Université de Mons

Introduction

L’Université de Mons, en abrégé “UMONS”, est une université francophone implantée en Belgique, dans la province de Hainaut, à proximité de la frontière franco-belge. Elle est distante de Bruxelles, la capitale de l’Europe, d’une cinquantaine de kilomètres à peine.

L’UMONS est née en 2009 de la fusion entre l’Université de Mons-Hainaut et de la Faculté Polytechnique de Mons, sa plus ancienne Faculté créée en 1837.

Le décret réorganisant le paysage de l’enseignement supérieur voté fin 2013 prévoit, en province de Hainaut, la création d’un Pôle hainuyer décrétal qui concernera 3 universités, 3 hautes écoles, 3 écoles supérieures des arts ainsi qu’une quarantaine d’écoles de promotion sociale. L’UMONS en assurera la coprésidence, en compagnie du directeur d’une des hautes écoles qui en sont membres.

Avant l’adoption de ce décret, l’UMONS avait déjà établi des accords privilégiés avec 5 hautes écoles. Ensemble, ces institutions rassemblent 22.000 étudiants pour une offre de plus de 250 diplômes permettant des passerelles.

L’enseignement

Au travers d’une quarantaine de formations, l’UMONS délivre les grades de Bachelier, Master et Docteur dans des domaines aussi divers que : le Droit, la Psychologie, les Sciences sociales, le Biomédical, l’Économie, l’Electricité, la Gestion, les Matériaux, la Mécanique, l’Urbanisme, l’Informatique, l’Architecture, l’Interprétation, la Linguistique, la Physique, la Logopédie, les Mathématiques, la Chimie, la Pharmacie, la Traduction, l’Education, la Biologie, la Géologie, la Médecine…

  • L’étudiant au coeur des préoccupations

Accueillir ses étudiants dans un environnement d’études et de vie à dimension humaine fait partie des priorités de l’UMONS. La formation dispensée vise à développer le bagage intellectuel, culturel et humain des étudiants et des chercheurs pour en faire des acteurs responsables en promouvant l’esprit critique, l’ouverture, la tolérance, la responsabilité et l’autonomie.

  • Un large panel d’aides à la réussite

Aider ses nouveaux inscrits à passer le plus aisément possible de l’enseignement secondaire à l’université est une priorité. Remédiation, tutorat, monitorat, remise à niveau, amélioration des méthodes de travail, simulations d’examens… autant d’atouts que propose l’UMONS pour une meilleure réussite de ses étudiants. Les nouvelles technologies de l’information et de la communication y sont mises au service de l’enseignement : cours en ligne, apprentissage à distance... L’e-learning offre également de nombreuses solutions d’enseignement innovantes et efficaces pour les étudiants : autoévaluation, forums, systèmes de vote, streaming vidéo,…

  • Du 1er cycle au Doctorat

L’offre de formations concerne les trois cycles universitaires : le Bachelier, le Master et le Doctorat. Cette offre s’appuie sur des cours du jour mais aussi sur des formations en horaire décalé, dispensées notamment sur le site de Charleroi. Pionnière dans le domaine de la formation continue en horaire décalé, l’UMONS accueille depuis près de 30 ans des adultes en reprise d’études et contribue ainsi à leur perfectionnement et au développement de leur carrière professionnelle.

Plusieurs types de formations sont proposés :

  • des programmes diplômants : menant à un diplôme officiel et reconnu (Bachelier, Master, Master complémentaire) ;
  • des programmes certifiants : (de minimum 8 crédits) conduisant à la délivrance d’un certificat d’université;
  • des formations de courte durée (journées, demi-journées ou soirées) ;
  • des formations menant à un titre pédagogique : l’agrégation, le CAPAES,...
  • des formations linguistiques ;
  • des formations en lien avec la recherche.

Dispenser des formations ouvertes sur les réalités du monde d’aujourd’hui et en lien étroit avec la recherche est un souci constant de l’UMONS. Elle veille à former des jeunes étudiants et des adultes à la démarche scientifique universitaire au travers de formations ancrées dans les enjeux humains et sociétaux du 21e siècle.

  • Un enseignement ancré dans la région

C’est l’un des engagements de l’UMONS, inscrit dans sa Charte Qualité : développer un enseignement de qualité dans sa province, le Hainaut. Les compétences transmises aux étudiants visent à favoriser le redéploiement économique et social du tissu local.

La recherche

La recherche scientifique constitue aujourd’hui l’un des socles sur lequel notre société peut s’appuyer pour relever les défis sociaux et économiques auxquels elle est confrontée, pour améliorer la qualité de vie, pour atténuer les menaces qui pèsent sur l’environnement tout en permettant à nos économies de rester compétitives.

S’appuyant sur plus de 700 chercheurs, la recherche au sein de l’UMONS poursuit ses objectifs tant à l’échelle régionale qu’internationale, avec pour ambition commune, le développement d’une expertise, reconnue à large échelle et se concrétisant au bénéfice de la société et en particulier de sa région.

Sur le plan international, elle s’intègre dans des réseaux qui se sont plus particulièrement développés dans des thématiques dans lesquelles ses équipes de recherche présentent une réelle expertise. A titre d’exemple, dans le domaine de la Chimie et des Matériaux, trois chercheurs de l’UMONS ont été classés par leurs publications, parmi le Top 100 mondial des chercheurs ayant le plus influencé leur discipline durant la dernière décennie (classement effectué par l’Agence Thomson-Reuter pour la période 2001-2010). L’UMONS est également détentrice du label européen “Research in Excellence”.

Sur le plan régional, l’UMONS met son expertise au service de ses partenaires des milieux culturels, socio-économiques et industriels. Elle entretient des rapports scientifiques étroits avec les centres de recherche, les spin-offs et start-ups dont elle a suscité la création et qui gravitent autour d’elle, pour la plupart en périphérie du centre-ville.

Depuis 2012, l’Université de Mons a réorganisé ses activités de recherche en les fédérant au travers d’une structure s’appuyant sur dix instituts de recherche, d’une taille de l’ordre de 50 à 100 chercheurs.

Elle l’a fait dans le souci de consolider l’excellence de sa recherche fondamentale en favorisant le regroupement des équipes de recherche de ses diverses facultés au sein de thématiques transdisciplinaires qui caractérisent les principaux axes forts de sa recherche.

Elle l’a également fait en étant particulièrement attentive aux activités de transferts au service de la société et en veillant à mettre en place les conditions d’un ancrage sociétal profond en phase avec l’environnement dans lequel elle évolue.

Au sein de l’Université de Mons, l’équipe de l’Administration et Valorisation de la Recherche (AVRE) soutient les chercheurs tant en amont des projets portés (montage, financement, etc.) qu’en aval (protection de la propriété intellectuelle, accord de partenariats, accord de licences, aide à la création de spin-offs, etc.). L’AVRE met également les compétences de son équipe à disposition des entreprises qui désirent monter un projet de recherche et ont besoin, pour ce faire, d’une expertise scientifique particulière.

Les services à la société

Depuis sa création, grâce à ses activités de recherche et aux liens étroits qu’elle a noué avec le tissu industriel, l’Université de Mons est le partenaire incontournable de la reconversion et du redressement économique de sa région.

Les centres de recherche Multitel, Materia Nova et Belgian Ceramic Research Centre qu’elle a créés, ainsi que les spin-offs et startups qui gravitent autour d’elle sont, pour la plupart, localisés dans le Parc Scientifique Initialis, en périphérie de la ville de Mons.

On peut citer notamment :

  • Le groupe européen Acapela (synthèse de la parole)
  • Polymedis (informatique médicale)
  • ACIC (systèmes de vision intelligents)
  • Decizium (technologies d’aide à la décision)
  • IT-Optics (logiciels libres)
  • Smartware (vêtements intelligents)
  • Biosentech (biosenseurs)
  • EuroVlab (plateforme multimédia destinée à la diffusion des sciences)
  • Madagascar Holothurie (recherche sur les concombres de mer de Madagascar)
  • Polyris (prévention et maîtrise des risques majeurs)

Cette proximité géographique et la taille humaine de ses organismes permettent à l’université d’entretenir avec eux de nombreux échanges fructueux.

L’UMONS a également inauguré, fin 2011, avec l’ULB, un centre d’imagerie médicale installé sur l’aéropôle de Gosselies, dans la banlieue de Charleroi.

Les services à la société fournis par l’UMONS prennent aussi la forme d’actions concrètes notamment lorsqu’il s’agit d’études visant à prévenir les inondations dans le Bassin de la Haine ou les effondrements souterrains et karstiques, de retrouver des squelettes d’iguanodons enfouis à Bernissart, de réaliser des audits énergétiques de bâtiments ou de planifier l’urgence SEVESO dans les entreprises à risque.

L’UMONS participe en outre activement au développement culturel et touristique de sa région au travers des activités de l’ASBL Extension UMONS qui organise des conférences de prestige, des cours de langues ou des formations spécifiques pour tous publics. Scitech² et Scitech Lab multiplient, quant à eux, les actions de vulgarisation auprès d’un public jeune et large.

L’UMONS s’engage aussi très concrètement comme partenaire de La Maison de l’Entreprise qui multiplie les actions visant à insuffler aux jeunes l’esprit d’entreprendre ou l’esprit d’innovation.

