Université du Québec à Rimouski UQAR

Introduction

Une université présente partout dans l'Est-du-Québec et dans Chaudière-Appalaches

UQAR

L’Université du Québec à Rimouski (UQAR) a décerné près de 42 000 diplômes depuis sa création en 1969. En plus de ses campus de Rimouski et de Lévis, l’UQAR offre de la formation universitaire à la grandeur de l'Est-du-Québec, de la région de Chaudière-Appalaches à celle de la Gaspésie-Iles-de-la-Madeleine, en passant par la Haute-Côte-Nord et la Manicouagan. Elle a aussi des bureaux permanents à Gaspé et à Rivière-du-Loup.

L'UQAR en chiffres

L’UQAR fait partie du réseau de l’Université du Québec, le plus grand réseau universitaire du Canada, avec près de 100 000 étudiants. L’UQAR accueille annuellement plus de 7 200 étudiants, dont plus de 400 étudiants étrangers provenant de plus de 30 pays.

Une grande université de petite taille

Choisir l’UQAR, c’est choisir une université où la réussite des étudiants est une priorité. L’UQAR est reconnue pour l’encadrement exceptionnel de ses professeurs et chargés de cours.

Les classes comptent une moyenne de 30 étudiants par cours, ce qui facilite l'intégration des nouveaux inscrits, et donc, la réussite de leurs études.

Oubliez les grands amphithéâtres qui regroupent 100, 200 ou même 500 étudiants à la fois!

L’UQAR offre même un service unique, le Centre d'aide à la réussite (CAR), qui est ouvert aux étudiants de tous cycles qui éprouvent des difficultés passagères dans leurs études ou qui désirent se perfectionner. Le CAR veille, à titre préventif, au bon déroulement du travail universitaire, dans le but de donner à chacun les meilleures chances de succès.

Une université d’excellence en recherche

L’UQAR se distingue des autres universités par ses orientations de recherche et de développement qui s’arriment avec les caractéristiques de son territoire.

Située en région, en bordure de l’estuaire du Saint-Laurent, l’UQAR est la plus nordique des universités québécoises. Voilà pourquoi les sciences de la mer, le développement régional et la nordicité constituent les axes d’excellence en recherche qui colorent de manière particulière plusieurs des programmes offerts à l'UQAR.

Des domaines novateurs comme le génie, les éoliennes en milieux nordiques, la littérature régionale ancienne, le patrimoine et les sciences de la santé ont pris de l'essor au cours des dernières années.

Au campus de Lévis, à l’instar du campus de Rimouski, des activités de recherche dans les secteurs de la persévérance des jeunes à l'école, de l'adaptation scolaire, des sciences infirmières et de la gestion sont en émergence.

Parmi les meilleures universités en recherche au pays, l’UQAR a été désignée cinq années consécutives depuis 2011 dans le Top 3 des Universités de l’année en recherche au Canada parmi les universités généralistes qui offrent majoritairement des programmes de premier cycle par la firme indépendante RE$EARCH Infosource Inc.

Entre 1999 et 2009, le financement de la recherche est passé de 3,8 M $ à 17,4 M $ – une augmentation de plus de 350 %. Depuis 2010, les subventions obtenues par l’UQAR pour soutenir la recherche se sont maintenues à plus de 20 M $.

L’UQAR est un moteur de déploiement de partenariats de recherche, de transfert de connaissances vers le milieu industriel et de développement de l’innovation et de meilleures pratiques au bénéfice du milieu.

Des formations axées sur la pratique

Par sa situation géographique privilégiée, l’UQAR permet aux étudiants d’explorer et d’étudier des milieux naturels exceptionnels à deux pas des campus. Tout en mettant l’accent sur la réussite étudiante, les programmes de formation offerts à l’UQAR se distinguent par leur excellence et par leur caractère unique.

De nombreux programmes comprennent une forte proportion de travaux pratiques sur le terrain ou des stages en milieu de travail.

Une vie étudiante ouverte sur le monde

L’UQAR compte plus de 50 programmes de coopération et d’échanges avec une vingtaine de pays dans le monde.

Chaque année, l’UQAR accueille plus de 400 étudiants étrangers qui font vibrer ses murs aux rythmes et aux accents du monde, enrichissant du même coup le quotidien à l'UQAR.

La dimension humaine de l’UQAR facilite l’intégration et la réussite des étudiants étrangers. L’UQAR propose notamment un programme de jumelage des étudiants nouvellement arrivés avec des étudiants déjà sur le campus, et ce, dès leur arrivée à l’université.

Rimouski, ville étudiante

Rimouski

Capitale de la région du Bas-Saint-Laurent, ville commerciale et maritime, Rimouski est également une véritable cité étudiante qui bourdonne, chaque année, de l’animation de plus de 15 000 étudiants tous niveaux confondus. L’expression « ville étudiante » n’est pas exagérée lorsqu’on considère que la population aux études représente près d’une personne sur trois dans cette ville de quelque 50 000 habitants.

Afin de favoriser la réussite scolaire et la conciliation entre les études et le travail, plus de 200 employeurs de la région se sont engagés à prendre en considération l’horaire scolaire, à faire preuve de souplesse en période d’examens et à ne pas exiger plus de 15 heures de travail par semaine de la part des étudiants.

Les établissements d’enseignement collaborent avec les partenaires des domaines culturel, sportif et social afin d’offrir un large éventail de services et d’activités de loisir aux étudiants qui choisissent Rimouski comme destination d’études.

Technopole maritime du Québec

Située en bordure du plus grand estuaire du monde, celui du fleuve Saint-Laurent, Rimouski offre un cadre naturel exceptionnel et propice au développement des sciences de la mer. La région regroupe une concentration unique de chercheurs répartis dans quatre institutions de renommée internationale :

  • l’Institut des sciences de la mer de Rimouski (ISMER) de l’UQAR,
  • le Centre de recherche sur les biotechnologies marines (CRBM) affilié à l’UQAR comptant parmi les centres de recherche les plus polyvalents au Québec et au Canada;
  • l’Institut maritime du Québec, le plus important centre de formation maritime au Canada;
  • l’Institut Maurice-Lamontagne, l’un des principaux centres de recherche en sciences de la mer au monde.

Des activités de plein air en plein centre-ville

Lieu privilégié pour les amateurs de plein air avec ses parcs, sentiers pédestres et pistes cyclables, Rimouski offre une large gamme d’activités sportives aux couleurs locales :

  • le Parc national du Bic avec ses points de vue à couper le souffle, sans compter les pistes cyclables l’été et les pistes de ski de fond l’hiver;
  • le Canyon des Portes de l’Enfer, où l’on trouve la passerelle suspendue la plus élevée au Québec;
  • les excursions à l’île Saint-Barnabé, qui propose une vue imprenable sur la ville;
  • le fleuve Saint-Laurent, paradis des amateurs de kayak, de voile et de kite surf;
  • le Club de Hockey L’Océanic, qui a accueilli dans ses rangs des dizaines de joueurs de la LNH dont le célèbre Sidney Crosby;
  • le Tour de la relève internationale de Rimouski, une course cycliste qui accueille des athlètes provenant du Canada, des États-Unis, et d'un peu partout dans le monde;
  • des randonnées en forêt, de la pêche sur glace, des sports extérieurs et d’intérieur, etc.

La santé passe aussi par les loisirs. Les résidents de la région ont accès à de nombreuses installations :

  • 13 gymnases et 30 terrains de jeux;
  • 2 piscines intérieures et 3 piscines extérieures;
  • 3 arénas, 2 allées glacées et 10 patinoires extérieures;
  • 6 courts de tennis intérieurs et 8 courts de tennis extérieurs;
  • 7 terrains de balle et 3 terrains de base-ball;
  • 16 terrains de soccer et 3 parcs de planche à roulettes;
  • 4 clubs de golf, 5 pistes de ski de fond et 2 centres de ski alpin;
  • 12 centres communautaires, 6 salles de diffusion et 4 bibliothèques municipales, etc.

La plaque tournante culturelle dans l’Est-du-Québec

À Rimouski, chaque semaine apporte son lot d’activités et de rencontres : cinémas, spectacles, cafés, théâtres, musées, galeries d’art, expositions, concerts, festivals, etc. La région compte sur un grand nombre d'activités artistiques qui, par leur créativité, animent un milieu culturel varié et en pleine effervescence.

Rimouski offre une variété d’activités socioculturelles très distinctives :

  • le Site historique maritime de Pointe-au-Père, qui offre aux visiteurs la chance de monter à bord du seul sous-marin accessible à la population au Québec, l’Onondaga, ainsi que de découvrir l’histoire du naufrage de l’Empress of Ireland;
  • le Festival international de Cinéma Jeunesse;
  • le FestiJazz international;
  • le Musée régional de Rimouski, logé dans la plus vieille église de pierre de l’Est-du-Québec;
  • l’Orchestre symphonique de l’Estuaire;
  • Spect'Art Rimouski et le Théâtre du Bic, qui proposent des spectacles d'envergure tout au long de l'année;
  • le Centre d’accès en arts médiatiques Paraloeil;
  • la Coopérative de solidarité le Paradis, un espace de travail, de création et de diffusion culturelle;
  • les Promenades historiques de Rimouski, une façon agréable de découvrir le patrimoine bâti et l’histoire de Rimouski;
  • le festival d'hiver de Rimouski RikiFest, proposant sa grande course de canots à glace, ses soirées électroniques dans la neige, son petit marché d'hiver et ses sculptures de glace.

Le Répertoire des ressources en loisirs et culture suggère des activités culturelles et sportives des plus diversifiées, qui sont les témoins du dynamisme exceptionnel qui caractérisent la région de Rimouski.

Transport

La Société des transports de Rimouski offre un service regroupant les avantages de deux modes de transports complémentaires, le CITÉBUS (minibus urbains à heures fixes) et le TAXIBUS (taxis en commun circulant en périphérie). L’UQAR est l’un des partenaires institutionnels majeurs de cette initiative, permettant d’offrir des laissez-passer pour les étudiants à un prix abordable.

Lévis, une ville d'un dynamisme exceptionnel

Levis

Face à la ville de Québec, Lévis offre à la fois la proximité du fleuve et des panoramas exceptionnels. Lévis constitue le principal pôle urbain, commercial et manufacturier de la région de Chaudière-Appalaches. Avec une population de plus de 140 000 personnes, Lévis est reconnue pour son dynamisme sur les plans économique et social.

Berceau du Mouvement Desjardins, dont le siège social représente l'un des plus gros employeurs de la région, Lévis abrite une quarantaine de coopératives ce qui la positionne comme une « ville de coopération ». Lévis vit présentement un développement sans précédent de son territoire et de sa population. Sa vigueur économique est stimulée par le développement de pôles commerciaux et la présence d'un parc technologique.

Les étudiants sont également au coeur de la vitalité de la communauté. Chaque année, plus de 30 000 étudiants de tous les niveaux s’inscrivent dans les programmes de formation à Lévis. Présente à Lévis depuis 1980, l’UQAR y accueille annuellement plus de 3 500 étudiants aux trois cycles d’études.

Une ville qui regorge d'espaces naturels pour la pratique d'activités de plein air

Le Parc des Chutes-de-la-Chaudière et le corridor cyclable que constitue le Parcours des Anses, en bordure du fleuve Saint-Laurent, en sont des exemples éloquents près du centre-ville. Plusieurs sites offrent des points de vue exceptionnels sur les fortifications de Québec, sur l’animation portuaire et nautique, sur les ponts entre les rives du fleuve et sur l’île d’Orléans.

La nature lévisienne, c'est :

  • 255 parcs et espaces verts;
  • 5 grands parcs voués à la préservation de milieux naturels;
  • 68 parcs de voisinage équipés de jeux pour enfants;
  • 195 km de voies cyclables, dont 69 km rattachés à la Route verte;

De plus, les résidents peuvent profiter de nombreuses installations des trois arrondissements de Lévis (Chutes-de-la-Chaudière-Ouest, Chutes-de-la-Chaudière-Est et Desjardins), dont :

  • 11 piscines extérieures et 2 piscines intérieures;
  • 11 terrains de tennis;
  • 7 clubs de golf;
  • 11 sites pour pratiquer la planche à roulettes et le BMX;
  • 1 centre d’école de ski alpin et 5 centres de ski de fond;
  • 3 terrains de soccer synthétiques et 56 terrains naturels;
  • 5 arénas et plusieurs patinoires extérieures, etc.

Un milieu où l’art et la culture florissent

Parmi les principaux attraits architecturaux de la ville, le secteur du Vieux-Lévis abrite une concentration de bâtiments et de lieux d’un intérêt patrimonial. Les arts visuels et les spectacles variés sont abondamment mis en valeur :

  • les Grands Feux Loto-Québec;
  • l’Orchestre symphonique de Lévis;
  • la salle de spectacle L’Anglicane;
  • le Festival Jazz etcetera Lévis;
  • le Festival de montgolfières Festivent;
  • la compétition de danse Hit The Floor,
  • le Village en Arts;
  • la Francofête;
  • les Concerts au crépuscule;
  • le Lieu historique national du Canada des Forts-de-Lévis;
  • etc.

Transport

Le service de traversier Québec-Lévis et la Société de transport de Lévis contribuent à faciliter les déplacements des citoyens et des étudiants de Lévis et des alentours. Ils favorisent un accès rapide aux différents services de la ville de Lévis et aux attraits touristiques de la ville de Québec.

Cet établissement propose des programmes en :
  • Français

Voir programmes de master »

Programmes

Cette école propose également:

Master

Diplôme d'études supérieures spécialisées en analyse et prévention des risques naturels

Campus À temps plein September 2017 Canada Rimouski Lévis

Le diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS) en analyse et prévention des risques naturels est une formation en géographie visant le développement des connaissances en géomorphologie, en gestion de l’environnement et sur les phénomènes naturels générateurs de risques pour reconnaître, délimiter et spatialiser les zones et les infrastructures vulnérables. [+]

Le diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS) en analyse et prévention des risques naturels est une formation en géographie visant le développement des connaissances en géomorphologie, en gestion de l’environnement et sur les phénomènes naturels générateurs de risques pour reconnaître, délimiter et spatialiser les zones et les infrastructures vulnérables. Il offre une formation pratique acquise pour l’essentiel sur le terrain et permet de maîtriser les outils et l’instrumentation utiles à l’analyse des aléas et de la vulnérabilité ainsi qu’à l’évaluation et à la cartographie des risques. Passage à la maîtrise Quatre cours du diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS) en analyse et prévention des risques naturels font partie intégrante de la maîtrise en géographie. Pour obtenir sa maîtrise, l'étudiant devra réaliser le mémoire de recherche de 27 crédits et deux cours obligatoires de 3 crédits. Il est donc possible pour un étudiant d’amorcer son cheminement au DESS, puis de poursuivre à la maîtrise. Pour compléter sa maîtrise, il doit : détenir une moyenne cumulative minimale de 3,2 sur 4,3; satisfaire aux conditions d’admission de la maîtrise; déposer une nouvelle demande d'admission. Qu’est-ce que la géographie? La géographie intègre les sciences naturelles et les sciences humaines. Elle vise à comprendre comment les milieux naturels influencent les activités humaines, mais aussi comment les sociétés s’adaptent, utilisent et modifient ces mêmes milieux. Les problématiques environnementales sont par conséquent au cœur des champs d’études de la géographie. Cette discipline s’intéresse aussi à tous les aspects de la gestion intégrée des territoires et de leurs ressources. Pour cela, elle utilise des méthodes et des outils performants pour la collecte, le traitement et l’analyse de l’information géographique (géomatique, télédétection, photo-interprétation, campagnes de terrain, etc.). À l’UQAR, la géographie humaine et la géographie physique se réunissent pour aborder des questions touchant, par exemple, les géorisques, l’aménagement du territoire et le développement durable. La nordicité, un axe d'excellence en recherche à l'UQAR L'UQAR se consacre à l'étude du Grand Nord et des basses latitudes froides, désignée sous le nom de nordicité. Cet axe de recherche regroupe des chercheurs qui s'intéressent aux environnements nordiques dans une perspective interdisciplinaire autour de disciplines étroitement complémentaires, dont la biologie, l'écologie, la chimie et la géographie, humaine ou physique, des milieux froids. Leurs recherches visent à mieux comprendre le fonctionnement des milieux continentaux en climat froid, de manière à répondre aux enjeux majeurs dans le domaine de la conservation et de la gestion durable. L'évolution des environnements nordiques continentaux dans le contexte du changement planétaire et les relations entre les environnements nordiques et les sociétés humaines sont au nombre des questions de premier plan. Objectifs Objectif général L’objectif général du programme de DESS-APRN est de former des professionnels hautement qualifiés dans l’analyse, la gestion et la prévention des risques naturels, et ce par le biais d’une formation pratique acquise pour l’essentiel sur le terrain. Il vise le développement des connaissances sur les phénomènes naturels générateurs de risque, la capacité de reconnaître, de délimiter et de spatialiser les zones et les infrastructures à risque, l’acquisition d’une démarche permettant d’évaluer la vulnérabilité, et, enfin, la maîtrise des outils et de l’instrumentation utiles à l’analyse des aléas et de la vulnérabilité ainsi qu’à l’évaluation et à la cartographie des risques. Objectifs spécifiques À la fin du DESS-APRN, l’étudiant devra : Connaître la démarche scientifique adaptée à l’analyse des risques naturels; Connaître et comprendre les aléas et les phénomènes naturels générateurs de risque; Être en mesure d’identifier et de délimiter les aléas selon d’une approche multirisques; Savoir évaluer la vulnérabilité d’un site à partir de l’analyse de diverses sources de données (in situ, télédétection, cartes, etc.); Maîtriser les principaux outils de géomatiques et de télédétection et savoir les utiliser dans le cadre de la cartographie des zones à risques; Être en mesure de rédiger un plan de gestion et de prévention des risques naturels. [-]

