignée en matière plastique destinée à l'industrie automobile. Cà veut dire que j'ai vérifié la solidité de la poignée. Je l'ai fait en utilisant la méthode des éléments finis pour étudier la répartition des contraintes lorsqu'on actionne la poignée et déterminer si il faut modifier sa forme. Pour éviter, par exemple, qu'elle casse quand il fait froid dans la main du chauffeur. Sébastien Moi, j'étais en Espagne pour mon stage, dans un laboratoire de recherche. J'ai étudié le comportement d'une turbine de turbocompresseur, lorsqu'on oblige le compresseur à comprimer un gaz d'une densité différente à la densité atmosphérique. Dit comme çà, ça paraît très compliqué. En fait, cette étude a permis d'obtenir plus d'informations sur la capacité de la turbine à fournir un travail en fonction de la quantité de gaz reçue. En connaissant mieux le fonctionnement des turbines, on associe les compresseurs les mieux adaptés et on est plus performant. Aurélien J'ai fait mon stage aux Pays-Bas, dans une entreprise de design et de fabrication de bateaux. J'ai participé à l'élaboration d'un tout nouveau concept de bateau, qui allie le classique et le moderne. Il a fallu réalisé les calculs de structure de la coque et du squelette du bateau, en accord avec les règles de sécurité et de design qui existent actuellement pour un tel produit. Au final, on a développé une méthode de calcul plus explicite que celle fournie par les règles utilisées jusque là et on a réalisé un modèle de CAO complet. C'était passionnant. [-]

Master Scientifique (MSc)

L'optique Et La Nanotechnologie

Campus À temps plein 5 années September 2016 France Troyes

Le "Optique et Nanotechnologies" spécialisation forme des étudiants pour les activités de recherche et développement dans le domaine des nanotechnologies. Ce programme est basé sur l'étude de diverses techniques et méthodes, principalement optiques, qui permettent de fabriquer des nanostructures et des matériaux, de caractériser leurs propriétés physiques et chimiques et de comprendre les phénomènes associés. [+]

Objectifs Le "Optique et Nanotechnologies" spécialisation forme des étudiants pour les activités de recherche et développement dans le domaine des nanotechnologies. Ce programme est basé sur l'étude de diverses techniques et méthodes, principalement optiques, qui permettent de fabriquer des nanostructures et des matériaux, de caractériser leurs propriétés physiques et chimiques et de comprendre les phénomènes associés. La recherche sur la miniaturisation de mécanique, électronique, optique, chimique, biologique et, dispositifs a vu une énorme augmentation dans les quinze dernières années, grâce au développement de nouveaux microscopes appelés microscopes à sonde locale. L'objectif de ces nouvelles techniques de sonde est de caractériser et d'aider à construire des objets miniaturisés, et donc de développer les futures technologies, à l'échelle du nanomètre (nanotechnologies), ou même l'échelle de l'atome. Le "Optique et Nanotechnologies" spécialisation offre une formation principalement dans le domaine de la microscopie optique de sonde locale et une familiarisation avec d'autres techniques microscopiques (microscopie à force atomique AFM, microscopie à effet tunnel STM). Les principaux thèmes de recherche couverts sont orientées vers le domaine des nanosciences. Ils abordent les problèmes de nanodetection de moléculaires, cristallins ou nanostructurés objets, mais aussi ceux de la modélisation des champs électromagnétiques sur la même échelle, dans le but de comprendre et d'interpréter les résultats expérimentaux observés. De manière générale, cette spécialité est basée sur une approche "optique"-à-dire d'utiliser une discipline transversale d'explorer un domaine pluridisciplinaire et le développement, qui est nanotechnologies. Prérequis Pour la première année, l'admission est offert aux titulaires d'un diplôme européen en physique, chimie, physico-chimie, la biochimie, les mathématiques appliquées, et les étudiants qui peuvent fournir la preuve d'un diplôme équivalent à 180 crédits ECTS dans une de ces disciplines. Pour la deuxième année, l'admission est offert aux titulaires d'un baccalauréat en physique, sciences physiques, la chimie, physico-chimie, de la biochimie, de l'EEE ou mathématiques appliquées, et aux titulaires d'une MST, ou étudiants en génie dans la dernière année de leur degré si leur cours contient une formation de base en physique (matériaux, optique ...), physico-chimie ou les mathématiques. L'entrée est également possible pour les titulaires de diplômes étrangers équivalents (240 crédits ECTS). L'admission définitive est décidée par un jury qui évalue les demandes. Carrières potentiels La nanotechnologie, ou le contrôle de la matière à l'échelle des éléments qui le constitue, exige des connaissances et un savoir-faire qui est de plus en plus précieux pour les ingénieurs et les chercheurs. Le programme proposé permettra aux étudiants de se familiariser avec les techniques, d'un point de vue expérimental, ainsi que d'un théorique et numérique. Les connaissances acquises permettront d'envisager de nouveaux débouchés dans des organisations ou des laboratoires, qui peuvent être trouvés dans des secteurs aussi variés que la biologie, la physique et la chimie des matériaux, de l'optoélectronique et de la photonique. [-]