L’UMONS est également partenaire officiel de MONS 2015. Plusieurs projets portés par sa communauté bénéficieront du label officiel et d’un soutien financier.

Pionnière dans le domaine de la formation continue en horaire décalé, l’UMONS accueille depuis près de 30 ans des adultes en reprise d’études et contribue ainsi à leur perfectionnement et au développement de leur carrière professionnelle.

Cet établissement propose des programmes en :
  • Anglais
  • Français

Voir programmes de master »

Programmes

Cette école propose également:

Master

Ingénieur Civil Architecte

Campus À temps plein 2 années September 2017 Belgique Mons

L'ingénieur civil architecte est un manager de projets de conception ou d’intervention sur le bâti ou le territoire. Il associe la créativité à la maitrise technique et scientifique. [+]

L'ingénieur civil architecte est un manager de projets de conception ou d’intervention sur le bâti ou le territoire. Il associe la créativité à la maitrise technique et scientifique. Il peut se prévaloir de la capacité de compréhension de toutes les composantes architectoniques, techniques, économiques et humaines inhérentes à un projet architectural. Il est en ce sens un manager de projets capable d’intégrer les diverses composantes qui y interagissent. Ses compétences spécifiques en architectonique et sciences de l’ingénieur lui permettent d’évoluer dans tous les secteurs économiques ou administratifs liées de près ou de loin à l’architecture, à la construction ou à l’aménagement du territoire. L’étendue de choix en termes de carrières (architecte indépendant, bureau d'étude, bureau d'architecture, ingénieur conseil, bureau d'acoustique, bureau de contrôle, bureau spécialisé en techniques spéciales, centre de recherche, administrations de l’urbanisme,...) est un atout de sa formation Les axes forts Le diplôme offre le choix entre deux axes forts de compétences spécifiques aux ingénieurs : Utilisation durable de l’énergie dans le bâtiment : L’emploi de l’énergie est aujourd’hui évalué en fonction de son impact sur les personnes et l’environnement. L’ingénieur architecte développe au travers de ce module divers savoirs et compétences allant de la réduction de la consommation d’énergie primaire à la distribution de chaleur, la ventilation, la production de froid ou encore le stockage de chaleur. Management de la Restauration: La préservation du patrimoine culturel immobilier est au coeur de cette thématique. L’ingénieur Architecte développe au travers de ce module divers savoirs et compétences allant des études sanitaires et diagnostiques approfondies aux techniques contemporaines de reconnaissances et d’analyses des pathologies ou encore des techniques et méthodologies d’interventions et de restauration. Profil d'enseignements du Master Ingénieur civil architecte Au terme de leur formation de Master Ingénieur Civil architecte, les diplômés seront capables de : Imaginer, concevoir, optimiser, réaliser et mettre en œuvre des projets et des solutions pour faire face à un problème complexe en intégrant les besoins, contextes et enjeux (techniques, économiques, sociétaux, éthiques et environnementaux) Mobiliser un ensemble structuré de connaissances et compétences artistiques, scientifiques et techniques spécialisées permettant de répondre, avec expertise et adaptabilité, aux missions de l’ingénieur civil architecte Planifier, gérer et mener à bien des projets compte tenu de leurs objectifs, ressources et contraintes et en assurant la qualité des activités et des livrables Travailler efficacement en équipe, développer son leadership, prendre des décisions dans des contextes multidisciplinaires, multiculturels, et internationaux Communiquer et échanger des informations de manière structurée – oralement, graphiquement et par écrit, en français et dans une ou plusieurs autres langues – sur les plans artistique, scientifique, culturel, technique et interpersonnel en s’adaptant au but poursuivi et au public concerné Agir en professionnel responsable, faisant preuve d’ouverture et d’esprit critique, inscrit dans une démarche de développement professionnel autonome Contribuer par un travail de recherche à la solution innovante d’une problématique en sciences de l’ingénieur Les débouchés L’ingénieur civil architecte est aujourd’hui l’acteur principal dans le domaine de la conception de bâtiments. Sa formation polyvalente lui ouvre de multiples horizons professionnels. Il a notamment pour rôle de concevoir et réaliser des bâtiments allant de l’habitat familial aux grands ensembles immobiliers que représentent les complexes de bureaux, les halls sportifs et les centres commerciaux ou de loisirs. Ses compétences le préparent en outre à mettre en oeuvre des infrastructures de génie civil telles que l’égouttage, les voiries, les fondations ou les passerelles piétonnes. Dans l’exercice de ses activités, l’ingénieur civil. architecte veille aussi au bien-être des occupants et à la gestion des ressources énergétiques en proposant des solutions techniques en adéquation avec le bâtiment et intégrées à l’architecture : éclairage, acoustique, conditionnement d’air, isolation. Sa sensibilité artistique et sa culture architecturale l’amènent à contribuer à la rénovation urbaine et rurale, à proposer des solutions élégantes d’aménagement du territoire ou encore à restaurer et à réhabiliter des bâtiments anciens. A l'issue de sa formation d'ingénieur civil, il offre ses services comme Ingénieur Conseil, à titre privé ou comme employé, au sein d’un bureau d’études, d’un bureau d’architecture ou d’une entreprise de construction ou encore auprès d'une administration publique (services et travaux d'urbanisme). On le retrouve aussi comme acteur de terrain en dirigeant des chantiers de construction et de réhabilitation. Tout comme les architectes, un stage obligatoire de deux années est requis pour être autorisé à mener en son nom propre des missions d'architecture. Et après... Les possesseurs d’un Master Ingénieur Civil Architecte peuvent continuer leur formation au travers de cours de troisième cycle ou par la préparation d’une thèse de doctorat. Type d'enseignement Temps complet [-]

Ingénieur civil en informatique & gestion

Campus À temps plein Temps partiel 2 années September 2017 Belgique Mons + de 1

Imaginer, concevoir, réaliser et mettre en œuvre des solutions informatiques et décisionnelles dans le cadre d’une démarche d’innovation en entreprise, en intégrant la complexité et l’évolution des besoins, contextes et enjeux (techniques, économiques, sociétaux, éthiques et environnementaux) [+]