Diplôme d'études supérieures spécialisées en développement régional et territorial

Campus À temps plein September 2017 Canada Rimouski Lévis

Le diplôme d'études supérieures spécialisées (DESS) en développement régional et territorial forme des analystes aptes à comprendre des situations complexes auxquelles font face les intervenants engagés dans l’action sociale, économique et culturelle à diverses échelles territoriales et à formuler un diagnostic et des pistes de solution afin d’orienter le changement social. [+]

Le diplôme d'études supérieures spécialisées (DESS) en développement régional et territorial forme des analystes aptes à comprendre des situations complexes auxquelles font face les intervenants engagés dans l’action sociale, économique et culturelle à diverses échelles territoriales et à formuler un diagnostic et des pistes de solution afin d’orienter le changement social. Il aborde les problématiques en tenant compte des caractéristiques culturelles, historiques, identitaires, économiques, politiques et écologiques et des exigences en termes de durabilité et de respect de l’environnement. Structure du programme Le diplôme d'études supérieures spécialisées (DESS) en développement régional et territorial est un programme interdisciplinaire permettant d’aborder les dimensions tant économiques que sociales, culturelles, historiques et géographiques du développement. Les étudiants doivent se familiariser avec les principales théories et modèles de développement régional et territorial, particulièrement ceux qui caractérisent les avancées récentes dans ce champ de savoir, au même titre que les étudiants de la maîtrise en développement régional. Cette formation est complétée par des activités visant à consolider les capacités d’intervention sur le terrain. Cette activité, de type analyse – intervention, permet aux participants de mieux exercer leurs fonctions au sein des institutions et des organisations vouées à la promotion du développement territorial. Passage à la maîtrise Tous les cours du diplôme d'études supérieures spécialisées (DESS) en développement régional et territorial font partie intégrante de la maîtrise en développement régional. Pour obtenir sa maîtrise, l'étudiant devra réaliser le mémoire de recherche de 21 crédits et un cours obligatoire de 3 crédits. Il est donc possible pour un étudiant d’amorcer son cheminement au DESS, puis de poursuivre à la maîtrise. Pour compléter sa maîtrise, il doit : détenir une moyenne cumulative minimale de 3,2 sur 4,3; satisfaire aux conditions d’admission de la maîtrise; déposer une nouvelle demande d'admission. Axes de recherche Les enjeux sociaux étudiés par les professeurs se veulent en résonnance avec l'actualité : effets des politiques de développement sur l’économie régionale; innovation et ancrage territorial des entreprises en milieux rural et urbain; acceptabilité sociale des projets d’exploitation des ressources naturelles; multifonctionnalité des territoires ruraux et de l’agriculture; adaptation des communautés locales aux changements climatiques. Le développement régional, un axe d'excellence en recherche à l'UQAR L’UQAR cherche à mieux saisir les enjeux et les problèmes auxquels les régions font face en raison des mutations économiques et sociétales contemporaines. Les chercheurs associés à cet axe de recherche analysent les dynamiques socioterritoriales touchant les régions et élaborent des outils d’aide au développement. Le développement régional constitue un pôle institutionnel dominant en matière de recherche, tant fondamentale qu’appliquée, avec plusieurs unités de recherche structurées. Ce champ d’études multidisciplinaire rejoint les préoccupations véhiculées aux niveaux régional, national et international. Perspectives d'emploi Les programmes de cycles supérieurs en développement régional forment les analystes susceptibles de clarifier les situations complexes auxquelles font face les intervenants engagés dans l'action sociale, économique et culturelle à diverses échelles territoriales tout en étant en mesure de formuler un diagnostic et des pistes de solution afin d'orienter le changement social. Sous l’influence de facteurs comme la restructuration économique et le renforcement des sentiments identitaires, on constate, au Québec comme à l’étranger, une recrudescence d’intérêt pour les problématiques d’ordre régional. Les personnes détenant un diplôme de cycles supérieurs en développement régional détiennent des fonctions de haut niveau alimentées par l’expansion de l’enseignement, de la recherche, de la consultation, de l’intervention ou de l’administration publique autour des questions relatives au développement des régions. Plusieurs diplômés en développement régional occupent des emplois dans les milieux suivants : organismes voués à la recherche et à l’enseignement (centres spécialisés, collèges, universités); organismes privés d’intervention et de consultation; organismes gouvernementaux et internationaux préoccupés de développement territorial. Objectifs Ce programme vise à habiliter les étudiants à l’analyse critique des diverses dimensions du développement régional et territorial et à consolider leur capacité de soutenir des processus de changement et de développement dans leurs milieux d’intervention respectifs. Plus précisément, il vise à doter les étudiants : des connaissances théoriques et pratiques dans une perspective multidisciplinaire, nécessaires à la compréhension de la complexité des problèmes de développement régional et territorial en tenant compte de leurs caractéristiques (culturelles, historiques, identitaires, économiques, politico-institutionnelles, écologiques, etc.) et d’exigences en termes de durabilité et de respect de l’environnement; des connaissances indispensables pour situer les problèmes de développement régional à différentes échelles territoriales, notamment au niveau international, et territorial en regard des problèmes nationaux et internationaux; des habiletés requises pour exercer le rôle d’analyste intervenant ou d’analyste consultant en développement régional et territorial, notamment pour renseigner et conseiller les autorités publiques locales et régionales ainsi que les organismes publics, privés ou d’économie sociale en matière de stratégies, de priorités ou de projets de développement et en matière de mais en œuvre de ces derniers. [-]

Diplôme d'études supérieures spécialisées en gestion de la faune

Campus À temps plein September 2017 Canada Rimouski Lévis

Le diplôme d'études supérieures spécialisées (DESS) en gestion de la faune est une formation en biologie qui permet de se spécialiser dans la gestion des ressources fauniques afin de pouvoir mesurer l'impact des interventions sur les milieux naturels et de préparer des plans de gestion et d'aménagement du territoire en tenant compte des priorités sociales et économiques. [+]

Le diplôme d'études supérieures spécialisées (DESS) en gestion de la faune est une formation en biologie qui permet de se spécialiser dans la gestion des ressources fauniques afin de pouvoir mesurer l'impact des interventions sur les milieux naturels et de préparer des plans de gestion et d'aménagement du territoire en tenant compte des priorités sociales et économiques. Il permet de réaliser un travail dirigé dans des secteurs-clés comme la génétique des populations animales, la biologie adaptative, l’écologie forestière, la dynamique des populations fauniques et la biologie évolutive. Structure du programme Le diplôme d'études supérieures spécialisées (DESS) en gestion de la faune comporte sept cours magistraux et deux activités de recherche liées entre elles : le cours Méthodologie de la recherche (3 crédits, à l'automne) où l'on apprend à faire une bonne revue de littérature, une introduction et des méthodes, puis à l'hiver le cours Travail dirigé (6 crédits) vise à effectuer les analyses, écrire les résultats et la discussion. Chaque étudiant se voit attribuer un projet et un superviseur pour ce rapport sous forme d'essai. Chaque projet de recherche est unique et demande un investissement moindre qu'une maîtrise, mais supérieur à une thèse de fin de baccalauréat comme dans plusieurs universités. Pour plusieurs étudiants, un DESS constitue une bonne manière de déterminer leur intérêt pour une maîtrise ou non, et s'ils veulent travailler en recherche plus tard. Public visé Le diplôme d'études supérieures spécialisées (DESS) en gestion de la faune s'adresse aussi bien à des étudiants qui viennent d'obtenir leur baccalauréat en biologie qu'à des biologistes déjà sur le marché du travail et désireux de se perfectionner en gestion de la faune. Passage à la maîtrise Cinq cours du diplôme d'études supérieures spécialisées (DESS) en gestion de la faune font partie intégrante de la maîtrise en gestion de la faune et de ses habitats. Pour obtenir sa maîtrise, l'étudiant devra réaliser le mémoire de recherche de 27 crédits et un cours obligatoire de 3 crédits. Il est donc possible pour un étudiant d’amorcer son cheminement au DESS, puis de poursuivre à la maîtrise. Pour compléter sa maîtrise, il doit : détenir une moyenne cumulative minimale de 3,2 sur 4,3; satisfaire aux conditions d’admission de la maîtrise; déposer une nouvelle demande d'admission. La nordicité, un axe d'excellence en recherche à l'UQAR L'UQAR se consacre à l'étude du Grand Nord et des basses latitudes froides, désignée sous le nom de nordicité. Cet axe de recherche regroupe des chercheurs qui s'intéressent aux environnements nordiques dans une perspective interdisciplinaire autour de disciplines étroitement complémentaires, dont la biologie, l'écologie, la chimie et la géographie, humaine ou physique, des milieux froids. Leurs recherches visent à mieux comprendre le fonctionnement des milieux continentaux en climat froid, de manière à répondre aux enjeux majeurs dans le domaine de la conservation et de la gestion durable. L'évolution des environnements nordiques continentaux dans le contexte du changement planétaire et les relations entre les environnements nordiques et les sociétés humaines sont au nombre des questions de premier plan. Objectifs Le diplôme d'études supérieures spécialisées en gestion de la faune vise à former des biologistes professionnels spécialisés dans la gestion des ressources fauniques capables d'appliquer les principes de cette discipline à la réalité socio-économique. Ces biologistes devront pouvoir mesurer l'impact des interventions sur les milieux naturels et élaborer des plans de gestion et d'aménagement des ressources fauniques et de leur habitat en tenant compte des priorités sociales et économiques. Les objectifs scientifiques visent principalement à : contribuer à l'acquisition des connaissances en gestion de la faune et à leur adéquation à la réalité québécoise; développer une approche pluridisciplinaire du problème de la gestion de la faune afin d'en arriver à une synthèse bio-socio-économique dont l'aboutissement permettra de gérer de façon rationnelle et éclairée la ressource faunique; L'approche pédagogique du programme vise : l'approfondissement des connaissances biologiques; l'acquisition de connaissances pertinentes dans des disciplines reliées à la gestion de la faune; une réflexion sur l'expérience professionnelle vécue et un dépassement des données scientifiques de base par la réalisation d'activités dirigées reliées à la gestion de la ressource faunique. Le programme veut aussi répondre à des besoins identifiés dans la société québécoise en permettant : le perfectionnement des biologistes pour les rendre aptes à accomplir une gestion efficace de la ressource faunique; l'amélioration de la conservation et de l'exploitation de la ressource faunique du Québec dans un contexte de développement durable. [-]

Diplôme d'études supérieures spécialisées en gestion des personnes en milieu de travail

Campus 6 mois September 2017 Canada Rimouski Lévis

Le diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS) en gestion des personnes en milieu de travail est plus qu’un DESS en gestion des ressources humaines. Il vise à former de futurs gestionnaires pour la gestion des employés en offrant une spécialisation relative au facteur humain dans l'entreprise. [+]

Le diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS) en gestion des personnes en milieu de travail est plus qu’un DESS en gestion des ressources humaines. Il vise à former de futurs gestionnaires pour la gestion des employés en offrant une spécialisation relative au facteur humain dans l'entreprise. On y traite de thèmes comme la mobilisation, la motivation, la gestion des conflits, l'éthique, la consolidation des équipes de travail, la négociation, le leadership, la gestion des différentes générations, etc. Passage à la maîtrise Tous les cours du diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS) en gestion des personnes en milieu de travail font partie intégrante de la maîtrise en gestion des personnes en milieu de travail. L'étudiant qui a complété le DESS peut obtenir la maîtrise en complétant un cours supplémentaire et l’essai de 12 crédits. Celui-ci devra toutefois avoir suivi les cours suivants comme cours optionnels au DESS : GPE6409 Complexité de l'humain : théories et modèles et GPE65004 Méthodologie de la recherche. Il est donc possible pour un étudiant d’amorcer son cheminement DESS, puis de poursuivre à la maîtrise. Pour compléter sa maîtrise, il doit : détenir une moyenne cumulative minimale de 3,2 sur 4,3; satisfaire aux conditions d’admission de la maîtrise; déposer une nouvelle demande d'admission. Public visé Les programmes de cycles supérieurs en gestion des personnes sont ouverts aux diplômés de toutes les disciplines. Ils sont un facteur d'employabilité pour trois types de publics : les gestionnaires en exercice à la recherche de perfectionnement (un nouveau poste de cadre qui amène le candidat à gérer une équipe de travail), en entreprise ou dans un organisme public ou parapublic; les professionnels en exercice qui souhaitent accéder à un poste de gestion; les finissants d'un baccalauréat à la recherche d'une spécialisation. Ces programmes offrent des méthodes pédagogiques actives et variées facilitant : le transfert des apprentissages aux situations de travail des participants; la réflexion sur son propre vécu professionnel et sur ses pratiques de gestion; l’appropriation d’outils et de démarches d’amélioration de son efficacité personnelle en situation de gestion de personnes et d’équipes. Perspectives d'emploi Les programmes de cycles supérieurs en gestion des personnes en milieu de travail permettent d'acquérir une expertise applicable à une grande variété de contextes organisationnels et dans le cas de la maîtrise, de mener des travaux de recherche dans ce domaine. Les postes de gestionnaires, intermédiaires et supérieurs, dans le secteur public ou privé, sont accessibles aux diplômés de ce domaine. Qu’est-ce que la gestion des personnes en milieu de travail? La dimension humaine en gestion passe par la reconnaissance de la différence entre la ressource humaine comme facteur de production et les autres ressources. Elle prend en compte la nécessité et l'utilité de l'expression humaine dans toutes les dimensions de l'entreprise. Elle suggère le développement des capacités actives d'écoute et de reconnaissance de la personne dans l'entreprise. Cette dimension humaine est omniprésente dans les cours des programmes en gestions des personnes, car pour gérer des humains, il faut tout d’abord les comprendre, donc se comprendre soi-même. En ce sens, la maîtrise fournit une solide formation en développement personnel, ce qui est unique au Québec. Les programmes visent aussi à développer les capacités d'analyse et de synthèse, tout en favorisant les liens pertinents entre le vécu professionnel et les connaissances scientifiques reliées au domaine de la gestion des personnes en milieu de travail. Objectifs Le diplôme d'études supérieures spécialisées en gestion des personnes en milieu de travail vise essentiellement à former des personnes capables : de mieux maîtriser la complexité des relations entre les personnes et entre les groupes au sein d'une organisation; d'intervenir adéquatement dans les diverses situations de gestion des personnes et des groupes, dans le contexte de changements organisationnels fréquents. [-]

Diplôme d'études supérieures spécialisées en gestion des ressources maritimes

Campus À temps plein September 2017 Canada Lévis Rimouski

Le diplôme d'études supérieures spécialisées (DESS) en gestion des ressources maritimes vise la formation de gestionnaires dotés d’une vision globale, pluridisciplinaire et intégrée du domaine maritime. [+]