Ce master est organisé en cours du jour et en horaire décalé. Imaginer, concevoir, réaliser et mettre en œuvre des solutions informatiques et décisionnelles dans le cadre d’une démarche d’innovation en entreprise, en intégrant la complexité et l’évolution des besoins, contextes et enjeux (techniques, économiques, sociétaux, éthiques et environnementaux) À l’écoute des utilisateurs et de leurs besoins, l’ingénieur civil en Informatique et Gestion (IG), au cœur de la démarche de la "Business Intelligence", conçoit, met en œuvre et fait évoluer des systèmes informatiques spécialisés, complexes et de grande taille. Il s’appuie sur la maîtrise des approches de modélisation et d’optimisation. Il conduit ou accompagne la réflexion et la mise en œuvre des démarches de décision multi-critères ou multi-décideurs et de gestion des entreprises en favorisant la créativité et l’innovation. Les projets personnels ou en équipe sont capitaux dans la formation des ingénieurs IG, pour lui permettre d’acquérir des compétences indispensables dans sa vie professionnelle : travail en équipe et leadership, gestion du temps et des livrables, gestion des conflits et autonomie. Les finalités Innovation et Systèmes d’information, organisée en horaire de jour. Cette finalité porte l’accent sur les outils formels de la Recherche Opérationnelle (optimisation, simulation,…), en articulation avec leur mise en œuvre informatique. Elle cherche aussi à stimuler des compétences fortes en management de l’innovation technologique (engineering management). Web et Stratégies d’Entreprises, organisée en horaire décalé. Cette finalité est destinée a priori aux ingénieurs en activité professionnelle et désireux de progresser dans leur carrière grâce à une meilleure maîtrise des technologies de l'information et de la gestion des entreprises. Cette finalité porte davantage sur les outils et les méthodes du web et sur les processus décisionnels. Profil d'enseignements du Master ingénieur civil en informatique et gestion Au terme de leur formation de Masters Ingénieur Civil, finalité Innovation et Systèmes d'Informations, les diplômés seront capables de : Imaginer, concevoir, réaliser et mettre en oeuvre des modèles conceptuels et des solutions informatiques pour répondre à des problèmes complexes notamment de décision, d’optimisation, de gestion et de production dans le cadre d’une démarche d’innovation en entreprise en intégrant l’évolution des besoins, contextes et enjeux (techniques, économiques, sociétaux, éthiques et environnementaux) Mobiliser un ensemble structuré de connaissances et compétences scientifiques et techniques spécialisées permettant de répondre, avec expertise et adaptabilité, aux missions de l’ingénieur civil en Informatique et Gestion à finalité Innovation et Systèmes d’Informations Planifier, gérer et mener à bien des projets compte tenu de leurs objectifs, ressources et contraintes et en assurant la qualité des activités et des livrables Travailler efficacement en équipe, développer son leadership, prendre des décisions dans des contextes multidisciplinaires, multiculturels et internationaux Communiquer et échanger des informations de manière structurée – oralement, graphiquement et par écrit, en français et dans une ou plusieurs autres langues – sur les plans scientifique, culturel, technique et interpersonnel en s’adaptant au but poursuivi et au public concerné Agir en professionnel responsable, faisant preuve d’ouverture et d’esprit critique, inscrit dans une démarche de développement professionnel autonome Contribuer par un travail de recherche à la solution innovante d’une problématique en sciences de l’ingénieur Au terme de leur formation de Masters Ingénieur Civil, finalité Web et Stratégies d'entreprises, les diplômés seront capables de : Imaginer, concevoir, réaliser et mettre en oeuvre des modèles conceptuels et des solutions informatiques pour répondre à des problèmes complexes notamment de décision, d’optimisation, de gestion et de production dans le cadre d’une démarche d’innovation en entreprise en intégrant l’évolution des besoins, contextes et enjeux (techniques, économiques, sociétaux, éthiques et environnementaux). Mobiliser un ensemble structuré de connaissances et compétences scientifiques et techniques spécialisées permettant de répondre, avec expertise et adaptabilité, aux missions de l’ingénieur civil en Informatique et Gestion à finalité Web et Stratégies d’Entreprises Planifier, gérer et mener à bien des projets compte tenu de leurs objectifs, ressources et contraintes et en assurant la qualité des activités et des livrables Travailler efficacement en équipe, développer son leadership, prendre des décisions dans des contextes multidisciplinaires, multiculturels et internationaux Communiquer et échanger des informations de manière structurée – oralement, graphiquement et par écrit, en français et dans une ou plusieurs autres langues – sur les plans scientifique, culturel, technique et interpersonnel en s’adaptant au but poursuivi et au public concerné Agir en professionnel responsable, faisant preuve d’ouverture et d’esprit critique, inscrit dans une démarche de développement professionnel autonome Contribuer par un travail de recherche à la solution innovante d’une problématique en sciences de l’ingénieur Les débouchés Les technologies de l'information, les mathématiques de gestion et la gestion des entreprises sont maintenant indissociablement interconnectés. Quelques exemples: mettre en oeuvre un système informatique influence la communication au sein de l'entreprise et donc affecte la gestion des ressources humaines. Une étude de marché est inconcevable sans le support des outils statistiques pour analyser les données. La gestion des stocks est à la fois un problème logiciels, une méthode de résolution mathématique et une gestion financière. Ces trois compétences complémentaires (IT, mathématiques de gestion, gestion des entreprises) sont combinées dans la formation des ingénieurs civils en informatique et gestion. Ces trois compétences sont indispensables dans tous les secteurs d'activités. Elles ouvrent les portes de l'emploi dans tous les domaines, permettent une rapide progression dans la prise de responsabilités dans les entreprises ou facilitent le travail en indépendant rejoignant une petite entreprise ou créant sa propre société. Les fonctions les plus habituelles peuvent être classées en six catégories: technologies de l'information (consultance informatique, gestion); organisation et planning (toutes entreprises et organisations); gestion des affaires (banques, assurances); ingénierie (construction électrique et électronique, sidérurgie, métallurgie, industrie chimique); recherche et développement (universités et centres de recherche); secteurs divers (secteur public, organisations internationales, autres), industries). Et après... La formation de l’Ingénieur civil en Informatique et Gestion lui permet une poursuite d’études selon diverses perspectives, tant dans l’objectif d’une spécialisation ou d’un complément de formation, que dans celui de réaliser une activité de recherche : Dans le cadre d’un autre master Ingénieur Civil ou d’un master Complémentaire, au sein de l’UMONS ou de toute autre université européenne, comme par exemple (liste non exhaustive) en Gestion Totale de la Qualité, Risques Industriels et sécurité de fonctionnement, Gestion de Transports, Master in Business Administration, etc. Dans le cadre de la préparation d’une thèse de Doctorat en Sciences de l’Ingénieur (notamment en liaison avec les pôles de recherche de la Faculté et de l’UMONS). Type d'enseignement Temps complet [-]

Ingénieur civil mécanicien

Campus À temps plein 2 années September 2017 Belgique Mons

Imaginer, concevoir, réaliser et mettre en oeuvre des systèmes mécaniques tout en tenant compte des contraintes environnementales, énergétiques et socio-économiques [+]

Imaginer, concevoir, réaliser et mettre en oeuvre des systèmes mécaniques tout en tenant compte des contraintes environnementales, énergétiques et socio-économiques L'ingénieur civil mécanicien est un concepteur, un producteur et un gestionnaire de machines, d'équipements et de systèmes. C'est un généraliste qui dispose d'un large éventail de compétences scientifiques et techniques, qu'il utilise dans de très nombreux secteurs d'activité: les fabrications mécaniques, électriques et électroniques, la production et la conversion d'énergie, le transport, les industries agro-alimentaires, chimiques et pétrochimiques, la sidérurgie, ….. Il peut y occuper diverses fonctions, de la conception en bureau d'études à la production, en passant par la recherche et développement. Les finalités Conception et production : L’ingénieur mécanicien spécialisé en conception et production bénéficie d’une formation en organisation de la production (organisation traditionnelle, "lean production"), en maintenance des installations industrielles ainsi que d’une formation plus poussée en calcul des structures et en dynamique des systèmes mécaniques Génie énergétique : L’ingénieur mécanicien spécialisé en génie énergétique est formé pour apporter des solutions qui répondent aux défis industriels et sociaux de ce 21e siècle sur la gestion rationnelle de l’énergie et sur le développement durable. Il est appelé à jouer un rôle essentiel dans la maîtrise des différents processus de production, de conversion et de transmission de puissance et d’énergie tout en réduisant les nuisances. Mécatronique : L’ingénieur mécanicien spécialisé en mécatronique acquiert les connaissances qui lui permettent d’aborder la conception de systèmes automatisés avec un souci d’intégration poussée et harmonieuse de composants issus de technologies différentes. Les méthodes de conception qui sont abordées s'appuient sur des notions avancées de contrôle, de modélisation, d’actionnement et d’instrumentation des systèmes mécaniques. Des travaux personnels d’envergure croissante garantissent l’intégration et l’application progressive des compétences acquises tout au long du cursus. En plus du travail de fin d’études, l’étudiant ingénieur civil mécanicien réalise un second travail personnel majeur en dernière année sous la forme d’un projet. Le projet lié à la finalité permet de mettre en pratique les acquis de la spécialisation. Il place l’étudiant dans la position de l’ingénieur qui se voit confier une mission avec des objectifs définis par une entreprise. Le travail de fin d’études contribue à la formation par la recherche et le développement et constitue une des spécificités de la formation d’ingénieur civil. A titre d’exemples, parmi les différents travaux personnels, on peut trouver les thèmes qui suivent : Étude, conception et fabrication d’un véhicule pour le concours Shell Eco-Marathon ; Simulation et comportement vibratoire d’une raquette de tennis ; Conception, fabrication et mise au point d’une plateforme gyrostabilisée pour hélicoptère radiocommandé réalisant des vidéos aériennes ; Étude, conception, fabrication et mise au point d’un robot pour les coupes de robotique ; Étude expérimentale et numérique de l’amélioration du transfert de chaleur en refroidissement par jets ; Amélioration du rendement des véhicules (hybridation) ; Mise au point d’un modèle de simulation des installations frigorifiques ; Modélisation, analyse et optimisation de voiles de flysurf. Les étudiants mécaniciens peuvent séjourner dans une institution étrangère afin d’y réaliser une partie de leurs études. Ainsi chaque année quelques étudiants réalisent leur travail de fin d’études dans le cadre des programmes d’échanges d’étudiants SOCRATES-ERASMUS (Université de Stuttgart, Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne, INSA de Lyon, Trinity College of Dublin, Heriot-Watt University, Ecole Centrale de Nantes, Chalmers University of Technology à Göteborg) ou CIME (Université Laval, Québec). D’autres optent pour l’obtention du double diplôme grâce à un séjour de deux ans dans une autre institution du réseau TIME (SUPAERO, Ecole Centrale de Lille, Universidad Politecnica de Madrid) dont fait partie la FPMs. Dans le cadre de ces échanges internationaux, la FPMs accueille également de manière régulière des étudiants étrangers dans le cadre de sa formation de Master en mécanique. Profil d'enseignements du Master Ingénieur civil Mécanicien Au terme de leur formation de Masters Ingénieur Civil Mécanicien, finalité Conception et production, les diplômés seront capables de : Imaginer, concevoir, réaliser et exploiter des machines, des systèmes mécaniques ou des unités de production mécanique pour apporter une solution à un problème complexe en intégrant les besoins, les contraintes, le contexte et les enjeux techniques, économiques, sociétaux, éthiques et environnementaux Mobiliser un ensemble structuré de connaissances et compétences scientifiques et techniques spécialisées permettant de répondre, avec expertise et adaptabilité, aux missions de l’ingénieur civil en mécanique à finalité Conception et Production Planifier, gérer et mener à bien des projets compte tenu de leurs objectifs, ressources et contraintes et en assurant la qualité des activités et des livrables Travailler efficacement en équipe, développer son leadership, prendre des décisions dans des contextes multidisciplinaires, multiculturels, et internationaux Communiquer et échanger des informations de manière structurée – oralement, graphiquement et par écrit, en français et dans une ou plusieurs autres langues – sur les plans scientifique, culturel, technique et interpersonnel en s’adaptant au but poursuivi et au public concerné. Agir en professionnel responsable, faisant preuve d’ouverture et d’esprit critique, inscrit dans une démarche de développement professionnel autonome Contribuer par un travail de recherche à la solution innovante d’une problématique en sciences de l’ingénieur Au terme de leur formation de Masters Ingénieur Civil Mécanicien, finalité Génie énergétique, les diplômés seront capables de : Imaginer, concevoir, réaliser et exploiter des machines, des équipements ou des procédés pour apporter une solution à un problème complexe de production, de conversion ou de transmission d’énergie en intégrant les besoins, les contraintes, le contexte et les enjeux techniques, économiques, sociétaux, éthiques et environnementaux Mobiliser un ensemble structuré de connaissances et compétences scientifiques et techniques spécialisées permettant de répondre, avec expertise et adaptabilité, aux missions de l’ingénieur civil en mécanique à finalité Génie Energétique Planifier, gérer et mener à bien des projets compte tenu de leurs objectifs, ressources et contraintes et en assurant la qualité des activités et des livrables Travailler efficacement en équipe, développer son leadership, prendre des décisions dans des contextes multidisciplinaires, multiculturels, et internationaux Communiquer et échanger des informations de manière structurée – oralement, graphiquement et par écrit, en français et dans une ou plusieurs autres langues – sur les plans scientifique, culturel, technique et interpersonnel en s’adaptant au but poursuivi et au public concerné Agir en professionnel responsable, faisant preuve d’ouverture et d’esprit critique, inscrit dans une démarche de développement professionnel autonome Contribuer par un travail de recherche à la solution innovante d’une problématique en sciences de l’ingénieur Au terme de leur formation de Masters Ingénieur Civil Mécanicien, finalité Mécatronique, les diplômés seront capables de : Imaginer, concevoir, réaliser et exploiter des systèmes mécatroniques ou des unités mécaniques automatisées pour apporter une solution à un problème complexe en intégrant les besoins, les contraintes, le contexte et les enjeux techniques, économiques, sociétaux, éthiques et environnementaux Mobiliser un ensemble structuré de connaissances et compétences scientifiques et techniques spécialisées permettant de répondre, avec expertise et adaptabilité, aux missions de l’ingénieur civil en mécanique à finalité Mécatronique Planifier, gérer et mener à bien des projets compte tenu de leurs objectifs, ressources et contraintes et en assurant la qualité des activités et des livrables Planifier, gérer et mener à bien des projets compte tenu de leurs objectifs, ressources et contraintes et en assurant la qualité des activités et des livrables Communiquer et échanger des informations de manière structurée – oralement, graphiquement et par écrit, en français et dans une ou plusieurs autres langues – sur les plans scientifique, culturel, technique et interpersonnel en s’adaptant au but poursuivi et au public concerné Agir en professionnel responsable, faisant preuve d’ouverture et d’esprit critique, inscrit dans une démarche de développement professionnel autonome Contribuer par un travail de recherche à la solution innovante d’une problématique en sciences de l’ingénieur Les débouchés L’ingénieur civil mécanicien de la FPMs est un généraliste qui dispose d’un large éventail de compétences qu’il peut valoriser en tant que chercheur et développeur, concepteur, producteur et gestionnaire de machines, d’équipements et de systèmes. Il trouve naturellement sa place dans les industries de fabrications mécaniques dans lesquelles il est amené à concevoir des équipements nouveaux (moteurs, véhicules, machines, robots, …). Dans les bureaux d’études, il participe à la conception de systèmes mécaniques complets en réponse aux besoins des clients. Il conçoit leur pilotage automatique par une rétroaction qui adapte leurs performances aux conditions variables de fonctionnement. En recherche et développement, il contribue à la création de nouveaux produits ou procédés. Cette activité est particulièrement importante dans les secteurs de pointe comme le spatial, l’aéronautique, l’automobile, le biomédical… L’ingénieur de production est responsable de la production de biens et d’équipements. Il y met en oeuvre son savoir-faire technique et ses compétences dans les problèmes d’organisation et de contrôle qualité. Dans le domaine de l’énergie, il apporte des solutions innovantes dans la conception et l’optimalisation de systèmes de production et de conversion. L’ingénieur de maintenance est responsable de la disponibilité des unités de fabrication. Les ingénieurs mécaniciens sont également appelés à exercer d’autres fonctions très variées. Si au départ, les ingénieurs mécaniciens sont engagés grâce à leurs compétences techniques, l’évolution de leur carrière les amène souvent à prendre davantage de responsabilités de direction et d’organisation. Et après... Le diplôme de Master Ingénieur Civil Mécanicien est professionnalisant. La majorité des diplômés orientent directement leur carrière vers une vie professionnelle en entreprise. Certains d’entre eux complètent ou approfondissent leur formation soit par un master complémentaire, soit par une thèse de doctorat en science de l’ingénieur. Type d'enseignement Temps complet [-]

Ingénieur Civil Électricien

Campus À temps plein 2 années September 2017 Belgique Mons

Imaginer, concevoir et mettre en œuvre des systèmes innovants, dans des domaines en mutation permanente [+]

Imaginer, concevoir et mettre en œuvre des systèmes innovants, dans des domaines en mutation permanente La formation d’ingénieur civil électricien permet de maîtriser un savoir polyvalent: Courants forts : machines électriques, électronique de puissance, analyse numérique et optimisation, réseaux électriques intelligents, énergies nouvelles Courants faibles : télécommunications, traitement du signal, électronique, automatique, réseaux informatiques, systèmes embarqués, bio-ingénierie L’ingénieur électricien saura s’adapter à des domaines qui évoluent très rapidement (multimédia, télécoms, biotechnologies ou énergies nouvelles) dans un souci constant d’innovation et de réactivité. Les projets en équipe forgent des compétences indispensables : leadership, gestion du temps et des conflits. Le travail de fin d’études permet à l’ingénieur électricien d’aller au fond d’un projet long et complexe et de dépasser ses limites. Les finalités Energie Electrique (en liaison avec l’Institut de recherche Energie). Spécialisation en énergies nouvelles, libéralisation du marché de l’électricité, transport, etc. Cette finalité propose la réalisation d’une étude industrielle qui vise à fournir des résultats directement exploitables par les entreprises associées. Multimédia et Télécommunications (en relation avec les Instituts de recherche Infortech et Numediart et le centre de recherches MULTITEL : www.multitel.be). Spécialisation en multimédia (traitement, et compression de la parole, de l’image et de la vidéo) et télécom (réseaux, communication, fibres optiques). Cours en anglais, examens anglais ou français. Ingénierie des Biosystèmes (en relation avec les Instituts de recherche Biosciences, Infortech et Numediart de la Polytech). Spécialisation en automatisation des procédés du secteur industriel, en modélisation de systèmes biologiques et en traitement du signal biomédical et imagerie médicale. Cours en anglais, examens anglais ou français Profil d'enseignements du Master Ingénieur civil électricien Au terme de leur formation de Masters Ingénieur Civil électricien, finalité Energie Electrique, les diplômés seront capables de : Imaginer, mettre en oeuvre et exploiter des systèmes / solutions / logiciels pour faire face à un problème complexe dans le domaine de l’électricité en tant que vecteur énergétique essentiel dans nos sociétés modernes en intégrant les besoins, contextes et enjeux (techniques, économiques, sociétaux, éthiques et environnementaux) Mobiliser un ensemble structuré de connaissances et compétences scientifiques et techniques spécialisées permettant de répondre, avec expertise et adaptabilité, aux missions de l’ingénieur civil en Electricité à finalité Energie Electrique Planifier, gérer et mener à bien des projets compte tenu de leurs objectifs, ressources et contraintes et en assurant la qualité des activités et des livrables Travailler efficacement en équipe, développer son leadership, prendre des décisions dans des contextes multidisciplinaires, multiculturels et internationaux Communiquer et échanger des informations de manière structurée – oralement, graphiquement et par écrit, en français et dans une ou plusieurs autres langues – sur les plans scientifique, culturel, technique et interpersonnel en s’adaptant au but poursuivi et au public concerné Agir en professionnel responsable, faisant preuve d’ouverture et d’esprit critique, inscrit dans une démarche de développement professionnel autonome Contribuer par un travail de recherche à la solution innovante d’une problématique en sciences de l’ingénieur Au terme de leur formation de Masters Ingénieur Civil électricien, finalité Multimédia et Télécommunications, les diplômés seront capables de : Imaginer, mettre en oeuvre et exploiter des systèmes / solutions / logiciels pour faire face à un problème complexe dans le domaine de l’électricité en tant que vecteur d’information en intégrant les besoins, contextes et enjeux (techniques, économiques, sociétaux, éthiques et environnementaux Mobiliser un ensemble structuré de connaissances et compétences scientifiques et techniques spécialisées permettant de répondre, avec expertise et adaptabilité, aux missions de l’ingénieur civil en Electricité à finalité Multimédia et Télécommunications Planifier, gérer et mener à bien des projets compte tenu de leurs objectifs, ressources et contraintes et en assurant la qualité des activités et des livrables Travailler efficacement en équipe, développer son leadership, prendre des décisions dans des contextes multidisciplinaires, multiculturels et internationaux Communiquer et échanger des informations de manière structurée – oralement, graphiquement et par écrit, en français et dans une ou plusieurs autres langues – sur les plans scientifique, culturel, technique et interpersonnel en s’adaptant au but poursuivi et au public concerné Agir en professionnel responsable, faisant preuve d’ouverture et d’esprit critique, inscrit dans une démarche de développement professionnel autonome Contribuer par un travail de recherche à la solution innovante d’une problématique en sciences de l’ingénieur Au terme de leur formation de Masters Ingénieur Civil électricien, finalité Signaux et Systèmes, les diplômés seront capables de : Imaginer, mettre en oeuvre et exploiter des systèmes / solutions / logiciels pour faire face à un problème complexe dans le domaine de l’électricité en tant que vecteur de mesure et de commande essentiel dans nos sociétés modernes en intégrant les besoins, contextes et enjeux (techniques, économiques, sociétaux, éthiques et environnementaux Mobiliser un ensemble structuré de connaissances et compétences scientifiques et techniques spécialisées permettant de répondre, avec expertise et adaptabilité, aux missions de l’ingénieur civil en Electricité à finalité Signaux et Systèmes Planifier, gérer et mener à bien des projets compte tenu de leurs objectifs, ressources et contraintes et en assurant la qualité des activités et des livrables. Travailler efficacement en équipe, développer son leadership, prendre des décisions dans des contextes multidisciplinaires, multiculturels et internationaux Communiquer et échanger des informations de manière structurée – oralement, graphiquement et par écrit, en français et dans une ou plusieurs autres langues – sur les plans scientifique, culturel, technique et interpersonnel en s’adaptant au but poursuivi et au public concerné Agir en professionnel responsable, faisant preuve d’ouverture et d’esprit critique, inscrit dans une démarche de développement professionnel autonome Contribuer par un travail de recherche à la solution innovante d’une problématique en sciences de l’ingénieur Les débouchés L’ingénieur civil électricien est investi de missions très variées qui lui offrent un large éventail de carrières. L’analyse des emplois occupés par les ingénieurs civils électriciens diplômés de la Faculté Polytechnique montre une très grande diversité de fonctions et débouchés : bureaux d’études, laboratoires de recherche, constructions électriques et électroniques, secteur des télécommunications, téléphonie, télédistribution, satellites, fibres optiques, mobilophonie, multimédia, réseaux, secteur de la production d’énergie, secteur des transports, organismes de contrôle, sociétés de consultance, secteur tertiaire (banques, assurances), secteur public (ministères, organismes parastataux), enseignement... De la centrale électrique géante aux liaisons transocéaniques photoniques, en passant par le microprocesseur, l’ingénieur civil électricien est appelé à étudier tous les aspects de l’exploitation de l’électricité : Conception et établissement des réseaux électriques de puissance, de télécommunications par satellites, de liaisons intercontinentales par câbles à fibres optiques; Interfaces homme-machine comme par exemple la reconnaissance de la parole; Modélisation et automatisation des processus industriels; Conception et réalisation des circuits en microélectronique; Développement des énergies nouvelles; Développement du champ d’application toujours plus grand des microprocesseurs; Activités dans le domaine biomédical où l’ingénieur civil électricien est un véritable partenaire du médecin; Informatisation des entreprises et réseaux télématiques (INTERNET, INTRANET et réseaux à hauts débits). Et après... La formation de l’Ingénieur civil électricien lui permet une poursuite d’études selon diverses perspectives, tant dans l’objectif d’une spécialisation ou d’un complément de formation, que dans celui de réaliser une activité de recherche : Dans le cadre d’un autre master Ingénieur Civil ou d’un master Complémentaire, au sein de l’UMONS ou de toute autre université européenne, comme par exemple (liste non exhaustive) en Gestion Totale de la Qualité, Risques Industriels et sécurité de fonctionnement, Gestion de Transports, Master in Business Administration, etc. Dans le cadre de la préparation d’une thèse de Doctorat en Sciences de l’Ingénieur (notamment en liaison avec les pôles de recherche de la Faculté et de l’UMONS). Type d'enseignement Temps complet [-]