Le diplôme d'études supérieures spécialisées (DESS) en gestion des ressources maritimes vise la formation de gestionnaires dotés d’une vision globale, pluridisciplinaire et intégrée du domaine maritime. Il forme des professionnels capables d’utiliser les méthodes, outils et techniques de gestion afin de contribuer efficacement à la prise de décision dans le secteur maritime, tant au niveau opérationnel que stratégique. L’étudiant a l’occasion d’approfondir ses connaissances dans l’une des trois filières du programme : halieutique (pêche et aquaculture), gestion de l’environnement côtier et marin et transport maritime. Public visé Les programmes de 2e cycle en gestion des ressources maritimes s'adressent aux candidats ayant une formation : en sciences de l’environnement (biologie, chimie, géographie, etc.) qui désirent acquérir une formation en gestion appliquée au domaine de l’environnement maritime; en sciences de la gestion ou en droit qui désirent se spécialiser dans le secteur maritime. Passage à la maîtrise Tous les cours du diplôme d'études supérieures spécialisées (DESS) en gestion des ressources maritimes font partie intégrante de la maîtrise en gestion des ressources maritimes. Il est donc possible pour un étudiant d’amorcer son cheminement DESS, puis de poursuivre à la maîtrise. Pour compléter sa maîtrise, il doit : détenir une moyenne cumulative minimale de 3,2 sur 4,3; satisfaire aux conditions d’admission de la maîtrise; déposer une nouvelle demande d'admission. Perspectives d'emploi Les diplômés en gestion des ressources maritimes de l'UQAR occupent des fonctions de gestionnaires, de chercheurs ou d'experts-conseils dans le domaine public ou privé. Le secteur maritime est notamment caractérisé par la présence d’un très grand nombre d’organisations publiques, parapubliques et privées, autant au Canada qu’à l’étranger : ministères provinciaux et fédéraux (pêcheries, environnement, transport, etc.); comités ZIP, organismes des bassins versants; villes et municipalités; organisations non gouvernementales (Banque Mondiale, Organisation pour la coopération et le développement économique (OCDE), Organisation pour la conservation de la nature, les Fonds mondiaux de la faune, etc.); centres de recherches et universités; entreprises privées. Qu’est-ce que la gestion des ressources maritimes? La diversité et la complexité des interventions humaines dans le secteur maritime exigent une réflexion sérieuse et des prises de décisions avisées afin de maintenir la pérennité des ressources et des activités essentielles à la survie d'une large partie de la population mondiale. Pour maintenir cette pérennité, il importe d’avoir une compréhension non seulement des environnements naturels, mais aussi les systèmes sociaux, politiques, économiques et légaux qui affectent les processus décisionnels. Les programmes en gestion des ressources maritimes sont donc construits autour de l'idée que ceux qui veulent contribuer à la gestion et au processus de décision doivent apprendre à employer correctement des points de vue scientifiques différents. Ils intègrent des connaissances en sciences de la gestion, en sciences naturelles, en sciences sociales et en droit et regroupent des experts en gestion des ressources halieutiques, en transport maritime et en études environnementales. Objectifs Les objectifs généraux : former des professionnels ayant une approche pluridisciplinaire et pouvant contribuer efficacement à la prise de décision dans le secteur maritime; se familiariser avec l’une des filières du programme. L’intégration de ce programme avec la maîtrise permet à l’étudiant de passer aisément à la maîtrise. Ce profil s'adresse avant tout aux candidats qui désirent acquérir une formation de base en gestion. Ce programme s’adresse particulièrement aux étudiants ayant complété une formation de premier cycle connexe au secteur maritime (biologie, chimie, droit, génie, géographie, etc.). Les objectifs spécifiques : Au terme de leurs études, les étudiants : auront acquis les connaissances fondamentales nécessaires à la gestion d’organisation œuvrant dans le secteur maritime; auront bénéficié d’une formation multidisciplinaire et acquis des habiletés les rendant capables d’interagir efficacement avec des spécialistes d’autres disciplines; auront développé leur capacité d’analyse et de synthèse; auront acquis les méthodes, outils et techniques de gestion appliqués à la gestion dans le secteur maritime; auront été sensibilisés aux problématiques reliées à la gestion des activités maritimes, tant dans les secteurs publics que privés; pourront communiquer le résultat de leurs travaux oralement ou par écrit. [-]

Diplôme d'études supérieures spécialisées en ingénierie (type cours)

Campus À temps plein September 2017 Canada Rimouski Lévis

Le diplôme d'études supérieures spécialisées en ingénierie permet d’accroître ses compétences dans différents domaines de l’ingénierie et de la gestion de projet. [+]

Le diplôme d'études supérieures spécialisées en ingénierie permet d’accroître ses compétences dans différents domaines de l’ingénierie et de la gestion de projet. L’étudiant a l’occasion d’approfondir ses connaissances dans l’une des six concentrations du programme : conception et fabrication assistées par ordinateur; génie électrique; génie mécanique; génie éolien; génie électromécanique; traitement de signaux et télécommunication. Il permet d'intégrer et d'appliquer les connaissances acquises dans les cours dans le cadre d’un projet d’innovation, de développement, de transfert technologique ou d’intervention en entreprise. Cheminements Diplôme d'études supérieures spécialisées en ingénierie (type projet) Ce programme est structuré de la façon suivante : Connaissances de base en ingénierie : 3 cours (9 crédits) Connaissances de base en gestion de projet : 2 cours (6 crédits) Spécialisation en ingénierie : 2 cours (6 crédits), selon la concentration Activités de synthèse et d’intégration : Projet d’application (9 crédits) Total : 30 crédits Diplôme d'études supérieures spécialisées en ingénierie (type cours) Ce programme est structuré de la façon suivante : Connaissances de base en ingénierie : 3 cours (9 crédits) Connaissances de base en gestion de projet : 3 cours (9 crédits) Spécialisation en ingénierie : 2 cours (6 crédits), selon la concentration Activités de synthèse et d’intégration : Projet technique (3 crédits) Total : 30 crédits Public visé Ce programme s'adresse à des candidats possédant une formation dans le domaine du génie qui désirent approfondir leurs connaissances scientifiques et techniques en ingénierie. Les candidats détenteurs d'une formation en sciences fondamentales ou en sciences appliquées sont également admissibles. Toutefois, ceux-ci pourront se voir imposer une scolarité probatoire de premier cycle en ingénierie. Objectifs Permettre à des candidats possédant un diplôme de premier cycle de nature scientifique de compléter leur formation et d’accroître leurs compétences dans différents domaines de l’ingénierie et de la gestion de projet à l'aide de cours de cycles supérieurs. Plus spécifiquement, l’étudiant devrait, au terme de son programme d’étude: avoir acquis des connaissances approfondies dans une ou plusieurs spécialités liées à l’ingénierie et à la gestion de projet; être en mesure d'appliquer les connaissances acquises à des problématiques et à des situations ou des projets variés reliés à sa spécialisation. avoir développé les habiletés et aptitudes nécessaires à la conduite de projets d’innovation en milieu industriel ou issus du milieu industriel dans le champ de sa spécialisation. [-]

Diplôme d'études supérieures spécialisées en ingénierie (type projet)

Campus À temps plein September 2017 Canada Rimouski Lévis

Le diplôme d'études supérieures spécialisées en ingénierie permet d’accroître ses compétences dans différents domaines de l’ingénierie et de la gestion de projet. [+]

Le diplôme d'études supérieures spécialisées en ingénierie permet d’accroître ses compétences dans différents domaines de l’ingénierie et de la gestion de projet. L’étudiant a l’occasion d’approfondir ses connaissances dans l’une des six concentrations du programme : conception et fabrication assistées par ordinateur; génie électrique; génie mécanique; génie éolien; génie électromécanique; traitement de signaux et télécommunication. Il permet d'intégrer et d'appliquer les connaissances acquises dans les cours dans le cadre d’un projet d’innovation, de développement, de transfert technologique ou d’intervention en entreprise. Cheminements Diplôme d'études supérieures spécialisées en ingénierie (type projet) Ce programme est structuré de la façon suivante : Connaissances de base en ingénierie : 3 cours (9 crédits) Connaissances de base en gestion de projet : 2 cours (6 crédits) Spécialisation en ingénierie : 2 cours (6 crédits), selon la concentration Activités de synthèse et d’intégration : Projet d’application (9 crédits) Total : 30 crédits Diplôme d'études supérieures spécialisées en ingénierie (type cours) Ce programme est structuré de la façon suivante : Connaissances de base en ingénierie : 3 cours (9 crédits) Connaissances de base en gestion de projet : 3 cours (9 crédits) Spécialisation en ingénierie : 2 cours (6 crédits), selon la concentration Activités de synthèse et d’intégration : Projet technique (3 crédits) Total : 30 crédits Public visé Ce programme s'adresse à des candidats possédant une formation dans le domaine du génie qui désirent approfondir leurs connaissances scientifiques et techniques en ingénierie. Les candidats détenteurs d'une formation en sciences fondamentales ou en sciences appliquées sont également admissibles. Toutefois, ceux-ci pourront se voir imposer une scolarité probatoire de premier cycle en ingénierie. Objectifs Permettre à des candidats possédant un diplôme de premier cycle de nature scientifique de compléter leur formation et d’accroître leurs compétences dans différents domaines de l’ingénierie et de la gestion de projet à l'aide de cours de cycles supérieurs. Permettre un perfectionnement professionnel de courte durée à des candidats possédant un diplôme de premier cycle de compléter leur formation et d’accroître leurs compétences dans différents domaines de l’ingénierie à l'aide de cours de cycles supérieurs. Plus spécifiquement, l’étudiant devrait, au terme de son programme d’études: avoir acquis des connaissances approfondies dans une ou plusieurs spécialités liées à l’ingénierie; être en mesure d'appliquer les connaissances acquises à des problématiques et à des situations ou des projets variés reliés à sa spécialisation. avoir développé les habiletés et aptitudes nécessaires à la participation à des projets d’innovation en milieu industriel. [-]

Diplôme d'études supérieures spécialisées en éthique

Campus À temps plein September 2017 Canada Lévis Rimouski

Le diplôme d'études supérieures spécialisées (DESS) en éthique vise l’acquisition d’une connaissance globale des théories, concepts et outils de l’éthique et de la philosophie pour réfléchir de manière critique et structurée sur les enjeux contemporains et pour intervenir dans un milieu social, professionnel ou organisationnel. [+]

Le diplôme d'études supérieures spécialisées (DESS) en éthique vise l’acquisition d’une connaissance globale des théories, concepts et outils de l’éthique et de la philosophie pour réfléchir de manière critique et structurée sur les enjeux contemporains et pour intervenir dans un milieu social, professionnel ou organisationnel. Public visé Les programmes de cycles supérieurs en éthique s’adressent à une clientèle assez large, autant à des étudiants qui viennent de terminer un baccalauréat qu’à des personnes déjà engagées dans la vie professionnelle et qui s’intéressent à la réflexion en éthique. Ils sont ouverts aux candidats ayant complété un baccalauréat, quelle que soit la discipline. Perspectives d'emploi Principaux employeurs Certains employeurs dont le mandat est directement centré sur l’éthique recrutent spécifiquement les diplômés en éthique. C'est entre autres le cas : de la Commission de l'éthique de la science et de la technologie; de l'Unité de l'éthique du ministère de la Santé et des Services sociaux; du Conseil national d'éthique en recherche chez l'humain; du Bureau des valeurs et de l'éthique de la fonction publique fédérale. L'importance grandissante des enjeux éthiques et la multiplication des comités d'éthique dans les entreprises et dans les organisations favorisent le placement des diplômés. Dans plusieurs milieux de travail, ils agiront comme professionnels ou conseillers. C’est le cas : des organismes gouvernementaux et paragouvernementaux; des établissements de santé et de services sociaux; des établissements d'enseignement secondaire et collégial; des centres d'information juridique; des associations et des organisations internationales; des associations professionnelles; des organismes actifs dans les domaines de l'environnement et de la culture. De manière générale, les habiletés intellectuelles d'analyse et de synthèse approfondies acquises lors de la formation en éthique sont appréciées d'un grand nombre d'employeurs. Professions occupées Plusieurs organisations peuvent tirer profit des services des diplômés spécialisés en éthique. Sur le plan théorique comme recherchiste ou sur le plan pratique, par exemple dans l'animation et la consultation. En effet, les diplômés sont habilités à examiner des questions touchant divers secteurs de l'activité humaine et à les traiter selon une méthode rigoureuse d'analyse et de synthèse. De multiples débouchés sont encore insoupçonnés au sein de différents services publics, pour étudier des problèmes liés à la famille, au phénomène de relocalisation, aux manifestations de violence, à l'organisation des loisirs, à la refonte des programmes sociaux, aux législations civiles et criminelles, ou à la promotion des codes de déontologie. Certains diplômés travaillent aussi à leur compte comme consultants. Leur emploi est souvent en lien avec leur formation de 1er cycle. Passage à la maîtrise Huit des neuf cours du diplôme d'études supérieures spécialisées (DESS) en éthique font partie intégrante de la maîtrise en éthique. Il est donc possible pour un étudiant d’amorcer son cheminement DESS, puis de poursuivre à la maîtrise. Pour compléter sa maîtrise, il doit : détenir une moyenne cumulative minimale de 3,2 sur 4,3; satisfaire aux conditions d’admission de la maîtrise; déposer une nouvelle demande d'admission. Objectifs Dans une perspective interdisciplinaire, permettre aux étudiants d'acquérir une connaissance globale des théories, concepts et outils de l'éthique les habilitant à réfléchir de manière critique et structurée sur les enjeux contemporains, à comprendre et analyser en profondeur les problèmes éthiques, et à intervenir dans un milieu social, professionnel ou organisationnel. Objectifs spécifiques : utiliser une approche rigoureuse pour l'étude de situations, de politiques et d'enjeux actuels; maîtriser les outils et les concepts de l'éthique; utiliser des connaissances théoriques pour analyser des problématiques actuelles en éthique et pour réfléchir sur des pratiques et des interventions dans un milieu social, professionnel ou organisationnel. [-]

Master en développement régional

Campus À temps plein 6 mois September 2017 Canada Rimouski Lévis + de 1

La maîtrise en développement régional est centrée sur l’analyse des problèmes et des défis de développement des régions et des territoires. [+]

La maîtrise en développement régional est centrée sur l’analyse des problèmes et des défis de développement des régions et des territoires. Cette analyse s’appuie notamment sur des connaissances issues de la sociologie, de la science politique, de la géographie, de la science économique, des sciences de la gestion et de l’histoire. Par l’étude des réalités du Québec et du Canada, mais aussi d’ailleurs dans le monde, le programme vise à mieux comprendre les dynamiques collectives et les processus complexes de développement dans un environnement local et global en changement. Structure du programme La maîtrise en développement régional est un programme interdisciplinaire comportant une scolarité de 24 crédits qui permet d’aborder les dimensions tant économiques que sociales, culturelles, historiques et géographiques du développement. Une attention particulière est accordée aux problèmes des régions périphériques, tant dans les pays industrialisés que dans le Tiers-Monde. Ce programme permet aussi de réaliser un projet de recherche (mémoire de 21 crédits) permettant d’approfondir un sujet du champ d’études du développement régional. Il permet également de développer les habiletés requises pour la poursuite d'études doctorales. Axes de recherche Les enjeux sociaux étudiés par les professeurs se veulent en résonnance avec l'actualité : effets des politiques de développement sur l’économie régionale; innovation et ancrage territorial des entreprises en milieux rural et urbain; acceptabilité sociale des projets d’exploitation des ressources naturelles; multifonctionnalité des territoires ruraux et de l’agriculture; adaptation des communautés locales aux changements climatiques. Le développement régional, un axe d'excellence en recherche à l'UQAR L’UQAR cherche à mieux saisir les enjeux et les problèmes auxquels les régions font face en raison des mutations économiques et sociétales contemporaines. Les chercheurs associés à cet axe de recherche analysent les dynamiques socioterritoriales touchant les régions et élaborent des outils d’aide au développement. Le développement régional constitue un pôle institutionnel dominant en matière de recherche, tant fondamentale qu’appliquée, avec plusieurs unités de recherche structurées. Ce champ d’études multidisciplinaire rejoint les préoccupations véhiculées aux niveaux régional, national et international. Perspectives d'emploi Les programmes de cycles supérieurs en développement régional forment les analystes susceptibles de clarifier les situations complexes auxquelles font face les intervenants engagés dans l'action sociale, économique et culturelle à diverses échelles territoriales tout en étant en mesure de formuler un diagnostic et des pistes de solution afin d'orienter le changement social. Sous l’influence de facteurs comme la restructuration économique et le renforcement des sentiments identitaires, on constate, au Québec comme à l’étranger, une recrudescence d’intérêt pour les problématiques d’ordre régional. Les personnes détenant un diplôme de cycles supérieurs en développement régional détiennent des fonctions de haut niveau alimentées par l’expansion de l’enseignement, de la recherche, de la consultation, de l’intervention ou de l’administration publique autour des questions relatives au développement des régions. Plusieurs diplômés en développement régional occupent des emplois dans les milieux suivants : organismes voués à la recherche et à l’enseignement (centres spécialisés, collèges, universités); organismes privés d’intervention et de consultation; organismes gouvernementaux et internationaux préoccupés de développement territorial. Stage La maîtrise en développement régional permet de suivre un profil avec ou sans stage, qui conduit dans les deux cas à la rédaction d’un mémoire. En plus de faire appel aux techniques traditionnelles de recherche en sciences humaines, le profil avec stage leur associe la recherche-action et l’observation participante effectuées dans le cadre d’un stage. Cette formule favorise l'acquisition de compétences professionnelles par la réalisation d'un projet dans le cadre de tâches réalisées au sein d'une organisation pouvant accompagner une démarche s'inscrivant dans une perspective de développement régional ou territorial. Le stage ne remplace pas la recherche. Le stage est le projet et le terrain de recherche, dans un cadre d'action. Objectifs Ce programme vise à habiliter les étudiantes et étudiants à l'analyse scientifique des diverses dimensions du développement régional. Il ne correspond pas à une maîtrise professionnelle; il vise cependant la formation d'analystes capables de soutenir des processus de changement et de développement. Plus précisément, il vise à : dispenser, dans une perspective multidisciplinaire, les connaissances théoriques et pratiques nécessaires à la compréhension des problèmes de développement régional; situer les problèmes de développement régional en regard des problèmes nationaux et internationaux; assurer une formation comme chercheur-intervenant en développement régional. [-]