Master de spécialisation en sciences du langage

Campus À temps plein Temps partiel 1 - 5 années September 2017 Belgique Mons + de 1

Créé en application du décret du 7 novembre 2013, le Master de spécialisation en sciences du langage vise à donner à l'étudiant une formation de haut niveau assurant d'une part sa maîtrise du cadre général des sciences du langage et d'autre part sa spécialisation dans un secteur déterminé. [+]

Créé en application du décret du 7 novembre 2013, le Master de spécialisation en sciences du langage vise à donner à l'étudiant une formation de haut niveau assurant d'une part sa maîtrise du cadre général des sciences du langage et d'autre part sa spécialisation dans un secteur déterminé. Le programme comporte, outre un tronc commun, divers parcours de formation, chacun organisé autour d'une option, et préparant soit à la recherche dans un secteur des sciences du langage déterminé, soit à l'exercice de l'un des divers métiers de la langue. Durée des études L'obtention du diplôme de Master de spécialisation en sciences du langage nécessite au moins une année d'études. Le cursus peut cependant être étalé sur une durée plus longue. Lorsqu'une épreuve est présentée avec fruit par un candidat, elle peut donner lieu à la délivrance du nombre de crédits correspondant. Les crédits sont capitalisables durant 5 années: l'étudiant ne doit plus se présenter aux épreuves et examens d'un enseignement pour lequel il a obtenu une note d'au moins 12/20 au cours des cinq années académiques précédentes. Programme Le programme comporte un ensemble de 60 crédits répartis comme suit: Matières obligatoires (tronc commun): 15 crédits Approches langagières de la cognition Psycholinguistique Sciences du langage Module d'option: 30 crédits Au sein du programme, l'étudiant choisit une thématique spécifique, développée dans le cadre d'une option, constituant un ensemble cohérent d'activités d'enseignement particulières valorisées pour 30 crédits, qui caractérise son programme du cycle d'études. Chaque option revêt soit un caractère scientifique, soit un caractère professionnalisant. Dans chaque option figure un minimum de 15 crédits de cours, auxquels s'ajoutent, pour les options à caractère professionnalisant 15 crédits d'activités d'apprentissage spécifique au secteur concerné et, pour les options à caractère scientifique, un mémoire comptant pour 15 crédits. Ce mémoire est un travail scientifique caractérisé par l'originalité de son sujet, de sa démarche, de ses résultats ou de la synthèse qu'il propose. Il peut avoir un caractère observationnel, littéraire, expérimental, de recherche/développement et relever de visées tant spéculatives que cliniques, exploratoires ou nomothétiques. Il satisfait aux critères de scientificité usuels du domaine de recherche. L'étudiant dépose au secrétariat de l'Institut de Recherche en Sciences et Technologies du Langage pour le 31 janvier les informations concernant le thème de son mémoire et le nom du directeur après avoir reçu l'aval explicite de celui-ci. Le jury chargé d'évaluer le mémoire est composé de 3 membres au moins, dont le directeur et au moins un membre d'une des autres universités de l'Académie que celle dont relève en ordre principal le directeur. Les modalités spécifiques aux opérations de supervision et évaluation du mémoire sont fixées par le jury du Master complémentaire en sciences du langage. Afin de consulter le programme spécifique de chaque option, veuillez vous référer au programme. Matières à choix obligatoire: 15 crédits L'étudiant choisit librement dans une liste d'enseignements liés à son option, un ensemble de matières comptant pour 15 crédits, sous réserve du respect des prérequis annoncés dans les fiches descriptives, et pour autant que les cours choisis ne figurent pas parmi les cours obligatoires de son programme. Profil professionnel des diplômés Les options à caractère professionnalisant conduisent à des métiers spécialisés dans le domaine du langage, alors que les modules scientifiques sont conçus comme une préparation à la recherche en sciences du langage Accès à des études ultérieures Les modules d’option à caractère professionnalisant visent à faire acquérir par l’étudiant les compétences attendues des experts du langage dans différents secteurs professionnels (médiation inter-linguistique, enseignement des langues, négociation interculturelle, etc.). Ils ne sont donc pas supposés mener à des études ultérieures. Au contraire, les options scientifiques constituent une très bonne (mais non obligatoire) préparation aux études doctorales, particulièrement pour les étudiants intéressés à des études doctorales dans le domaine du langage, bien que leurs études antérieures n’aient pas été centrées sur les sciences du langage. [-]

Master en Architecture

Campus À temps plein 2 années September 2017 Belgique Mons

L'architecture se situe aux croisements de différentes disciplines comme les arts et les techniques de construction, les sciences humaines et les sciences exactes. [+]