Master en gestion de la faune et de ses habitats

Campus À temps plein 15 mois September 2017 Canada Rimouski Lévis + de 1

La maîtrise en gestion de la faune et de ses habitats est une formation en biologie formant des scientifiques et des professionnels avec une vision globale et interdisciplinaire qui contribueront à l’amélioration de la conservation et de l’exploitation des ressources. [+]

La maîtrise en gestion de la faune et de ses habitats est une formation en biologie formant des scientifiques et des professionnels avec une vision globale et interdisciplinaire qui contribueront à l’amélioration de la conservation et de l’exploitation des ressources. Des projets de recherche sont réalisés dans des secteurs-clés comme la génétique des populations animales, la biologie adaptative, l’écologie forestière, la dynamique des populations fauniques et la biologie évolutive. Structure du programme La maîtrise en gestion de la faune et de ses habitats permet de réaliser un projet de recherche (mémoire de 27 crédits) permettant d’approfondir ses connaissances dans un domaine de spécialisation du domaine de la biologie. Le programme permet également de développer les habiletés requises à la poursuite d'études doctorales. Axes de recherche Faune terrestre et aquatique Dynamique des populations, de l'utilisation du milieu et des relations trophiques Dynamique trophique de la toundra arctique canadienne Écologie des communautés animales et études des stratégies de reproduction des animaux Impacts des changements climatiques sur la faune et la dynamique trophique de la toundra arctique et dans la forêt boréale Conservation d'espèces vulnérables ou menacées Écologie, physiologie et comportement des oiseaux Effet du changement humain et conservation des habitats marins d'oiseaux Écologie de populations bivalves marines Protection des océans Méthodes d'analyse des données en écologie Écologie des organismes microscopiques des sédiments Transfert de la matière organique provenant de la colonne d'eau et du sédiment Biologie évolutive Évolution des vertébrés inférieurs vivants et fossiles Stress environnementaux sur le développement larvaire des poissons Paléoichtyologie, paléoécologie et reconstitution paléoenvironnementale Écologie forestière Aménagement forestier durable Écologie des perturbations et de la régénération forestière Impacts des perturbations et des changements climatiques sur la forêt boréale Histoire de la végétation et de la sédimentation dans les plaines alluviales Impact de la sévérité et de la fréquence des feux sur les forêts Impact à long terme des coupes sur la biodiversité Écophysiologie et écologie moléculaire Coadaptations et évolution des génomes mitochondriaux et nucléaires Adaptations et évolution du métabolisme énergétique animal Aquaculture (génétique, nutrition, conditionnement) Génétique des populations de crustacés arctiques Génétique de la conservation La nordicité, un axe d'excellence en recherche à l'UQAR L'UQAR se consacre à l'étude du Grand Nord et des basses latitudes froides, désignée sous le nom de nordicité. Cet axe de recherche regroupe des chercheurs qui s'intéressent aux environnements nordiques dans une perspective interdisciplinaire autour de disciplines étroitement complémentaires, dont la biologie, l'écologie, la chimie et la géographie, humaine ou physique, des milieux froids. Leurs recherches visent à mieux comprendre le fonctionnement des milieux continentaux en climat froid, de manière à répondre aux enjeux majeurs dans le domaine de la conservation et de la gestion durable. L'évolution des environnements nordiques continentaux dans le contexte du changement planétaire et les relations entre les environnements nordiques et les sociétés humaines sont au nombre des questions de premier plan. Objectifs Le programme de la maîtrise en gestion de la faune et de ses habitats vise à former des scientifiques possédant une vision globale et interdisciplinaire du domaine de la gestion de la faune et de ses habitats et capables de réaliser des recherches dans ce domaine, de manière à agrandir le champ d'application en vue d'une amélioration de la conservation et l'exploitation des ressources. Elle vise également à former des professionnelles et des professionnels ayant une approche pluridisciplinaire et pouvant contribuer efficacement à la prise de décision dans le secteur de la gestion de la faune et de ses habitats, tant au niveau opérationnel que stratégique. Les objectifs spécifiques couvrent l'acquisition de connaissances et le développement d'aptitudes et de compétences. Certains autres sont d'ordre socio-économique. En ce qui concerne l'acquisition de connaissances, il vise à : approfondir les connaissances acquises au premier cycle; acquérir des connaissances pertinentes dans les principales disciplines relatives à la gestion de la faune et de ses habitats et ce, en regard de la réalité québécoise; acquérir des méthodologies appropriées à la recherche dans un des domaines du savoir (1) . En ce qui concerne le développement d'aptitudes et de compétences, il vise à : s'habiliter à l'analyse scientifique de diverses dimensions de la gestion et de l'aménagement intégré des ressources fauniques et de leurs habitats; développer une pensée critique globale et pluridisciplinaire à l'égard de la problématique de la gestion de la faune et de ses habitats; développer des aptitudes d'analyse et de synthèse associées à un problème de gestion des ressources fauniques et de leurs habitats; devenir progressivement maître de son apprentissage et de son autoformation afin de pouvoir s'adapter plus facilement aux changements pouvant modifier le cours de sa carrière; développer des capacités à travailler efficacement en équipe dans un contexte multidisciplinaire; compléter sa formation de premier cycle par le développement de compétences en recherche ; se préparer à des études de troisième cycle . Objectifs socio-économiques : appliquer les principes généraux de la gestion des ressources fauniques et de leurs habitats à la réalité socio-économique et au développement durable; La durée normale du programme pour une étudiante ou un étudiant à temps plein est de deux ans, soit six trimestres; sa durée maximale est de trois ans. Au terme de cette période, l'étudiante ou l'étudiant doit avoir satisfait à toutes les exigences du programme. [-]

Master en gestion de projet (avec mémoire)

Campus À temps plein September 2017 Canada Rimouski Lévis

La maîtrise en gestion de projet vise à mieux outiller le gestionnaire, quelles que soient ses compétences de base, pour gérer un projet. [+]

La maîtrise en gestion de projet vise à mieux outiller le gestionnaire, quelles que soient ses compétences de base, pour gérer un projet. Elle vise, en outre, à : fournir des connaissances, des modèles et des outils techniques pour définir un projet, le mettre en œuvre efficacement et en assurer le suivi depuis sa conception jusqu’à son achèvement; développer les capacités à gérer des équipes de projet multidisciplinaires, multiculturelles et virtuelles; développer le sens critique pour adapter ses pratiques de gestion à l’environnement spécifique du projet. Elle aborde les 10 domaines de compétences en gestion de projet : intégration du projet; contenu (envergure); délais; coûts; qualité; ressources humaines; communications; risques; approvisionnements; parties prenantes. Cheminements et publics visés Cheminement coopératif Ce cheminement sans mémoire de recherche favorise une formation complète par l’intégration de stages en alternance avec les trimestres d’études, et ainsi, facilite l’accès au marché du travail grâce à l’expérience acquise. Il s’adresse aux candidats : issus de tous les domaines de formation; nouvellement diplômés d’un baccalauréat; ne détenant aucune expérience professionnelle en mode projet. Cheminement professionnel (sans mémoire) Ce cheminement sans mémoire de recherche s’adresse de façon particulière aux professionnels ayant à gérer des projets, afin de les doter d’une vision globale du domaine et les rendre aptes à gérer efficacement des projets de nature et de taille diverses depuis leur conception jusqu’à leur achèvement. Il s’adresse aux candidats : issus de tous les domaines professionnels; ayant une expérience de travail (excluant les stages) d'au moins trois années* dans un environnement de projet, quelle que soit la nature des projets; détenteurs d’un baccalauréat**. *Les candidats ayant au moins une année d'expérience, mais moins de trois peuvent accéder au programme court de 2e cycle ou au diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS) et poursuivre par la suite à la maîtrise. **Exceptionnellement, des candidats sans baccalauréat, mais avec une expérience jugée pertinente de plusieurs années pourraient être admissibles au programme. Cheminement recherche Ce cheminement avec mémoire vise la formation de gestionnaires ou d’experts-conseils aptes à maîtriser les connaissances et les outils fondamentaux de la gestion de projet et à réaliser l’analyse rigoureuse de problématiques complexes de manière à pouvoir élaborer des solutions spécifiques. Il s’adresse aux candidats : issus de tous les domaines professionnels ou de formation; détenteurs d’un baccalauréat. Aucune expérience professionnelle en environnement de projet n’est requise pour l’admission. Il permet de réaliser un projet de recherche (mémoire de 21 crédits) permettant d’approfondir ses connaissances sur un sujet particulier lié à la gestion de projet. Ce cheminement permet également de développer les habiletés requises à la poursuite d'études doctorales. Axes de recherche Volets de compétences de la gestion de projet Planification des projets Définition des besoins d'affaires et de l'envergure des projets Gestion du temps et des échéanciers Coûts Qualité Ressources humaines Communications Risques Approvisionnement Les travaux de recherche peuvent aussi porter sur les thématiques suivantes : le chef de projet; les équipes de projet; les systèmes d’information en gestion de projet; la composante financière de projet; la gestion de portefeuille de projet; la gestion des projets internationaux; etc. Perspectives d'emploi La carrière de gestionnaire de projet est la voie toute désignée pour les gens : qui aiment le travail non routinier; qui aiment l'innovation et être à l'avant-garde; qui aiment la dynamique du travail en équipes multidisciplinaires; qui veulent être au cœur des réalisations; qui sont stimulés par l'atteinte des objectifs. Employeurs spécifiques Les programmes en gestion de projet permettent d'acquérir une expertise applicable à une grande variété de contextes organisationnels. Des entreprises œuvrant dans des domaines aussi variés que l'ingénierie, l'informatique ou l'administration recherchent de plus en plus la présence de gestionnaires de projet au sein de leur équipe. Le développement de nouveaux produits et services, la restructuration et les processus de réingénierie instaurés au sein de plusieurs organismes et la recherche de nouveaux marchés sont autant de facteurs créateurs d'emplois en gestion de projet. Qu’est-ce que la gestion de projet? La gestion de projet est l'art de diriger et de coordonner des ressources humaines et matérielles tout au long de la vie d'un projet, en utilisant des techniques de gestion pour atteindre des objectifs prédéfinis d'envergure, tout en tenant compte de différentes contraintes de coût, de temps, de qualité et de satisfaction des parties prenantes présentes dans l'environnement du projet. Dans un contexte de mondialisation des marchés, de productivité accrue et de changements technologiques constants, les organisations misent sur des projets comme réponse à leurs orientations stratégiques. Principales caractéristiques d'un projet Unique, non répétitif; vise la satisfaction d'un besoin, ce qui entraîne la fixation d'objectifs spécifiques, précis et cohérents; doit se réaliser dans une période de temps limitée, il a donc une fin prévue; implique une certaine novation et donc un effort de conception; un effort collectif est nécessaire pour le réaliser et on doit faire appel à des ressources, des moyens et des compétences multiples; nécessite la mise en place de structures organisationnelles spécifiques et temporaires, qui s'accompagnent d'un besoin élevé de communication et de coordination; sa réalisation est le fruit d'un ensemble cohérent d'activités; des méthodes et outils de prévision, de pilotage, de coordination et de contrôle spécifiques sont nécessaires pour sa réalisation. Objectifs L'objectif fondamental du volet recherche est de former des intervenants qualifiés, gestionnaires ou experts-conseils qui maîtriseront les connaissances et les outils fondamentaux de la gestion de projet, qui auront acquis la capacité de réaliser l'analyse rigoureuse de problématiques complexes de manière à pouvoir élaborer des solutions spécifiques à ce secteur d'activités et qui auront développé les habiletés à la recherche leur permettant d'entreprendre, le cas échéant, des études de troisième cycle. Ce volet s'adresse avant tout aux candidats qui désirent s'orienter vers une carrière de consultant ou de chercheur spécialisé en gestion de projet. Ce programme est géré conjointement par l'UQAR, l'UQAC, l'UQAM, l'UQAT et l'UQO. [-]

Master en gestion des personnes en milieu de travail (avec mémoire)

Campus À temps plein 6 mois September 2017 Canada Rimouski Lévis + de 1

La maîtrise en gestion des personnes en milieu de travail est plus qu’une maîtrise en gestion des ressources humaines. [+]

La maîtrise en gestion des personnes en milieu de travail est plus qu’une maîtrise en gestion des ressources humaines. Les défis des relations intergénérationnelles et interculturelles, la motivation, les relations patronales-syndicales et la gestion de conflits constituent autant de sujets qui méritent d’être approfondis par ce programme. Cheminements Maîtrise en gestion des personnes en milieu de travail, cheminement recherche (avec mémoire) Tout en fournissant les connaissances et les compétences-clés en gestion des personnes, ce cheminement familiarise les étudiants avec les méthodologies de recherche dans ce domaine. Il permet de réaliser un projet de recherche (mémoire de 21 crédits) permettant d’approfondir ses connaissances sur un sujet particulier lié à la problématique de la dimension humaine de la gestion. Ce cheminement permet également de développer les habiletés requises à la poursuite d'études doctorales. Maîtrise en gestion des personnes en milieu de travail, cheminement professionnel (sans mémoire) Ce cheminement est axé sur le développement de connaissances et de compétences-clés en gestion des personnes. Il vise à former de futurs gestionnaires pour la gestion des employés. Il s'agit donc d'une spécialisation relative au facteur humain dans l'entreprise. On y traite de thèmes comme la mobilisation, la motivation, la gestion des conflits, l'éthique, la consolidation des équipes de travail, la négociation, le leadership, la gestion des différentes générations, etc. L’étudiant doit approfondir ses connaissances sur un sujet particulier dans le cadre de la rédaction d’un essai de 12 crédits. Axes de recherche Les activités de recherche dans ce domaine se définissent autour de quatre axes principaux : la responsabilité sociale des entreprises; la gestion des crises et la transformation des organisations; les nouvelles formes d’organisations au travail; la gestion des compétences et la gestion des carrières. Parmi les expertises de l’équipe professorale, notons : engagement de l’individu envers son entreprise; éthique de la gestion; gestion des ressources humaines; leadership; management et stratégie des organisations; organisation du travail; rétention et attraction des travailleurs; santé et bien-être des travailleurs. Public visé Les programmes de cycles supérieurs en gestion des personnes sont ouverts aux diplômés de toutes les disciplines. Ils sont un facteur d'employabilité pour trois types de publics : les gestionnaires en exercice à la recherche de perfectionnement (un nouveau poste de cadre qui amène le candidat à gérer une équipe de travail), en entreprise ou dans un organisme public ou parapublic; les professionnels en exercice qui souhaitent accéder à un poste de gestion; les finissants d'un baccalauréat à la recherche d'une spécialisation. Ces programmes offrent des méthodes pédagogiques actives et variées facilitant : le transfert des apprentissages aux situations de travail des participants; la réflexion sur son propre vécu professionnel et sur ses pratiques de gestion; l’appropriation d’outils et de démarches d’amélioration de son efficacité personnelle en situation de gestion de personnes et d’équipes. Public visé Les programmes de cycles supérieurs en gestion des personnes sont ouverts aux diplômés de toutes les disciplines. Ils sont un facteur d'employabilité pour trois types de publics : les gestionnaires en exercice à la recherche de perfectionnement (un nouveau poste de cadre qui amène le candidat à gérer une équipe de travail), en entreprise ou dans un organisme public ou parapublic; les professionnels en exercice qui souhaitent accéder à un poste de gestion; les finissants d'un baccalauréat à la recherche d'une spécialisation. Ces programmes offrent des méthodes pédagogiques actives et variées facilitant : le transfert des apprentissages aux situations de travail des participants; la réflexion sur son propre vécu professionnel et sur ses pratiques de gestion; l’appropriation d’outils et de démarches d’amélioration de son efficacité personnelle en situation de gestion de personnes et d’équipes. Perspectives d'emploi Les programmes de cycles supérieurs en gestion des personnes en milieu de travail permettent d'acquérir une expertise applicable à une grande variété de contextes organisationnels et dans le cas de la maîtrise, de mener des travaux de recherche dans ce domaine. Les postes de gestionnaires, intermédiaires et supérieurs, dans le secteur public ou privé, sont accessibles aux diplômés de ce domaine. Qu’est-ce que la gestion des personnes en milieu de travail? La dimension humaine en gestion passe par la reconnaissance de la différence entre la ressource humaine comme facteur de production et les autres ressources. Elle prend en compte la nécessité et l'utilité de l'expression humaine dans toutes les dimensions de l'entreprise. Elle suggère le développement des capacités actives d'écoute et de reconnaissance de la personne dans l'entreprise. Cette dimension humaine est omniprésente dans les cours des programmes en gestions des personnes, car pour gérer des humains, il faut tout d’abord les comprendre, donc se comprendre soi-même. En ce sens, la maîtrise fournit une solide formation en développement personnel, ce qui est unique au Québec. Les programmes visent aussi à développer les capacités d'analyse et de synthèse, tout en favorisant les liens pertinents entre le vécu professionnel et les connaissances scientifiques reliées au domaine de la gestion des personnes en milieu de travail. Objectifs La formation en gestion des personnes en milieu de travail doit permettre aux diplômés d’acquérir une meilleure compréhension de la complexité de la dimension humaine des organisations et une vision globale de la problématique de la relation entre les objectifs organisationnels et ceux des individus et des groupes qui composent les organisations. Elle leur permet aussi d’agir efficacement auprès des personnes afin de contribuer à mettre en œuvre des pratiques de gestion favorisant une meilleure intégration entre les objectifs organisationnels (ex.: la rentabilité économique, la rétention des personnes les plus qualifiées) et les besoins personnels (ex.: l’accomplissement de soi au travail et hors travail). Plus précisément, le programme de maîtrise en gestion des personnes en milieu de travail vise : l'acquisition des connaissances et des habiletés propres au développement d'une compétence professionnelle en gestion des personnes en milieu organisationnel; la formation de gestionnaires et de professionnels à la problématique de la gestion de la dimension humaine des organisations par une vision globale des problèmes du travail et de la place des personnes dans les organisations et l'apport de contenus théorique et pratique, appuyé d'une solide formation au développement personnel. Le volet recherche vise à fournir un cadre conceptuel exhaustif sur la gestion des personnes en milieu de travail et à familiariser les étudiants avec les méthodologies appropriées à la recherche sur la gestion des personnes en milieu de travail. La réalisation d’un mémoire de 21 crédits leur permet d’approfondir leurs connaissances sur un sujet particulier lié à la problématique de la dimension humaine de la gestion tout en maîtrisant les principales étapes de la démarche scientifique de recherche en sciences sociales. [-]

Master en gestion des personnes en milieu de travail (sans mémoire)

Campus À temps plein 6 mois September 2017 Canada Rimouski Lévis + de 1

La maîtrise en gestion des personnes en milieu de travail est plus qu’une maîtrise en gestion des ressources humaines. [+]

La maîtrise en gestion des personnes en milieu de travail est plus qu’une maîtrise en gestion des ressources humaines. Les défis des relations intergénérationnelles et interculturelles, la motivation, les relations patronales-syndicales et la gestion de conflits constituent autant de sujets qui méritent d’être approfondis par ce programme. Cheminements Maîtrise en gestion des personnes en milieu de travail, cheminement recherche (avec mémoire) Tout en fournissant les connaissances et les compétences-clés en gestion des personnes, ce cheminement familiarise les étudiants avec les méthodologies de recherche dans ce domaine. Il permet de réaliser un projet de recherche (mémoire de 21 crédits) permettant d’approfondir ses connaissances sur un sujet particulier lié à la problématique de la dimension humaine de la gestion. Ce cheminement permet également de développer les habiletés requises à la poursuite d'études doctorales. Maîtrise en gestion des personnes en milieu de travail, cheminement professionnel (sans mémoire) Ce cheminement est axé sur le développement de connaissances et de compétences-clés en gestion des personnes. Il vise à former de futurs gestionnaires pour la gestion des employés. Il s'agit donc d'une spécialisation relative au facteur humain dans l'entreprise. On y traite de thèmes comme la mobilisation, la motivation, la gestion des conflits, l'éthique, la consolidation des équipes de travail, la négociation, le leadership, la gestion des différentes générations, etc. L’étudiant doit approfondir ses connaissances sur un sujet particulier dans le cadre de la rédaction d’un essai de 12 crédits. Axes de recherche Les activités de recherche dans ce domaine se définissent autour de quatre axes principaux : la responsabilité sociale des entreprises; la gestion des crises et la transformation des organisations; les nouvelles formes d’organisations au travail; la gestion des compétences et la gestion des carrières. Parmi les expertises de l’équipe professorale, notons : engagement de l’individu envers son entreprise; éthique de la gestion; gestion des ressources humaines; leadership; management et stratégie des organisations; organisation du travail; rétention et attraction des travailleurs; santé et bien-être des travailleurs. Public visé Les programmes de cycles supérieurs en gestion des personnes sont ouverts aux diplômés de toutes les disciplines. Ils sont un facteur d'employabilité pour trois types de publics : les gestionnaires en exercice à la recherche de perfectionnement (un nouveau poste de cadre qui amène le candidat à gérer une équipe de travail), en entreprise ou dans un organisme public ou parapublic; les professionnels en exercice qui souhaitent accéder à un poste de gestion; les finissants d'un baccalauréat à la recherche d'une spécialisation. Ces programmes offrent des méthodes pédagogiques actives et variées facilitant : le transfert des apprentissages aux situations de travail des participants; la réflexion sur son propre vécu professionnel et sur ses pratiques de gestion; l’appropriation d’outils et de démarches d’amélioration de son efficacité personnelle en situation de gestion de personnes et d’équipes. Perspectives d'emploi Les programmes de cycles supérieurs en gestion des personnes en milieu de travail permettent d'acquérir une expertise applicable à une grande variété de contextes organisationnels et dans le cas de la maîtrise, de mener des travaux de recherche dans ce domaine. Les postes de gestionnaires, intermédiaires et supérieurs, dans le secteur public ou privé, sont accessibles aux diplômés de ce domaine. Qu’est-ce que la gestion des personnes en milieu de travail? La dimension humaine en gestion passe par la reconnaissance de la différence entre la ressource humaine comme facteur de production et les autres ressources. Elle prend en compte la nécessité et l'utilité de l'expression humaine dans toutes les dimensions de l'entreprise. Elle suggère le développement des capacités actives d'écoute et de reconnaissance de la personne dans l'entreprise. Cette dimension humaine est omniprésente dans les cours des programmes en gestions des personnes, car pour gérer des humains, il faut tout d’abord les comprendre, donc se comprendre soi-même. En ce sens, la maîtrise fournit une solide formation en développement personnel, ce qui est unique au Québec. Les programmes visent aussi à développer les capacités d'analyse et de synthèse, tout en favorisant les liens pertinents entre le vécu professionnel et les connaissances scientifiques reliées au domaine de la gestion des personnes en milieu de travail. Objectifs La formation en gestion des personnes en milieu de travail doit permettre aux diplômés d’acquérir une meilleure compréhension de la complexité de la dimension humaine des organisations et une vision globale de la problématique de la relation entre les objectifs organisationnels et ceux des individus et des groupes qui composent les organisations. Elle leur permet aussi d’agir efficacement auprès des personnes afin de contribuer à mettre en œuvre des pratiques de gestion favorisant une meilleure intégration entre les objectifs organisationnels (ex.: la rentabilité économique, la rétention des personnes les plus qualifiées) et les besoins personnels (ex.: l’accomplissement de soi au travail et hors travail). Plus précisément, le programme de maîtrise en gestion des personnes en milieu de travail vise : l'acquisition des connaissances et des habiletés propres au développement d'une compétence professionnelle en gestion des personnes en milieu organisationnel; la formation de gestionnaires et de professionnels à la problématique de la gestion de la dimension humaine des organisations par une vision globale des problèmes du travail et de la place des personnes dans les organisations et l'apport de contenus théorique et pratique, appuyé d'une solide formation au développement personnel. Le volet professionnel vise le développement des capacités d’analyse et de synthèse et des compétences clés en gestion des personnes, tout en approfondissant ses connaissances sur un sujet particulier dans le cadre de la rédaction d’un rapport de recherche de 12 crédits. Ce rapport favorisera les liens pertinents entre le vécu professionnel et les connaissances scientifiques reliées au domaine de la gestion des personnes en milieu de travail. [-]

Master en gestion des ressources maritimes (profil avec mémoire)

Campus À temps plein September 2017 Canada Lévis Rimouski

La maîtrise en gestion des ressources maritimes vise la formation de gestionnaires dotés d’une vision globale, pluridisciplinaire et intégrée du domaine maritime. [+]

La maîtrise en gestion des ressources maritimes vise la formation de gestionnaires dotés d’une vision globale, pluridisciplinaire et intégrée du domaine maritime. Il forme des professionnels capables d’utiliser les méthodes, outils et techniques de gestion afin de contribuer efficacement à la prise de décision dans le secteur maritime, tant au niveau opérationnel que stratégique. L’étudiant a l’occasion d’approfondir ses connaissances dans l’une des trois filières du programme : halieutique (pêche et aquaculture), gestion de l’environnement côtier et marin et transport maritime. Cheminements Maîtrise en gestion des ressources maritimes, cheminement professionnel (sans mémoire) Ce cheminement sans mémoire de recherche permet d’approfondir ses connaissances dans l’une des trois filières du programme : Halieutique : Fillière portant sur les problématiques du secteur de la pêche et de l’aquaculture, de la transformation des produits aquatiques (incluant les activités de valorisation des produits et de la biomasse). Gestion de l’environnement côtier et marin : Fillière portant sur les problématiques reliées aux activités maritimes et à l’exploitation des ressources naturelles dans une perspective de développement durable. Transport maritime : Filière portant sur les problématiques de gestion reliées au transport maritime et aux activités portuaires. Par l’entremise de son choix de cours, l’étudiant peut orienter sa formation vers la gestion privée ou publique. Maîtrise en gestion des ressources maritimes, cheminement recherche (avec mémoire) Ce cheminement avec mémoire s'adresse aux candidats qui désirent s'orienter vers une carrière de chercheur spécialisé ou d’expert-conseil en gestion des ressources maritimes. Il permet de réaliser un projet de recherche (mémoire de 21 crédits) permettant d’approfondir ses connaissances sur un sujet particulier lié à la gestion des ressources maritimes. Ce cheminement permet également de développer les habiletés requises à la poursuite d'études doctorales. Public visé Les programmes de 2e cycle en gestion des ressources maritimes s'adressent aux candidats ayant une formation : en sciences de l’environnement (biologie, chimie, géographie, etc.) qui désirent acquérir une formation en gestion appliquée au domaine de l’environnement maritime; en sciences de la gestion ou en droit qui désirent se spécialiser dans le secteur maritime. Axes de recherche Filière Halieutique Gestion de capacité dans le secteur pêche Économie de l'aquaculture et de la pêche Technologies de télédétection et gestion de l'environnement et des ressources Finance et planification d'affaires pour la biotechnologie maritime Évaluation des stocks halieutiques et gestion publique de la pêche et de la faune marine Gestion et politiques publiques des espèces exotiques envahissantes Optimisation de la filière halieutique Etc. Filière Gestion de l’environnement côtier et marin Commerce international et environnement Impacts sociaux et économiques de pollution maritime politiques de taxation et de subvention dans les industries de ressources naturelles Pêche illégale non détectée (IUU) dans les eaux territoriales de pays en voie de développement Liens entre écotoxicologie et impacts socio-économiques Méthodes d'évaluation non marchande des biens environnementaux et mesure d'impact environnemental Gestion publique des littoraux Comanagement dans la gestion des zones côtières et des ressources naturelles Réserves marines et la gestion spatiale des ressources Gestion environnementale et gestion des ressources naturelles dans les pays en voie de développement Etc. Filière Transport maritime Environnement et transport maritime Gestion stratégique dans le secteur du transport Gestion de la flotte commerciale et des ports dans le secteur transport maritime Dérèglement en transport maritime Analyse politique et économique de « short sea shipping » Etc Perspectives d'emploi Les diplômés en gestion des ressources maritimes de l'UQAR occupent des fonctions de gestionnaires, de chercheurs ou d'experts-conseils dans le domaine public ou privé. Le secteur maritime est notamment caractérisé par la présence d’un très grand nombre d’organisations publiques, parapubliques et privées, autant au Canada qu’à l’étranger : ministères provinciaux et fédéraux (pêcheries, environnement, transport, etc.); comités ZIP, organismes des bassins versants; villes et municipalités; organisations non gouvernementales (Banque Mondiale, Organisation pour la coopération et le développement économique (OCDE), Organisation pour la conservation de la nature, les Fonds mondiaux de la faune, etc.); centres de recherches et universités; entreprises privées. Qu’est-ce que la gestion des ressources maritimes? La diversité et la complexité des interventions humaines dans le secteur maritime exigent une réflexion sérieuse et des prises de décisions avisées afin de maintenir la pérennité des ressources et des activités essentielles à la survie d'une large partie de la population mondiale. Pour maintenir cette pérennité, il importe d’avoir une compréhension non seulement des environnements naturels, mais aussi les systèmes sociaux, politiques, économiques et légaux qui affectent les processus décisionnels. Les programmes en gestion des ressources maritimes sont donc construits autour de l'idée que ceux qui veulent contribuer à la gestion et au processus de décision doivent apprendre à employer correctement des points de vue scientifiques différents. Ils intègrent des connaissances en sciences de la gestion, en sciences naturelles, en sciences sociales et en droit et regroupent des experts en gestion des ressources halieutiques, en transport maritime et en études environnementales. Objectifs Les objectifs généraux Former des intervenants qui auront acquis la capacité à réaliser des analyses rigoureuses de problématiques complexes de manière à pouvoir contribuer efficacement à la prise de décision dans le domaine de la gestion des ressources maritimes. Former des personnes qui auront développé des habiletés leur permettant d'entreprendre, le cas échéant, des études de troisième cycle. Ce profil s'adresse avant tout aux candidats qui désirent s'orienter vers une carrière de chercheur spécialisé ou d’expert-conseil en gestion des ressources maritimes. Les objectifs spécifiques Au terme de leurs études, les étudiants : auront acquis les connaissances fondamentales nécessaires à la gestion d’organisation œuvrant dans le secteur maritime; auront développé une forte capacité d’analyse et de synthèse; auront mené une recherche reliée aux activités maritimes en utilisant une approche rigoureuse et structurée; auront acquis la maîtrise d’outils relatifs à la gestion dans le secteur maritime; auront été sensibilisés aux problématiques reliées à la gestion des activités maritimes, tant dans les secteurs publics que privés; pourront communiquer le résultat de leurs travaux oralement et par écrit. [-]

Master en gestion des ressources maritimes (profil sans mémoire)

Campus À temps plein September 2017 Canada Rimouski Lévis

La maîtrise en gestion des ressources maritimes vise la formation de gestionnaires dotés d’une vision globale, pluridisciplinaire et intégrée du domaine maritime. [+]