L'architecture se situe aux croisements de différentes disciplines comme les arts et les techniques de construction, les sciences humaines et les sciences exactes. L'architecture a pour tâche de réinventer les formes du bâti pour mieux répondre aux nouveaux besoins sociétaux, aux enjeux les plus actuels, comme par exemple celui du développement durable . Dans cette perspective, la Faculté d'Architecture et d'Urbanisme entend former des concepteurs d'espaces, acteurs sensibles et responsables, capables d'intervenir avec créativité dans des situations concrètes complexes. La FAU propose, dès le Bachelier un ensemble de cours articulés autour du projet d'architecture. Ceux-ci permettent aux étudiants d'acquérir les premières connaissances techniques, scientifiques et artistiques. En Master, la finalité ART de BATIR est structurée autour de quatre filières thématiques, Habitats, Patrimoine, Paysage, Urbanité. Chaque filière développe une approche et une méthodologie du projet spécifique en lien avec sa thématique. En atelier, l'étudiant est ainsi amené, grâce à une pédagogie axée sur l'échange avec les enseignants et des praticiens, à développer ses acquis, à synthétiser ses connaissances sur des projets de plus en plus complexes, tant au niveau de l'échelle (aménagements de quartier ou d'équipements publics) que des enjeux, spécifiques à chacune des filières. Ces projets sont chaque fois élaborés dans des conditions de commande réelle de manière à développer le sens de la responsabilité et une éthique de travail. La finalité "ART de BATIR" offre également aux étudiants en architecture la possibilité d'élargir leurs compétences en matière de technologies numériques (modélisation 3D), de performance énergétique des bâtiments et d'art contemporain. Cette formation est étroitement liée au centre de recherches U.R.B.A.In.E. Les étudiants trouveront ainsi dans les multiples séminaires, conférences et workshops l'occasion d'approfondir leur formation. [-]

Master en Biochimie, Biologie Moléculaire et Cellulaire

Campus À temps plein 2 années September 2017 Belgique Mons

Le Master en Biochimie, Biologie Moléculaire et Cellulaire offre, en outre, aux étudiants la possibilité de réaliser leur travail de fin d’études dans de nombreux domaines très variés des sciences de la vie. [+]

Vos Objectifs S’engager dans une formation passionnante qui couvre un grand nombre de domaines des Sciences de la Vie, allant de la biochimie à la biologie cellulaire en passant par la génétique et la biologie moléculaire, et ce également à travers une vision transversale de ces domaines Mieux appréhender les processus fondamentaux qui gouvernent l’expression de la vie sous toutes ses formes dans les 3 règnes du vivant, et ce à travers des cours, des laboratoires et des stages personnalisés Apprendre dans un environnement convivial et dynamique Se préparer à une carrière dans la recherche scientifique Se préparer au métier d’enseignant en biologie Notre Offre Le Master en Biochimie, Biologie Moléculaire et Cellulaire offre une formation de pointe basée sur de solides bases scientifiques, mises en pratique au travers des stages en entreprises et au sein des laboratoires associés aux différents cours. Le département de Biologie de l’UMONS développe des recherches de niveau international dans de nombreux domaines comme la microbiologie, la biologie cellulaire et la protéomique. En collaboration avec la Faculté de Médecine, nos étudiants ont accès à de nombreux laboratoires reconnus dans des domaines de pointes tels que la neurobiologie, l’imagerie moléculaire, la biologie moléculaire... Nos anciens étudiants travaillent dans des domaines d’expertise très variés comme dans des entreprises pharmaceutiques et de biotechnologie, dans la recherche académique (universités,..), dans des centres de recherches nationaux ou régionaux… Votre Programme Un tronc commun de 13 ECTS en Master 1 (Bioinformatique, Biostatistique, Protéomique, Physiologie, Phylogénie) Des cours spécialisés en BBMC (25 ECTS) Trois finalités en Master 2 : approfondie, spécialisée et didactique Communications scientifiques en anglais (7 ECTS) Des stages à l’UMONS ou à l’extérieur (18 ECTS) Le Certificat en Formation des maîtres d’expérience (6 ECTS) 8 ECTS de cours à option en Master 2 Mémoire de fin d’études (27 ECTS) et un stage de pré-mémoire en Master 1 (8 ECTS) Séminaires de recherche (8 ECTS) Master 60 ECTS accessible Master BBMC - ULB-UMONS : finalité spécialisée - Physiopathologie moléculaire, accessible également à Charleroi. Cursus (50% en anglais) Nos Spécificités Le Master en Biochimie, Biologie Moléculaire et Cellulaire offre, en outre, aux étudiants la possibilité de réaliser leur travail de fin d’études dans de nombreux domaines très variés des sciences de la vie. Ceux-ci sont souvent abordés de manière transversale entre différents laboratoires de l’UMONS mais également d’autres institutions. Le Certificat en Formation des maîtres d’expérience (expérimentation animale) est intégré dans la formation. Une attention toute particulière est apportée à l’apprentissage à la communication scientifique en français et en anglais grâce à des séminaires de recherche et au «Scientific Workshop Training». L’étudiant constitue son cursus sur mesure (2/3 de la formation est à option) qui comportera de nombreux travaux en laboratoires et stages en entreprises ou dans d’autres institutions académiques. Conditions d’Accès Bacheliers en sciences biologiques : accès direct Bacheliers en sciences biomédicales : accès direct uniquement sur dossier Bacheliers en sciences de l’ingénieur industriel : accès conditionné à la réussite d’un programme de 60 ECTS (année préparatoire) Diplôme équivalent au Bachelier en sciences biologiques, hors CFB : accès direct uniquement sur dossier, éventuellement conditionné à la réussite d’un programme complémentaire d’au plus 15 crédits [-]

Master en Biologie des organismes et Écologie

Campus À temps plein 2 années September 2017 Belgique Mons

Le Master en Biologie des Organismes et Écologie offre une formation de pointe basée sur de solides bases scientifiques, mises en pratique au travers des projets associés aux cours dans toutes les années [+]

Vos Objectifs S’engager dans une formation passionnante qui permet de comprendre les lois de la nature et la protéger… À travers des cours et des stages personnalisés, mieux comprendre la biologie des organismes et l'écologie… Apprendre dans un environnement convivial et dynamique… Se préparer à une carrière dans la recherche scientifique… Devenir un consultant scientifique… Se préparer au métier d’enseignant en biologie… Notre Offre Le Master en Biologie des Organismes et Écologie offre une formation de pointe basée sur de solides bases scientifiques, mises en pratique au travers des projets associés aux cours dans toutes les années Le département de Biologie de l’UMONS développe des recherches de niveau international dans de nombreux domaines comme la microbiologie, la protéomique, la biologie marine, l’aquaculture, l’écophysiologie, l’entomologie ou encore l’écologie Nos anciens étudiants travaillent dans des domaines d’expertise très variés comme au sein de la police scientifique, dans des parcs animaliers, dans la recherche académique (universités, musées,…) ou encore dans des entreprises pharmaceutiques et de biotechnologie Votre Programme Un tronc commun de 13 ECTS en Master 1 (Bioinformatique, Biostatistique, Protéomique, Physiologie, Phylogénie) Des cours spécialisés en BOE (25 ECTS) Trois finalités en Master 2 : approfondie, spécialisée et didactique Communications scientifiques en anglais (7 ECTS) Des stages à l’UMONS ou à l’extérieur (18 ECTS) Le Certificat en Formation des maîtres d’expérience (6 ECTS) 8 ECTS de cours à option en Master 2 (Entomologie légale, Océanographie, Biologie des organismes marins, Gestion des espaces naturels, …) Mémoire de fin d’études (27 ECTS) et un stage de pré-mémoire en Master 1 (8 ECTS) Séminaires de recherche (8 ECTS) Master 60 ECTS accessible Nos Spécificités Petits groupes d'étudiants dans une université à dimension humaine Certificat en Formation des maîtres d’expérience (expérimentation animale) intégré dans la formation Apprentissage à la communication scientifique en français et en anglais grâce à des séminaires de recherche et au «Scientific Workshop Training» Intégration aux équipes de recherche dès la première année de master (stages) Master sur mesure (2/3 de la formation est à option) : l'étudiant constitue individuellement son propre «projet de Master» Beaucoup de travaux en laboratoire et/ou sur le terrain (60% du temps) : Mer du Nord, Pyrénées, République Tchèque, Madagascar,... Conditions d’Accès Bacheliers en sciences biologiques : accès direct Bacheliers en sciences de l’ingénieur industriel (orientation agronomie) : accès conditionné à la réussite d’un programme de 60 ECTS (année préparatoire) Diplôme équivalent au Bachelier en sciences biologiques, hors CFB : accès direct uniquement sur dossier, éventuellement conditionné à la réussite d’un programme complémentaire d’au plus 15 crédits [-]

Master en Interprétation

Campus À temps plein 2 années September 2017 Belgique Mons

Lors de leurs études, les futurs Masters en Interprétation de conférence acquièrent les stratégies et compétences spécifiques pour interpréter, principalement vers le français, des exposés d'un haut degré de spécialisation. [+]

Lors de leurs études, les futurs Masters en Interprétation de conférence acquièrent les stratégies et compétences spécifiques pour interpréter, principalement vers le français, des exposés d'un haut degré de spécialisation. Ces interventions ont trait à des domaines très divers et nécessitent dès lors une grande compétence linguistique et culturelle dans au moins deux langues étrangères, sans oublier la maîtrise des outils technologiques et autres. Structure Un programme d'études complet est offert en allemand, anglais, danois, espagnol, italien, néerlandais et russe. Une mise en situation générale est prévue dès la 1ère année du Master par le biais d'ateliers de traduction. Un stage professionnel dans une entreprise ou une administration multilingue, voire dans le service d'interprétation d'un organisme international, fait partie du programme de la 2ème Master au même titre qu'un travail de fin d'études. Acquis pédagogiques Au terme de leur formation de Master en Interprétation, les diplômés seront capables : d'interpréter en français, en mode consécutif ou simultané, des exposés de spécialistes de haut niveau s'exprimant sur des sujets divers ; d'interpréter en langue étrangère des interventions en français sur des sujets d'intérêt général ou d'actualité. Et après ... Master en Traduction Master en Sciences de Gestion (UMONS, Faculté Warocqué d'Economie et de Gestion) Master complémentaire en Sciences du Langage (UMONS, Institut des Sciences du Langage) Agrégation de l'Enseignement Secondaire Supérieur (AESS) Certificat d'Aptitude Pédagogique Approprié à l'Enseignement Supérieur (CAPAES) Doctorat [-]