La maîtrise en gestion des ressources maritimes vise la formation de gestionnaires dotés d’une vision globale, pluridisciplinaire et intégrée du domaine maritime. Il forme des professionnels capables d’utiliser les méthodes, outils et techniques de gestion afin de contribuer efficacement à la prise de décision dans le secteur maritime, tant au niveau opérationnel que stratégique. L’étudiant a l’occasion d’approfondir ses connaissances dans l’une des trois filières du programme : halieutique (pêche et aquaculture), gestion de l’environnement côtier et marin et transport maritime. Cheminements Maîtrise en gestion des ressources maritimes, cheminement professionnel (sans mémoire) Ce cheminement sans mémoire de recherche permet d’approfondir ses connaissances dans l’une des trois filières du programme : Halieutique : Fillière portant sur les problématiques du secteur de la pêche et de l’aquaculture, de la transformation des produits aquatiques (incluant les activités de valorisation des produits et de la biomasse). Gestion de l’environnement côtier et marin : Fillière portant sur les problématiques reliées aux activités maritimes et à l’exploitation des ressources naturelles dans une perspective de développement durable. Transport maritime : Filière portant sur les problématiques de gestion reliées au transport maritime et aux activités portuaires. Par l’entremise de son choix de cours, l’étudiant peut orienter sa formation vers la gestion privée ou publique. Maîtrise en gestion des ressources maritimes, cheminement recherche (avec mémoire) Ce cheminement avec mémoire s'adresse aux candidats qui désirent s'orienter vers une carrière de chercheur spécialisé ou d’expert-conseil en gestion des ressources maritimes. Il permet de réaliser un projet de recherche (mémoire de 21 crédits) permettant d’approfondir ses connaissances sur un sujet particulier lié à la gestion des ressources maritimes. Ce cheminement permet également de développer les habiletés requises à la poursuite d'études doctorales. Public visé Les programmes de 2e cycle en gestion des ressources maritimes s'adressent aux candidats ayant une formation : en sciences de l’environnement (biologie, chimie, géographie, etc.) qui désirent acquérir une formation en gestion appliquée au domaine de l’environnement maritime; en sciences de la gestion ou en droit qui désirent se spécialiser dans le secteur maritime. Axes de recherche Filière Halieutique Gestion de capacité dans le secteur pêche Économie de l'aquaculture et de la pêche Technologies de télédétection et gestion de l'environnement et des ressources Finance et planification d'affaires pour la biotechnologie maritime Évaluation des stocks halieutiques et gestion publique de la pêche et de la faune marine Gestion et politiques publiques des espèces exotiques envahissantes Optimisation de la filière halieutique Etc. Filière Gestion de l’environnement côtier et marin Commerce international et environnement Impacts sociaux et économiques de pollution maritime politiques de taxation et de subvention dans les industries de ressources naturelles Pêche illégale non détectée (IUU) dans les eaux territoriales de pays en voie de développement Liens entre écotoxicologie et impacts socio-économiques Méthodes d'évaluation non marchande des biens environnementaux et mesure d'impact environnemental Gestion publique des littoraux Comanagement dans la gestion des zones côtières et des ressources naturelles Réserves marines et la gestion spatiale des ressources Gestion environnementale et gestion des ressources naturelles dans les pays en voie de développement Etc. Filière Transport maritime Environnement et transport maritime Gestion stratégique dans le secteur du transport Gestion de la flotte commerciale et des ports dans le secteur transport maritime Dérèglement en transport maritime Analyse politique et économique de « short sea shipping » Etc. Perspectives d'emploi Les diplômés en gestion des ressources maritimes de l'UQAR occupent des fonctions de gestionnaires, de chercheurs ou d'experts-conseils dans le domaine public ou privé. Le secteur maritime est notamment caractérisé par la présence d’un très grand nombre d’organisations publiques, parapubliques et privées, autant au Canada qu’à l’étranger : ministères provinciaux et fédéraux (pêcheries, environnement, transport, etc.); comités ZIP, organismes des bassins versants; villes et municipalités; organisations non gouvernementales (Banque Mondiale, Organisation pour la coopération et le développement économique (OCDE), Organisation pour la conservation de la nature, les Fonds mondiaux de la faune, etc.); centres de recherches et universités; entreprises privées. Qu’est-ce que la gestion des ressources maritimes? La diversité et la complexité des interventions humaines dans le secteur maritime exigent une réflexion sérieuse et des prises de décisions avisées afin de maintenir la pérennité des ressources et des activités essentielles à la survie d'une large partie de la population mondiale. Pour maintenir cette pérennité, il importe d’avoir une compréhension non seulement des environnements naturels, mais aussi les systèmes sociaux, politiques, économiques et légaux qui affectent les processus décisionnels. Les programmes en gestion des ressources maritimes sont donc construits autour de l'idée que ceux qui veulent contribuer à la gestion et au processus de décision doivent apprendre à employer correctement des points de vue scientifiques différents. Ils intègrent des connaissances en sciences de la gestion, en sciences naturelles, en sciences sociales et en droit et regroupent des experts en gestion des ressources halieutiques, en transport maritime et en études environnementales. Objectifs Les objectifs généraux Former des professionnels ayant une approche pluridisciplinaire et pouvant contribuer efficacement à la prise de décision dans le secteur maritime et ce, tant au niveau opérationnel que stratégique; approfondir ses connaissances de l’une des filières du programme. Par l’entremise de son choix de cours, l’étudiant peut orienter sa formation vers la gestion privée ou publique Ce profil s'adresse avant tout aux candidats qui désirent acquérir une solide formation en gestion et qui sont intéressés par le secteur maritime. Ce profil s’adresse particulièrement aux étudiants ayant complété une formation de premier cycle connexe au secteur maritime (biologie, chimie, droit, génie, géographie, etc.). Les objectifs spécifiques Au terme de leurs études, les étudiants : auront acquis les connaissances fondamentales nécessaires à la gestion d’organisation œuvrant dans le secteur maritime; auront bénéficié d’une formation multidisciplinaire et acquis des habiletés les rendant capables d’interagir efficacement avec des spécialistes d’autres disciplines; auront développé une forte capacité d’analyse et de synthèse; auront acquis les méthodes, outils et techniques de gestion appliqués à la gestion dans le secteur maritime; auront été sensibilisés aux problématiques reliées à la gestion des activités maritimes, tant dans les secteurs publics que privés; auront réalisé une activité d’intervention dans le milieu; pourront communiquer le résultat de leurs travaux oralement et par écrit. [-]

Master en géographie

Campus À temps plein September 2017 Canada Rimouski Lévis

La maîtrise en géographie vise à comprendre les rapports que la société entretient avec l'espace. [+]

La maîtrise en géographie vise à comprendre les rapports que la société entretient avec l'espace. Le programme vise à former des chercheurs et des spécialistes de la géographie habilités : à analyser l'espace naturel dans ce que la géomorphologie, l'hydrologie, la biogéographie et la climatologie apportent à sa compréhension; à utiliser les méthodes et techniques traditionnelles et de pointe concernant le traitement systématique et informatisé de l'information géographique (SIG et télédétection); à conseiller et planifier l’aménagement et l’organisation du territoire. Structure du programme D’une grande souplesse, la maîtrise en géographie comporte une scolarité de 18 crédits composée de trois cours obligatoires dont un séminaire de lecture ainsi que de trois cours optionnels, dont deux peuvent être choisis parmi les cours offerts dans un autre programme de deuxième cycle de l’UQAR ou dans une autre institution universitaire. Le programme permet de réaliser un projet de recherche (mémoire de 27 crédits) permettant d’approfondir ses connaissances dans un domaine de spécialisation de la géographie. La maîtrise en géographie permet également de développer les habiletés requises à la poursuite d'études doctorales. Thèmes de recherche Géomorphologie et géographie des zones côtières Quantification et modélisation des aléas côtiers (processus d’érosion côtière, submersion, mouvements de terrain) Reconstitution et projection de la hausse du niveau de la mer et analyse de ses effets sur les zones côtières Programme de mesures et de modélisation du couvert de glace côtière, des niveaux d’eau et des vagues et analyse de leurs effets sur l’évolution des littoraux Étude de la vulnérabilité des collectivités et des infrastructures côtières aux aléas dans un contexte de changements climatiques Analyse des solutions d’adaptation des communautés côtières aux risques côtiers Développement d’outils pour augmenter la résilience des collectivités côtières dans une perspective de gestion intégrée des zones côtières Réseaux de suivi environnemental des côtes du Québec maritime Géomorphologie et dynamique des versants Étude des processus de versant : éboulement, glissement de terrain, coulée de débris, activité torrentielle, avalanche de neige, chute de blocs de glace Analyse et prévention des risques naturels en montagne Impact des variables climatiques et des écoulements hydrogéologiques (avec changement de phase, incluant la fonte du pergélisol) sur la stabilité et l’érosion des massifs rocheux Géomorphologie et dynamique fluviale Étude des dynamiques glacielles dans les cours d’eau Évaluation des bilans sédimentaires et ligneux dans les systèmes fluviaux Analyse des interactions eaux de surface et eaux souterraines dans les plaines alluviales Développement du concept d’espace de liberté des cours d’eau Quantification des interactions entre la structure des écoulements, le transport des sédiments et le développement des formes sur le lit des cours d’eau Géochimie des hydrogéosystèmes côtiers Étude de la connectivité entre l’eau souterraine et l’océan côtier Quantification des Flux biogéchimiques et des transferts continent – océan Étude des processus hydrogéologiques et biogéochimiques dans les systèmes littoraux Aménagement du territoire Mise en valeur et gestion des ressources Interrelations aménagement – développement Impacts sociaux et environnementaux des interventions d’aménagement Aspects utilitaires et qualitatifs des formes d’aménagement Archéologie et Patrimoine Archéologie environnementale : évolution des paysages et des relations Homme-milieu Archéogéographie : évolution des territoires Analyse du patrimoine maritime et côtier Mise en valeur des ressources patrimoniales archéologiques, culturelles et naturelles Télédétection environnementale Amélioration des techniques de télédétection des propriétés des eaux par satellite Impacts du changement climatique sur les environnements arctiques et subarctiques Étude des flux biogéochimiques continent-océan à l'aide d'outils optiques Qu’est-ce que la géographie? La géographie intègre les sciences naturelles et les sciences humaines. Elle vise à comprendre comment les milieux naturels influencent les activités humaines, mais aussi comment les sociétés s’adaptent, utilisent et modifient ces mêmes milieux. Les problématiques environnementales sont par conséquent au cœur des champs d’études de la géographie. Cette discipline s’intéresse aussi à tous les aspects de la gestion intégrée des territoires et de leurs ressources. Pour cela, elle utilise des méthodes et des outils performants pour la collecte, le traitement et l’analyse de l’information géographique (géomatique, télédétection, photo-interprétation, campagnes de terrain, etc.). À l’UQAR, la géographie humaine et la géographie physique se réunissent pour aborder des questions touchant, par exemple, les géorisques, l’aménagement du territoire et le développement durable. La nordicité, un axe d'excellence en recherche à l'UQAR L'UQAR se consacre à l'étude du Grand Nord et des basses latitudes froides, désignée sous le nom de nordicité. Cet axe de recherche regroupe des chercheurs qui s'intéressent aux environnements nordiques dans une perspective interdisciplinaire autour de disciplines étroitement complémentaires, dont la biologie, l'écologie, la chimie et la géographie, humaine ou physique, des milieux froids. Leurs recherches visent à mieux comprendre le fonctionnement des milieux continentaux en climat froid, de manière à répondre aux enjeux majeurs dans le domaine de la conservation et de la gestion durable. L'évolution des environnements nordiques continentaux dans le contexte du changement planétaire et les relations entre les environnements nordiques et les sociétés humaines sont au nombre des questions de premier plan. Objectifs Le cheminement avec mémoire du programme de maîtrise en géographie vise principalement à former des chercheurs et des spécialistes de la géographie habilités à comprendre les rapports que la société entretient avec l'espace, à utiliser les méthodes et techniques traditionnelles et de pointe concernant le traitement systématique et informatisé de l'information géographique, à analyser l'espace naturel dans ce que la géomorphologie, l'hydrologie, la biogéographie et la climatologie apportent à sa compréhension. [-]

Master en histoire

Campus À temps plein September 2017 Canada Rimouski Lévis

La maîtrise en histoire vise à former des chercheurs et des spécialistes capables d’envisager nos sociétés contemporaines dans une perspective historique et aptes à comprendre les relations étroites qui existent entre le présent et le passé. [+]

La maîtrise en histoire vise à former des chercheurs et des spécialistes capables d’envisager nos sociétés contemporaines dans une perspective historique et aptes à comprendre les relations étroites qui existent entre le présent et le passé. Cette formation est ouverte aux autres sciences humaines et des collaborations sont donc possibles avec d’autres programmes offerts par l’UQAR (lettres, géographie, éthique et développement régional). Structure du programme D’une grande souplesse, la maîtrise en histoire comporte une scolarité de 12 crédits et permet de réaliser un projet de recherche (mémoire de 30 crédits) permettant d’approfondir ses connaissances dans un domaine de spécialisation de la pratique historienne. Ce programme permet également de développer les habiletés requises à la poursuite d'études doctorales. Axes de recherche Les activités de recherche en histoire se déploient en histoire sociale, en histoire culturelle, en histoire politique, en histoire intellectuelle et en histoire matérielle. De ces axes émergent des orientations privilégiées par les professeurs : histoire de la jeunesse; histoire des femmes; histoire des autochtones; histoire des sociétés coloniales; histoire des sociétés locales et rurales; reproduction sociale et culture élitaire; pouvoir et identités; histoire des idéologies; patrimoine et lieux de mémoire; histoire sociale de l’architecture; culture matérielle; archéologie; histoire orale; histoire littéraire; histoire régionale; historiographie; épistémologie. Perspectives d'emploi Principaux employeurs En plus de préparer aux études de troisième cycle en histoire, la maîtrise en histoire forme des enseignants au niveau collégial, de même que des chercheurs pouvant œuvrer dans des milieux professionnels des milieux variés et stimulants : musées; fonction publique et diplomatie; médias; organismes culturels et patrimoniaux; bureaux de tourisme; agences de développement; universités et cégeps; organismes de communication et création; maisons d’édition; firmes privées en multimédias ou en archéologie; etc. Professions occupées Les compétences acquises permettent aux diplômés de la maîtrise en histoire d’occuper des postes très divers : agent de développement culturel; agent de recherche; chargé de projet; intervenant en patrimoine et en muséologie; recherchiste et documentaliste; gestionnaire des ressources culturelles; archéologue; attaché de presse; rédacteur; enseignant; etc. Objectifs Le programme de maîtrise en histoire vise à former des spécialistes en histoire qui manifestent une réelle maîtrise: de la discipline dans ses productions et interprétations; des techniques et méthodes de productions et de communication de la recherche historique. Il veut également former des enseignants. Enfin, il prépare aux études de troisième cycle en histoire. Cette formation s'inscrit dans une perspective d'ouverture aux autres sciences humaines. Le profil recherche (cheminement avec mémoire) a pour objectifs spécifiques de former des historiens capables: d'établir des stratégies de recherche originale satisfaisant aux exigences de la pratique historienne; de mettre ces stratégies en oeuvre à travers un projet de recherche de nature fondamentale; de communiquer des résultats de recherche sous la forme d'un mémoire. Ce programme d'études est offert par extension à l'UQAR en vertu d'une entente avec l'UQAM. [-]

Master en ingénierie (avec mémoire)

Campus À temps plein September 2017 Canada Rimouski Lévis

La maîtrise en ingénierie vise à approfondir les connaissances scientifiques et techniques en ingénierie, [+]