Master en Physique

Campus À temps plein 2 années September 2017 Belgique Mons

Le Master en physique donne la possibilité d’acquérir en 120 crédits, une solide formation spécialisée ouvrant la voie à de nombreux métiers de la recherche tant publique que privée. [+]

Le Master en physique donne la possibilité d’acquérir en 120 crédits, une solide formation spécialisée ouvrant la voie à de nombreux métiers de la recherche tant publique que privée. Cette formation se décline selon deux options : les interactions fondamentales et la physique des matériaux. Structure Le master en physique comprend deux orientations : Master en physique :finalité approfondie, option : interactions fondamentales ou option : physique des matériaux; Master en physique: finalité didactique Le Master en physique, option interactions fondamentales, offre aux futurs diplômés une formation axée sur les bases des grandes lois de l’Univers (astrophysique, cosmologie, physique nucléaire, physique des particules, physique théorique, ...). Le cursus comporte : une première année de 60 crédits répartis en cours obligatoires pour 9 crédits, en cours spécifiques pour 30 crédits, un stage ou des travaux personnels pour 10 crédits, des cours à option pour un minimum de 11 crédits et des cours d’ouverture (éventuellement dans une autre Faculté) pour un maximum de 7 crédits, une deuxième année comptant 60 crédits s’articule autour d’un travail personnel d’envergure, appelé mémoire, qui intervient pour 28 crédits. L’étudiant est aussi amené à choisir des cours à option (30 crédits) pour finaliser sa formation. Un cours d’histoire des sciences expérimentales vient compléter le cursus de cette dernière. Le Master en physique, option physique des matériaux, offre aux futurs diplômés une formation axée comme son nom l’indique sur la science des matériaux (semi-conducteurs, nanotechnologie, microfluidique, biotechnologie, surfaces et interfaces, techniques de simulation, …). Le cursus comporte : une première année de 60 crédits répartis en cours spécifiques pour 30 crédits, un stage de 10 crédits, des cours portant sur des techniques complémentaires pour 15 crédits et des cours à option à large choix pour 5 crédits (éventuellement dans une autre Faculté), une deuxième année de 60 crédits s’articule autour d’un travail personnel d’envergure, appelé mémoire, pour 26 crédits. L’étudiant est aussi amené à choisir 30 crédits de cours à option pour finaliser sa formation. Des cours d’histoire des sciences expérimentales, de propriété intellectuelle et de plasmas et matière viennent compléter le cursus de cette dernière année. Le Master en physique, finalité didactique, offre aux futurs diplômés une formation axée sur les fondements de la physique. Le cursus comporte les 30 crédits spécifiques à la finalité didactique et peuvent être suivis soit en Master 1, soit en Master 2, au choix de l’étudiant. Sur ces 30 crédits, 28 sont obligatoires, et au moins 2 crédits à choisir parmi les cours spécifiques à option. Par ailleurs, l’étudiant inscrit en finalité didactique sera tenu de suivre 16 crédits obligatoires en Master 1 (Histoire des sciences expérimentales, Mesures physiques, Stages et travaux personnels). Le mémoire, à réaliser en Master 2, représente 28 crédits. Restent donc à choisir 46 crédits de cours à option, à répartir sur les 2 années du Master. Le choix de l’étudiant devra être entériné par le Jury, sachant que la liste des cours à suivre pourra comprendre des cours spécifiques, si l’étudiant le souhaite. Le Jury s’assure que le choix opéré par l’étudiant s’inscrit dans un souci de transdisciplinarité, à savoir que ce choix évite une spécialisation excessive nuisible à l’ouverture d’esprit que requiert la formation d’un enseignant - un équilibre entre les différentes orientations des études de physique sera recherché (physique des interactions fondamentales, physique des matériaux, mathématiques appliquées). Acquis pédagogiques A l’issue de ce programme de cours, les diplômés seront capables : de s’approprier et d’utiliser à bon escient les connaissances, les modèles, les outils et les méthodes de la physique, de traiter et d’analyser la complexité d’une action éducative, de maîtriser la gestion de groupes d’élèves. Et après ... Avec le diplôme de Master en physique, finalité didactique, le diplômé peut enseigner dans les établissements d’enseignement secondaire de la Communauté française. [-]

Master en Politique Economique et Sociale

Campus À temps plein 2 années September 2017 Belgique Mons

Le Master en Politique Economique et Sociale donne la possibilité d’acquérir, en 120 crédits, une solide formation spécialisée permettant une intégration efficace dans les domaines publics et privés. [+]

Le Master en Politique Economique et Sociale donne la possibilité d’acquérir, en 120 crédits, une solide formation spécialisée permettant une intégration efficace dans les domaines publics et privés. Ce Master est accessible à une grande variété de diplômés du premier cycle ou de l’enseignement supérieur de type court ou long. Ce Master constitue une formation naturelle pour les diplômés du secteur des sciences humaines, politiques et sociales (Bacheliers en Sciences Humaines et Sociales, Bacheliers en Sciences Politiques,…) . Structure Le Master en Politique Economique et Sociale offre une formation pointue, fondée sur de solides bases en sciences politiques, sociales, économiques, de gestion, tant au niveau national qu’européen, permettant une bonne appréhension de la prise de décision, notamment dans les institutions publiques. Le cursus de deux ans propose 3 finalités différentes : La première finalité, plus générale, en Gestion des politiques économiques et sociales, offre une formation globale. La deuxième finalité en Management provincial et la troisième finalité en Management des CPAS, offrent quant à elles, une formation plus spécialisée permettant d’intégrer et ainsi de pouvoir gérer respectivement les différentes compétences, modes de fonctionnement et financements des provinces ou des centres publics d’aide sociale. ). Programme commun Quelle que soit la finalité choisie, le programme de première année du Master en Politique Economique et Sociale, comporte les matières suivantes: Comptabilité nationale SEC, Droit public et administratif, Economie du travail, Economie sociale, Politique économique, Politique sociale, Séminaire de politique économique, Séminaire de politique sociale. Pour la deuxième année, les programmes ont en commun le stage (de 10 semaines) ou un projet transversal, le mémoire, les cours de Législation des marchés publics, Développement local et régional, Aménagement durable du territoire. Débouchés professionnels : diriger un département d’une entreprise privée ou publique ; exercer des responsabilités de type économique, politique ou social dans une une administration locale, régionale, fédérale ; développer une carrière politique s’intégrer dans une grande institution, nationale ou internationale, comme collaborateur , conseiller ou élu ; travailler dans l’économie sociale ; enseigner ; faire de la recherche dans un domaine économique, politique ou social. Et après... Le diplôme de Master en Politique Economique et Sociale ouvre également l’accès au doctorat (comportant une année de formation à la recherche au sein d’une école doctorale), à l’agrégation et au CAPAES. Divers Masters complémentaires de second cycle sont également accessibles tel le Master en Microfinance (conjoint avec Paris-Sorbonne, Bruxelles-ULB et Wageningen-UR). [-]

Master en Sciences Chimiques

Campus À temps plein 2 années September 2017 Belgique Mons

Le 2ème cycle, le Master, comporte deux grandes orientations : chimie et ingénierie des matériaux, d'une part, et chimie organique instrumentale et appliquée, d'autre part. [+]