La maîtrise en ingénierie vise à approfondir les connaissances scientifiques et techniques en ingénierie, à initier à la recherche et à l’innovation technologique et à former des spécialistes autonomes et compétents aptes à exercer une pratique professionnelle de haut niveau dans différents domaines de l’ingénierie et des sciences appliquées. Cheminements Maîtrise en ingénierie, profil de type cours avec projet La maîtrise en ingénierie, profil sans mémoire de type cours avec projet favorise le développement de la composante professionnelle de la formation du candidat par l'approfondissement des connaissances et l'acquisition d'une spécialité. Maîtrise en ingénierie, profil avec mémoire La maîtrise en ingénierie, profil avec mémoire favorise le développement d'une composante recherche par l'approfondissement des connaissances dans un champ de spécialisation. Ce cheminement permet également de développer les habiletés requises à la poursuite d'études doctorales. Public visé Ce programme s'adresse à des candidats possédant une formation dans le domaine du génie qui désirent approfondir leurs connaissances scientifiques et techniques en ingénierie. Les candidats détenteurs d'une formation en sciences fondamentales ou en sciences appliquées sont également admissibles. Toutefois, ceux-ci pourront se voir imposer une scolarité probatoire de premier cycle en ingénierie. Axes de recherche Les champs d’intérêt et les expertises des professeurs en ingénierie portent sur différents champs d’études regroupés autour de quatre axes de recherche. Énergies renouvelables et bioressources Développement durable Énergie éolienne Exploitation et valorisation de la tourbe Véhicules électriques et hybrides Etc. Productique Développement de produits, de procédés et de systèmes Optimisation des performances des procédés et des équipements industriels Systèmes industriels évolués Planification, gestion et contrôle des processus de production Etc. Systèmes électromécaniques Modélisation, simulation, conception, optimisation, régulation, maintenance et gestion des systèmes industriels Télécommunications et traitement de l’information Photonique Télédétection Traitement des signaux Télécommunication et communication satellitaire et sans-fil Etc. Perspectives d’emploi Les diplômés aux programmes de cycles supérieurs en ingénierie occupent des postes dans plusieurs secteurs de l'industrie comme : électronique; instrumentation et contrôle; télécommunications; aérospatiale; conception; fabrication; automatisation; productique; énergie; aéronautique; pâtes et papiers; transformation des métaux; transport; génie informatique; génie éolien; génie maritime; R et D. Les principales fonctions occupées par les diplômés sont : chargé de projet; directeur de R et D; chercheur ou chercheur associé; ingénieur de systèmes; ingénieur de projet; concepteur de systèmes; responsable de l’expérimentation; ingénieur en développement de produits; étudiant au doctorat (pour les diplômés à la maîtrise). Objectifs Contribuer à l’approfondissement des connaissances scientifiques et techniques en ingénierie, initier à la recherche et à l’innovation technologique et former des spécialistes autonomes et compétents aptes à exercer une pratique professionnelle de haut niveau dans différents domaines de l’ingénierie et des sciences appliquées. Plus spécifiquement, l’étudiant devrait, au terme de son programme d’étude : avoir acquis des connaissances plus approfondies dans une partie des sciences et des techniques liées à l’ingénierie; être en mesure d'appliquer les connaissances acquises à des problématiques, des situations ou des projets variés reliés à sa spécialisation ; faire preuve d’un esprit critique capable de proposer et d'évaluer des solutions à des problèmes spécifiques d’ingénierie; être en mesure de mener un projet d’ingénierie dans son secteur de spécialisation; avoir démontré qu'il est capable de communiquer oralement et par écrit, de façon claire et cohérente, les résultats d'un travail de recherche scientifique. Le profil avec mémoire favorise le développement de la composante recherche de la formation du candidat par l'approfondissement des connaissances dans un champ de spécialisation; [-]

Master en ingénierie (type cours avec projet)

Campus À temps plein September 2017 Canada Lévis Rimouski

La maîtrise en ingénierie vise à approfondir les connaissances scientifiques et techniques en ingénierie, à initier à la recherche et à l’innovation technologique et à former des spécialistes autonomes et compétents aptes à exercer une pratique professionnelle de haut niveau dans différents domaines de l’ingénierie et des sciences appliquées. [+]

La maîtrise en ingénierie vise à approfondir les connaissances scientifiques et techniques en ingénierie, à initier à la recherche et à l’innovation technologique et à former des spécialistes autonomes et compétents aptes à exercer une pratique professionnelle de haut niveau dans différents domaines de l’ingénierie et des sciences appliquées. Cheminements Maîtrise en ingénierie, profil de type cours avec projet La maîtrise en ingénierie, profil sans mémoire de type cours avec projet favorise le développement de la composante professionnelle de la formation du candidat par l'approfondissement des connaissances et l'acquisition d'une spécialité. Maîtrise en ingénierie, profil avec mémoire La maîtrise en ingénierie, profil avec mémoire favorise le développement d'une composante recherche par l'approfondissement des connaissances dans un champ de spécialisation. Ce cheminement permet également de développer les habiletés requises à la poursuite d'études doctorales. Public visé Ce programme s'adresse à des candidats possédant une formation dans le domaine du génie qui désirent approfondir leurs connaissances scientifiques et techniques en ingénierie. Les candidats détenteurs d'une formation en sciences fondamentales ou en sciences appliquées sont également admissibles. Toutefois, ceux-ci pourront se voir imposer une scolarité probatoire de premier cycle en ingénierie. Axes de recherche Les champs d’intérêt et les expertises des professeurs en ingénierie portent sur différents champs d’études regroupés autour de quatre axes de recherche. Énergies renouvelables et bioressources Développement durable Énergie éolienne Exploitation et valorisation de la tourbe Véhicules électriques et hybrides Etc. Productique Développement de produits, de procédés et de systèmes Optimisation des performances des procédés et des équipements industriels Systèmes industriels évolués Planification, gestion et contrôle des processus de production Etc. Systèmes électromécaniques Modélisation, simulation, conception, optimisation, régulation, maintenance et gestion des systèmes industriels Télécommunications et traitement de l’information Photonique Télédétection Traitement des signaux Télécommunication et communication satellitaire et sans-fil Etc. Perspectives d’emploi Les diplômés aux programmes de cycles supérieurs en ingénierie occupent des postes dans plusieurs secteurs de l'industrie comme : électronique; instrumentation et contrôle; télécommunications; aérospatiale; conception; fabrication; automatisation; productique; énergie; aéronautique; pâtes et papiers; transformation des métaux; transport; génie informatique; génie éolien; génie maritime; R et D. Les principales fonctions occupées par les diplômés sont : chargé de projet; directeur de R et D; chercheur ou chercheur associé; ingénieur de systèmes; ingénieur de projet; concepteur de systèmes; responsable de l’expérimentation; ingénieur en développement de produits; étudiant au doctorat (pour les diplômés à la maîtrise). Objectifs Contribuer à l’approfondissement des connaissances scientifiques et techniques en ingénierie, initier à la recherche et à l’innovation technologique et former des spécialistes autonomes et compétents aptes à exercer une pratique professionnelle de haut niveau dans différents domaines de l’ingénierie et des sciences appliquées. Plus spécifiquement, l’étudiant devrait, au terme de son programme d’étude : avoir acquis des connaissances plus approfondies dans une partie des sciences et des techniques liées à l’ingénierie; être en mesure d'appliquer les connaissances acquises à des problématiques, des situations ou des projets variés reliés à sa spécialisation ; faire preuve d’un esprit critique capable de proposer et d'évaluer des solutions à des problèmes spécifiques d’ingénierie; être en mesure de mener un projet d’ingénierie dans son secteur de spécialisation; avoir démontré qu'il est capable de communiquer oralement et par écrit, de façon claire et cohérente, les résultats d'un travail de recherche scientifique. Le profil sans mémoire (type cours) favorise le développement de la composante professionnelle de la formation du candidat par l'approfondissement des connaissances et l'acquisition d'une spécialité. [-]

Master en lettres

Campus À temps plein September 2017 Canada Rimouski Lévis

La maîtrise en lettres vise la spécialisation en études littéraires, par l'augmentation des connaissances sur les textes et par la poursuite d'une réflexion systématique sur les fondements théoriques et institutionnels de la discipline. [+]

La maîtrise en lettres vise la spécialisation en études littéraires, par l'augmentation des connaissances sur les textes et par la poursuite d'une réflexion systématique sur les fondements théoriques et institutionnels de la discipline. Les trois axes d’excellence en recherche sont la création littéraire, la critique et la théorie en littérature, ainsi que l’histoire littéraire. Offert conjointement avec l'Université du Québec à Chicoutimi et l'Université du Québec à Trois-Rivières, ce programme réunit 23 professeurs-chercheurs et chercheurs-créateurs dont les spécialisations couvrent l’ensemble des thèmes et approches des études littéraires. Cheminements Maîtrise en lettres, cheminement recherche Ce cheminement vise l’acquisition d’une spécialisation plus grande, la formation à la recherche intensive et l’expérimentation approfondie d’une méthode critique par la rédaction d’un travail analytique élaboré (mémoire de 30 crédits). Ce cheminement est particulièrement indiqué pour les étudiants qui désirent poursuivre d’éventuelles études de doctorat. Maîtrise en lettres, cheminement recherche-création Ce cheminement s’adresse aux étudiants qui ont manifesté des qualités exceptionnelles dans la création littéraire. Il offre la possibilité d’accroître leur autonomie intellectuelle par la présentation d’une œuvre de création et de développer une réflexion méthodique sur le rôle de l’activité créatrice dans les études littéraires. Il permet également de développer les habiletés requises à la poursuite d'études doctorales. Axes de recherche L’équipe professorale mène des travaux de recherche et recherche-création structurés autour des axes porteurs des programmes de lettres aux trois cycles : création, culture littéraire, approches et méthodes. Les recherches témoignent d’un souci de complémentarité tant sur le plan des périodes que des objets et des méthodes. Création littéraire Conte, nouvelle, roman, poésie, haïku, récit, théâtre, pédagogie et philosophie de la création. Culture littéraire Littérature française de l’Ancien Régime (XVIe-XVIIIe siècles), écrits de la Nouvelle-France, littératures québécoise et française des XIXe et XXe siècles, littérature contemporaine. Approches et méthodes Géocritique, histoire littéraire, intertextualité, linguistique, mythocritique et mythanalyse, narrativité, onomastique, poétique du recueil, poétique des genres, psychanalyse, rhétorique, sémantique, sémiotique et textologie. Le dynamisme de la recherche en lettres à l’UQAR se reflète dans la diversité et la qualité des projets en cours ou achevés. Analyses collectives des titres et œuvres de Magritte Archéologie de la superstition (XVIe-XVIIIe siècles) Bibliothèque numérique des imprimés anciens conservés dans l’Est du Québec Écrits des romanciers sur le roman Édition critique des œuvres complètes de Louis Hennepin et de Cavelier de La Salle Euphorie et dysphorie dans les textes littéraires Femmes, rhétorique et éloquence sous l’Ancien Régime Henri III (1574-1589) et l’idéal de la toute-puissance de la parole éloquente HERCULE-XVI : traités de rhétorique et de poétique du XVIe siècle Intertextualité et mémoire dans la littérature contemporaine Joseph-Charles Taché polygraphe L’exploréen dans l’opus poétique de Claude Gauvreau Jean de Préchac ou le parcours d’un écrivain galant La dimension dramaturgique de la nouvelle française au XVIIe siècle Mise en ligne d’un corpus du Témiscouata (correspondance du curé missionnaire Bernier) Paysages et identités dans les littératures nord-américaines contemporaines Poétique du recueil de nouvelles Pratiques, sens et éthique des valeurs dans la création littéraire francophone Proust et la mélancolie Etc. Perspectives d'emploi Une formation aux cycles supérieurs en lettres peut devenir avantageuse pour occuper un poste de direction dans plusieurs milieux, pour obtenir un poste supérieur dans la fonction publique ou pour accéder aux emplois d’enseignement au niveau postsecondaire : enseignement collégial (2e cycle); enseignement universitaire (3e cycle); édition; direction dans le milieu de la recherche et de l'édition; direction de revue savante ou de collection littéraire; agent de communication; poste de direction au sein de la fonction publique (provincial et fédéral); agent de recherche à la Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BANQ) ou autres grandes bibliothèques; professionnel de recherche pour les projets des chercheurs universitaires en lettres et sciences humaines; etc. Et bien sûr, il y a la création littéraire! Des dizaines de nos diplômés ont à leur actif un ou plusieurs livres publiés chez des éditeurs de renom. Objectifs Sur le plan scientifique, le programme vise à permettre l'acquisition d'une spécialisation en études littéraires, par l'augmentation des connaissances sur les textes et par la poursuite d'une réflexion systématique sur les fondements théoriques et institutionnels de la discipline. Le programme envisage aussi le développement de la recherche et de la pratique en création. Selon l'option choisie par l'étudiante ou l'étudiant, les objectifs se précisent en trois dominantes : Option A - recherche: Acquisition d'une spécialisation plus grande, formation à la recherche intensive et expérimentation approfondie d'une méthode critique par la rédaction d'un travail analytique élaboré (mémoire). Ce cheminement est particulièrement indiqué pour les étudiants qui désirent poursuivre d'éventuelles études de doctorat. Option B - recherche-création: Pour les étudiants qui ont manifesté des qualités exceptionnelles dans la création littéraire, cette option offre la possibilité d'accroître leur autonomie intellectuelle par la présentation d'une oeuvre de création et de développer une réflexion méthodique sur le rôle de l'activité créatrice dans les études littéraires. Ce cheminement donne également accès aux études de doctorat. Ce programme est géré conjointement par l'UQAR, l'UQAC et l'UQTR. [-]

Master en océanographie

Campus À temps plein 6 mois September 2017 Canada Rimouski Lévis + de 1

La maîtrise en océanographie forme des scientifiques aptes à comprendre la dynamique du système marin d’une façon multidisciplinaire et globale. [+]

La maîtrise en océanographie forme des scientifiques aptes à comprendre la dynamique du système marin d’une façon multidisciplinaire et globale. Elle fournit une connaissance éclairée du milieu marin, de ses ressources, des techniques d'étude et d'exploitation, des problèmes de pollution qu'on y rencontre ainsi que des méthodes d'intervention appropriées. Le projet de recherche et les cours permettent d’approfondir ses connaissances dans un des quatre domaines de spécialisation : océanographie chimique; océanographie biologique; océanographie géologique; océanographie physique. Structure du programme La maîtrise en océanographie permet de réaliser un projet de recherche (mémoire de 27 crédits) permettant d’approfondir ses connaissances dans un domaine de spécialisation des sciences de la mer. Dès leur premier trimestre, les étudiants participent à une mission océanographique sur le navire de recherche Coriolis II dans le cadre du cours Océanographie expérimentale. Le programme comporte en outre un cours d’océanographie générale et deux cours optionnels, dont les sujets varient selon le projet de recherche des étudiants. Ce programme permet également de développer les habiletés requises à la poursuite d'études doctorales. Axes de recherche Océanographie physique Les physiciens s’intéressent aux mouvements de l’eau en fonction de différents facteurs, comme la marée, les vents, les variations de débit d’eau douce, ainsi qu’aux variations dans l’espace et le temps. Leurs recherches touchent notamment : la formation des vagues; les gradients de salinité et de densité; les variations de température; les échanges d’énergie entre l’air et la mer; la formation de zones de turbulences; les phénomènes connexes entre l’océan et la température (changements climatiques mondiaux, El Niño, ouragans et typhons); etc. Océanographie chimique Les chimistes s’intéressent aux processus chimiques dans l’eau et les sédiments marins. Leurs recherches touchent notamment : les origines et le sort des constituants chimiques des eaux océaniques; les réactions chimiques qui se produisent en milieu marin; les effets des contaminants (organiques ou non) et leur distribution; les échanges gazeux entre l’atmosphère et l’océan; etc. Océanographie biologique Les biologistes s’intéressent aux organismes et microorganismes vivants dans le milieu marin, comme le plancton, les algues, les crustacés, les mollusques, les poissons et les mammifères. Leurs recherches touchent notamment : les relations trophiques entre ces organismes et les facteurs qui peuvent déséquilibrer ces relations, comme le changement de climat et la pollution; les interactions et l’évolution des espèces en fonction des paramètres physiques, chimiques et géologiques du milieu; l’influence des perturbations anthropiques et naturelles sur la biodiversité; l’aquaculture (physiologie, génétique, développement, etc.); les systèmes d’exploitation halieutiques; etc. Océanographie géologique Les géologues s’intéressent à l’évolution du fond marin, c’est-à-dire à la nature des sédiments, les mécanismes de leur mise en place et l’historique de leur accumulation. Leurs recherches touchent notamment : la formation des bassins océaniques, des chaînes de montagnes, des fosses, des volcans sous-marins; la façon dont les sédiments sont transportés, soulevés et distribués, pour former îles et continents; la reconstitution paléoclimatique et paléoenvironnementale à partir de l’étude des propriétés minéralogique, géochimique et/ou magnétique des sédiments; etc. Projets d’études en recrutement Les professeurs l'ISMER affichent régulièrement des appels de candidatures pour des projets de maîtrise ou de doctorat en océanographie. Les candidats peuvent aussi communiquer directement avec les professeurs pour connaître les possibilités d’encadrement. Les sciences de la mer, un axe d'excellence en recherche à l'UQAR Dès la naissance de l'Université du Québec à Rimouski, la compréhension de l'environnement maritime s'est imposée comme un créneau d'études et un axe d'excellence en recherche incontournable. L'UQAR regroupe aujourd'hui une extraordinaire concentration de chercheurs dont l'expertise couvre un large éventail de questions touchant le domaine des sciences de la mer. L’ISMER est un chef de file dans des domaines comme les changements climatiques sous différentes latitudes, les effets du rayonnement ultraviolet sur les premiers maillons de la chaîne alimentaire ou l'impact des contaminants sur les écosystèmes côtiers. L'acoustique marine, l'aquaculture, la dynamique des populations et le transport des sédiments sont aussi des thématiques pouvant compter sur une expertise solide. Perspectives d'emploi Chaque année, plusieurs opportunités d’emplois s’offrent pour les diplômés en océanographie, qui dépendent de la formation disciplinaire (océanographie biologique, chimique, géologique ou physique). Étant donné qu'un grand nombre de polluants, naturels ou anthropiques, aboutissent dans l'océan, les environnementalistes des quatre coins du monde commencent à s'intéresser aux affaires océaniques. Le besoin de spécialistes qui comprennent non seulement l'interdépendance de l'océan, de l'urbanisation et de l'industrialisation en croissance constante, mais aussi les dangers potentiels des accidents maritimes continue de s'affermir. Secteur public Au Canada, le principal employeur de diplômés en océanographie est le gouvernement fédéral, plus précisément les ministères des Pêches et Océans ainsi que des Ressources naturelles. Les autres ministères et organismes gouvernementaux ainsi que les universités emploient des océanographes pour enseigner et mener des travaux de recherche. Secteur privé Les emplois dans le secteur privé touchent en grande partie les études et l'évaluation de l'environnement. Certaines grandes entreprises emploient leurs propres spécialistes des sciences de la mer tandis que d'autres préfèrent embaucher des consultants. Pêcheries et aquaculture Les recherches sur les pêches exigent la connaissance de presque tous les aspects de l'océanographie afin d'effectuer l'évaluation des populations et la modélisation de la dynamique des populations de poissons. L'expansion rapide de l'aquaculture a entraîné une demande pour un bon nombre de spécialistes, notamment en nutrition de poissons et en contrôle des maladies. Objectifs Ce programme vise à former des scientifiques capables de réaliser des recherches océanographiques, c'est-à-dire d'étudier les phénomènes de la mer d'une façon multidisciplinaire et globale. À la fin de leur programme de formation en océanographie, les étudiants auront acquis une connaissance suffisante du milieu marin, de ses ressources, des techniques d'étude et d'exploitation de ce milieu, des problèmes de pollution ainsi que des méthodes d'intervention appropriées. Le projet de recherche et les cours suivis dans le programme permettent à l'étudiant d'acquérir des connaissances multidisciplinaires en océanographie et d'approfondir ses connaissances acquises dans un domaine de spécialisation. [-]

Master en éducation (profil recherche)

Campus À temps plein 12 mois September 2017 Canada Rimouski Lévis + de 1

La maîtrise en éducation permet de connaître les différentes approches de recherche en éducation, de comprendre leurs principaux fondements et d’approfondir ses connaissances dans un domaine de spécialisation. [+]

La maîtrise en éducation permet de connaître les différentes approches de recherche en éducation, de comprendre leurs principaux fondements et d’approfondir ses connaissances dans un domaine de spécialisation lié à l'une des trois concentrations suivantes : administration scolaire*; adaptation scolaire et sociale (orthopédagogie); enseignement-apprentissage. * Réservée aux étudiants ayant complété le DESS en administration scolaire. Ce programme vise également la recherche de solutions à des problèmes aussi bien d'ordre théorique que pratique, aussi bien liés au vécu professionnel qu’à un domaine du savoir éducationnel. Cheminements Maîtrise en éducation, profil recherche (avec mémoire) La maîtrise en éducation, cheminement recherche (avec mémoire) permet de réaliser un projet de recherche (mémoire de 21 crédits) visant à approfondir ses connaissances dans un domaine de spécialisation lié aux sciences de l’éducation. Ce cheminement permet également de développer les habiletés requises à la poursuite d'études doctorales. Maîtrise en éducation, profil professionnel (avec essai) La maîtrise en éducation, cheminement professionnel (avec essai) permet : d'approfondir des compétences comme intervenant en adaptation scolaire et sociale, en enseignement-apprentissage ou en administration scolaire; de se familiariser avec le processus de recherche en sciences de l’éducation; de réaliser un projet d'intervention spécifique liée aux réalités rencontrées dans la pratique professionnelle dans le cadre de la rédaction d’un essai de 9 crédits. La concentration en adaptation scolaire et sociale donne accès à l'Association des orthopédagogues du Québec (ADOQ). Public visé La maîtrise en éducation s'adresse aux : enseignants; administrateurs scolaires; psychoéducateurs; conseillers pédagogiques; étudiants intéressés à travailler en éducation aussi bien en milieu scolaire qu'en milieu extrascolaire à titre d'intervenants ou de chercheurs. Axes de recherche Les thèmes abordés dans le cadre des études de cycles supérieurs en éducation peuvent être très variés. Les sujets d'études peuvent s'inscrire dans l’un ou l’autre des domaines suivants : adaptation scolaire et sociale, orthopédagogie; administration scolaire, gouvernance et financement de l’éducation; développement de l’élève et cognition; didactique des disciplines (français, mathématiques, sciences, univers social, éthique, musique, etc.); enseignement-apprentissage; formation pratique (stages); littératie, numératie; persévérance et réussite scolaire; profession enseignante; psychologie, philosophie ou sociologie de l’éducation; technologies de l’information et de la communication en éducation; etc. Perspectives d’emploi En plus de permettre l’approfondissement d'un domaine ou encore l'acquisition de compétences en recherche, les programmes de cycles supérieurs en éducation rendent accessibles ou facilitent l'accès à certains emplois : un avancement dans sa carrière d’enseignant ou d’intervenant en milieu éducatif; direction d'école (si DESS ou maîtrise en éducation, concentration administration scolaire); orthopédagogue à différents niveaux (dans le cas du programme court de 2e cycle en orthopédagogie et de la maîtrise en éducation - profil professionnel - concentration adaptation scolaire et sociale); conseiller pédagogique dans une commission scolaire; professionnel dans un ministère ou dans d’autres organisations développant, gérant ou supervisant des projets de recherche ou de développement pédagogique; chargé de cours dans les programmes universitaires de premier cycle en éducation (pour les cours liés à la spécialité développée); enseignement au collégial (si une spécialisation disciplinaire suffisante est possédée); professionnel pour des projets de recherche universitaire en éducation; professeur-chercheur en éducation (pour celles et ceux qui poursuivent des études doctorales dans un champ correspondant aux postes offerts en milieu universitaire). Objectifs L'option maîtrise en éducation, profil recherche, vise à permettre à l'étudiante ou à l'étudiant : de connaître les différentes approches de recherche en éducation; de définir et d'élaborer une problématique de recherche spécifique au thème d'études choisi; de connaître et de comprendre les principaux fondements théoriques de son objet d'études; d'acquérir des notions de base et de se familiariser avec des méthodologies de recherche pertinentes en éducation et au thème d'études choisi; de planifier et de réaliser un projet de recherche dans son domaine de spécialisation; d'apprendre à communiquer efficacement les résultats de ses travaux, dans ses écrits ou à l'occasion de séminaires, de colloques ou de conférences; de développer les habiletés requises à la poursuite, le cas échéant, d'études doctorales. [-]

Master en éthique

Campus À temps plein September 2017 Canada Rimouski Lévis

La maîtrise en éthique vise l’acquisition d’une connaissance globale des théories, concepts et outils de l’éthique et de la philosophie pour habiliter à réfléchir de manière critique et structurée sur les enjeux contemporains, de façon à éclairer les choix individuels et collectifs. [+]

La maîtrise en éthique vise l’acquisition d’une connaissance globale des théories, concepts et outils de l’éthique et de la philosophie pour habiliter à réfléchir de manière critique et structurée sur les enjeux contemporains, de façon à éclairer les choix individuels et collectifs. Les problématiques de recherche dans ce domaine se définissent autour des thématiques suivantes : immigration et citoyenneté; relations internationales et interculturelles; droits de la personne; développement technologique, scientifique et biomédical; gestion des administrations publiques et privées; critique des idéologies. Structure du programme La maîtrise en éthique prépare à la fois au milieu professionnel et à la recherche. Comme il accueille des étudiants en provenance de toutes les disciplines, il comporte une scolarité importante (21 crédits), de façon à permettre d’acquérir les connaissances fondamentales en éthique. La maîtrise en éthique permet aussi de réaliser un projet de recherche avec une orientation interdisciplinaire (mémoire de 24 crédits) sur un auteur, une théorie ou une problématique théorique ou pratique. Ce programme permet également de développer les habiletés requises à la poursuite d'études doctorales. Axes de recherche Les problématiques de recherche des professeurs en éthique se définissent autour des thématiques suivantes : histoire de la philosophie morale; philosophie sociale et politique; droits de la personne; violence et idéologies totalitaires; diversité culturelle et immigration; relations internationales et dialogue interculturel; justice transitionnelle, justice réparatrice dans les pays en situation de post-conflit; rapports entre éthique, science et société; éthique de la recherche et génomique; éthique clinique et bioéthique; éthique et culture religieuse. D’autres professeurs de l’UQAR, membres du Groupe institutionnel de recherche Ethos, peuvent également diriger des mémoires, ce qui multiplie les possibilités de sujets qui peuvent être traités par les étudiants : éthique organisationnelle et de la gestion; éthique des affaires et des entreprises; éthique professionnelle de l’enseignant; éthique de l’environnement; etc. Ethos réunit des chercheurs de plusieurs établissements ou organismes dont la plupart proviennent du réseau universitaire québécois. Ces chercheurs oeuvrent dans des disciplines comme la philosophie, le droit, l’économie, les sciences de la gestion, la médecine, la science politique, les sciences infirmières, la sociologie et la théologie. Public visé Les programmes de cycles supérieurs en éthique s’adressent à une clientèle assez large, autant à des étudiants qui viennent de terminer un baccalauréat qu’à des personnes déjà engagées dans la vie professionnelle et qui s’intéressent à la réflexion en éthique. Ils sont ouverts aux candidats ayant complété un baccalauréat, quelle que soit la discipline. Public visé Les programmes de cycles supérieurs en éthique s’adressent à une clientèle assez large, autant à des étudiants qui viennent de terminer un baccalauréat qu’à des personnes déjà engagées dans la vie professionnelle et qui s’intéressent à la réflexion en éthique. Ils sont ouverts aux candidats ayant complété un baccalauréat, quelle que soit la discipline. Perspectives d'emploi Principaux employeurs Certains employeurs dont le mandat est directement centré sur l’éthique recrutent spécifiquement les diplômés en éthique. C'est entre autres le cas : de la Commission de l'éthique de la science et de la technologie; de l'Unité de l'éthique du ministère de la Santé et des Services sociaux; du Conseil national d'éthique en recherche chez l'humain; du Bureau des valeurs et de l'éthique de la fonction publique fédérale. L'importance grandissante des enjeux éthiques et la multiplication des comités d'éthique dans les entreprises et dans les organisations favorisent le placement des diplômés. Dans plusieurs milieux de travail, ils agiront comme professionnels ou conseillers. C’est le cas : des organismes gouvernementaux et paragouvernementaux; des établissements de santé et de services sociaux; des établissements d'enseignement secondaire et collégial; des centres d'information juridique; des associations et des organisations internationales; des associations professionnelles; des organismes actifs dans les domaines de l'environnement et de la culture. De manière générale, les habiletés intellectuelles d'analyse et de synthèse approfondies acquises lors de la formation en éthique sont appréciées d'un grand nombre d'employeurs. Professions occupées Plusieurs organisations peuvent tirer profit des services des diplômés spécialisés en éthique. Sur le plan théorique comme recherchiste ou sur le plan pratique, par exemple dans l'animation et la consultation. En effet, les diplômés sont habilités à examiner des questions touchant divers secteurs de l'activité humaine et à les traiter selon une méthode rigoureuse d'analyse et de synthèse. De multiples débouchés sont encore insoupçonnés au sein de différents services publics, pour étudier des problèmes liés à la famille, au phénomène de relocalisation, aux manifestations de violence, à l'organisation des loisirs, à la refonte des programmes sociaux, aux législations civiles et criminelles, ou à la promotion des codes de déontologie. Certains diplômés travaillent aussi à leur compte comme consultants. Leur emploi est souvent en lien avec leur formation de 1er cycle. Objectifs Dans une perspective interdisciplinaire, ce programme veut permettre aux étudiants d'acquérir une connaissance globale des théories, concepts et outils de l'éthique les habilitant à réfléchir de manière critique et structurée sur les enjeux contemporains, à comprendre et analyser en profondeur les problèmes éthiques, à éclairer les choix individuels et collectifs que commandent différentes situations contextuelles, et à mener une recherche en éthique sur un auteur, une théorie ou une problématique théorique ou pratique. Les objectifs spécifiques : mener une recherche en éthique en utilisant une approche rigoureuse et structurée; maîtriser les outils et les concepts de l'éthique; utiliser des connaissances théoriques pour l'analyse de problématiques actuelles en éthique; utiliser des connaissances théoriques pour réfléchir sur des pratiques et des interventions dans un milieu social, professionnel ou organisationnel. [-]

Master en étude des pratiques psychosociales

Campus À temps plein 6 mois September 2017 Canada Rimouski Lévis + de 1

La maîtrise en étude des pratiques psychosociales accompagne des intervenants sociaux afin de les aider à renouveler leurs pratiques et leurs interventions dans le but d’en déployer plus complètement le potentiel et de créer de nouveaux savoirs. [+]

La maîtrise en étude des pratiques psychosociales accompagne des intervenants sociaux afin de les aider à renouveler leurs pratiques et leurs interventions dans le but d’en déployer plus complètement le potentiel et de créer de nouveaux savoirs. Ce programme s'appuie sur des méthodologies de recherche réflexives, d’histoire de vie, autobiographique, de praxéologie et d’explicitation. L’enseignement repose sur les situations particulières vécues par les étudiants dans leurs diverses pratiques, plutôt que de miser uniquement, comme c’est traditionnellement le cas, sur des contenus théoriques déterminés d’avance. Structure du programme La maîtrise en étude des pratiques psychosociales permet de réaliser un projet de recherche (mémoire de 21 crédits) structuré, rigoureux, scientifique et critique sur sa pratique professionnelle en vue d'améliorer la qualité de ses interventions tout en contribuant au développement des connaissances sur les pratiques psychosociales. Les professeurs se greffent aux projets des étudiants pour les accompagner dans le développement de savoirs issus de leur pratique. Parmi les expertises des professeurs, notons : animation de groupe et accompagnement du changement; approche autobiographique et autoformation; approches réflexives, perceptives et renouvellement des pratiques; intelligence collective; croisement interculturel des savoirs en recherche-action; recherche à la première personne; transdisciplinarité et spiritualité. Ce programme permet également de développer les habiletés requises à la poursuite d'études doctorales. Public visé Ce programme s’adresse aux personnes exerçant une pratique psychosociale qui peuvent provenir de diverses formations spécialisées et qui peuvent porter différents titres : consultant; agent de développement; conseiller de ressources humaines; médiateur; formateur; enseignant; animateur; accompagnateur; coordonnateur; avocat; éducateur spécialisé; gestionnaire; intervenant communautaire; psychoéducateur; psychologue; psychothérapeute; psychosociologue; travailleur social; entraîneur; coach; agent de relation; agent de communication; etc. Au-delà de leur formation initiale spécialisée, toutes ces personnes partagent le fait de travailler et d'intervenir auprès d’un système humain (personne, famille, groupe, communauté ou organisation) en fonction de buts précis qui peuvent varier d'une pratique à l'autre. Cette dynamique de l'intervention auprès des personnes est le champ d’études privilégié par ce programme. Objectifs L'objectif général de cette maîtrise est de permettre aux personnes intervenant auprès d'un système humain : personne, famille, groupe, communauté ou organisation de faire une démarche de réflexion structurée, rigoureuse, scientifique et critique sur sa pratique professionnelle en vue d'améliorer la qualité de ses interventions et par le fait même de sa pratique tout en contribuant au développement des connaissances sur les pratiques psychosociales. Plus spécifiquement, cette maîtrise vise à permettre à l'étudiante ou à l'étudiant : d'analyser et d'évaluer la dynamique, les règles et la rationalité de ses interventions comme praticien et praticienne tout en les comparant à d'autres modèles existants dans le but de prendre une distance critique par rapport à sa manière habituelle d'envisager sa pratique; de développer des habiletés de recherche et d'intervention qui rendront sa pratique plus efficace et favoriseront le développement d'une plus grande autonomie dans son adaptation aux nombreux changements; de produire un savoir issu de sa pratique d'intervention et de contribuer au développement du champ d'études : la pratique psychosociale. [-]

Vidéos

UQAR - Vidéo institutionnelle de l'Université du Québec à Rimouski - Français

UQAR - Vidéo institutionnelle de l'Université du Québec à Rimouski - Mandarin

UQAR - Vidéo institutionnelle de l'Université du Québec à Rimouski - English

Contact

Université du Québec à Rimouski

Adresse Allée des Ursulines 300
G5L 3A1 Rimouski, Canada
Site internet http://www.uqar.ca/
Téléphone +1 418-723-1986