Le 2ème cycle, le Master, comporte deux grandes orientations : chimie et ingénierie des matériaux, d'une part, et chimie organique instrumentale et appliquée, d'autre part. En seconde année, les étudiants choisissent une des trois finalités proposées : la finalité approfondie, qui prépare l’étudiant à la recherche, la finalité spécialisée « entreprise » et la finalité didactique qui ouvre la porte à l’enseignement secondaire supérieur. Quelle que soit la finalité choisie, l’étudiant consacre une part importante de sa deuxième année de Master à la préparation d’un mémoire de fin d’études, au sein d’un des laboratoires de recherche de le département de Chimie ou d'un laboratoire associé (biochimie, biologie moléculaire, toxicologie, pharmacie,...). Les étudiants désireux de terminer leurs études dans les délais les plus courts peuvent opter pour un programme de Master en un an. Celui-ci n'autorise pas certaines études complémentaires (doctorat), et peut empêcher l'accès à certains emplois. Il est possible d'entamer les études d'agrégé à l'issue de ce Master en un an. Structure La première année comporte des stages et travaux personnels (12 crédits) qui permettent à l'étudiant d'une part de déterminer l'orientation choisie (chimie et ingénierie des matériaux, ou chimie organique instrumentale et appliquée), et d'autre part de se préparer au mémoire qu'il réalisera l'année suivante. Deux ensembles de cours spécifiques (18 crédits) sont proposés dans ces orientations, et parallèlement, les étudiants suivent un socle de cours communs (22 crédits). Finalement, ils complètent leur programme en choisissant des cours à option (8 crédits), notamment en fonction du thème du mémoire qu'ils aborderont l'année suivante. En seconde année de Master, tous les étudiants réalisent un mémoire de fin d'études (28 crédits) dans un domaine de recherche d'un des laboratoires d'accueil. Ils suivent tous un cours ccommun en histoire de la chimie, et un ensemble de cours à option et de stages liés à la finalité qu'ils choisissent. La finalité approfondie prépare l'étudiant au métier de chercheur par des cours approfondis et un stage dans un laboratoire de recherche extérieur à l'Université, le plus souvent à l'étranger. La finalité spécialisée prépare l'étudiant au métiers des entreprises, par des cours adaptés et un stage dans l'industrie chimique. La finalité didactique assure aux étudiants une formation conforme à la législation (cours généraux, cours de méthodologie en chimie et biologie, et stages en milieu scolaire). Le programme de cette finalité correspond à celui de l'Agrégation de l'Enseignement Secondaire Supérieur (AESS) qui peut alternativement être suivi ultérieurement, comme une formation complémentaire, par les titulaires des finalités approfondie ou spécialisée. Acquis pédagogiques A l’issue de ce programme de cours, les étudiants seront capables : de résoudre en toute autonomie des problèmes auquel le chimiste est confronté professionnellement ; de pratiquer une recherche scientifique ; d’effectuer du travail en équipe ; de maîtriser la communication scientifique orale et écrite. Et après ... Le diplôme de Master en Sciences Chimiques permet d'entamer une thèse de Doctorat, ou de suivre un Master complémentaire, ou encore de suivre la formation d'Agrégé de l'Enseignement Secondaire Supérieur (AESS). [-]

Master en Sciences de Gestion

Campus À temps plein 2 années September 2017 Belgique Mons

Le diplôme de Master en Sciences de gestion ouvre également l’accès au doctorat (comportant une année de formation à la recherche au sein d’une école doctorale), à l’agrégation et au CAPAES. [+]

La Faculté Warocqué organise plusieurs Masters en Sciences de gestion. La finalité spécialisée est celle qui ouvre les portes à toutes les fonctions de gestion dans les entreprises privées et les organismes publics. Elle est organisée en cours du jour à Mons et en horaire décalé à Charleroi. La finalité didactique inclut une formation à la pédagogie et constitue le titre requis pour enseigner en secondaire en Fédération Wallonie-Bruxelles. Elle est organisée uniquement en cours du jour. Master Spécialisé en cours du jour La Master spécialisé organisé en cours du jour propose 4 options majeures (audit, finance, marketing, internationale) décrites en page 12 et permet le choix de modules complémentaires dans divers domaines: compétences juridiques, contrôle, management du non marchand, entrepreneuriat et création d’activités, gestion informatisée, banque et assurance, prise de décision, management environnemental, gestion des ressources humaines, ... . Master spécialisé en Management et Stratégie Le Master spécialisé en management et stratégie est accessible en horaire décalé à Charleroi. Il est principalement destiné aux personnes engagées dans la vie active, désireuses de se réorienter ou de devenir cadre dans leur organisation ou leur entreprise. Son organisation tient compte des impératifs professionnels : trois soirées de cours par semaine et un samedi par mois, enseignement partiellement à distance via plate-forme informatique. Cours préparatoires: des cours préparatoires d’été et des séances de questions réponses sont organisés afin de faciliter l’intégration en master. Et après... Le diplôme de Master en Sciences de gestion ouvre également l’accès au doctorat (comportant une année de formation à la recherche au sein d’une école doctorale), à l’agrégation et au CAPAES. Divers Masters complémentaires de second cycle sont également accessibles tel le Master en Microfinance (conjoint avec Paris-Sorbonne, Bruxelles-ULB et Wageningen-UR). [-]

Master en sciences de l’éducation

Campus À temps plein 2 années September 2017 Belgique Mons

Le Master en sciences de l’éducation forme des professionnels capables de concevoir des projets novateurs, d’améliorer leurs pratiques et leur réflexion dans différents champs de l’éducation et de la formation. [+]

Le Master en sciences de l’éducation forme des professionnels capables de concevoir des projets novateurs, d’améliorer leurs pratiques et leur réflexion dans différents champs de l’éducation et de la formation. Il permet également de développer des compétences utiles pour mener des recherches en sciences de l’éducation et bénéficier des bases nécessaires à la poursuite d’une carrière de chercheur. Le programme est organisé selon quatre finalités : une finalité spécialisée en enseignement et apprentissages scolaires ; une finalité spécialisée en orthopédagogie et action sociale ; une finalité spécialisée en technologie de l’éducation ; une finalité approfondie (non-organisée en 2015-2016). D’une manière générale, les finalités spécialisées préparent à la pratique dans les différents champs d’exercice des sciences de l’éducation. La finalité spécialisée en enseignement et apprentissages scolaires vise à faire acquérir aux professionnels les compétences nécessaires dans le domaine de la formation initiale des enseignants (formation de formateurs) et dans celui de l’amélioration des pratiques de classe. Elle comporte des enseignements théoriques et pratiques permettant de se doter de capacités d’analyse (pratiques de classe, politiques éducatives, programmes et curriculums) et d’action. Plusieurs modules au choix offrent une formation dans le domaine des didactiques des disciplines couvertes par les socles de compétences, la didactique des langues étrangères, la formation de formateurs ou la gestion d’établissements scolaires. Cette formation est particulièrement adaptée aux enseignants déjà diplômés et à ceux qui sont en fonction dans l’enseignement obligatoire. Elle leur permet d’interroger leurs pratiques et d’élaborer des solutions nouvelles, nourries par la recherche et le partage d’expériences. Elle permet aussi d’envisager d’autres métiers de l’enseignement (formation de formateur ou direction d’établissements scolaires). La finalité spécialisée en orthopédagogie et action sociale offre une formation centrée sur les contextes de l’inclusion scolaire et sociale. Cette formation poursuit deux objectifs. Le premier est l’acquisition d’outils de diagnostics variés pour les cas multiples d’apprenants à besoins spécifiques. La maîtrise de ces outils associée à l’analyse des modèles pédagogiques permet aux étudiants de développer des approches individualisées d’apprentissage visant les dispositifs d’inclusion scolaire. Le second objectif est l’acquisition de méthodes de recherche participante permettant la mise en œuvre d’intervention sociale et communautaire en fonction des principes de l’inclusion sociale. Ces méthodes sont orientées sur les publics sociaux, familiaux ou scolaires plus fragilisés pour un examen et un déploiement de logiques d’action dans la perspective d’une dynamique de socialisation et/ou de co-éducation. La finalité spécialisée en technologie de l’éducation a pour objet l’intégration des technologies de l’information et de la communication (outils numériques et d’Internet, médias sociaux, logiciels et applications pour ordinateurs, tablettes, smartphones, TBI, etc.) dans des dispositifs d’éducation et de formation (usages dans les classes fondamentales, secondaires et du supérieur, dans les entreprises publiques ou privées...) selon des modalités multiples (en présentiel, entièrement à distance ou de manière hybride, de manière collaborative ou individuellement, pour des grands groupes (MOOC) ou des apprenants en nombre restreint...). Il s’agit prioritairement de développer des compétences relatives à la démarche d’intégration des outils dans des dispositifs techno-pédagogiques de manière à mettre en évidence leur plus-value pour l’apprentissage. Depuis l’analyse des besoins jusqu’à l’évaluation en passant par le design pédagogique et la conception des interfaces, différents modèles, théories et exemples pratiques seront convoqués en vue de favoriser les choix les plus pertinents des usages des TICE susceptibles d’augmenter la qualité de l’apprentissage. La finalité approfondie a pour objectif principal de préparer à la recherche en sciences de l’éducation et de former des chercheurs. Structure du programme Le programme totalise au moins 120 crédits organisés en deux blocs d’enseignements annuels de 60 crédits chacun. Au bloc 1, le programme comprend un tronc commun aux quatre finalités (ensemble d’enseignements obligatoires de 15 crédits) dont l’objectif est d’une part, permettre à tout étudiant d’acquérir une vision des sciences de l’éducation qui excède les limites strictes de la finalité qu’il a choisie et d’autre part, préparer à la réalisation du mémoire via l’organisation d’un séminaire spécifique. Au sein des quatre finalités, le programme offre la possibilité aux étudiants de choisir trois modules de 15 crédits, c’est-à-dire des ensembles cohérents d’enseignements liés aux grands champs actuels d’exercice des sciences de l’éducation. Ces modules (obligatoires ou optionnels / transversaux ou spécifiques à la finalité) proposés au sein des différentes finalités sont repris ci-dessous. Au sein de la finalité spécialisée en enseignement et apprentissages scolaires : Analyse des contextes scolaires (module spécifique obligatoire) ; Didactique des disciplines couvertes par les socles de compétences (module spécifique optionnel) ; Didactique des langues étrangères (module spécifique optionnel) ; Formation de formateurs (module spécifique optionnel) ; Gestion des institutions d’enseignement et de formation (module spécifique optionnel) ; Education et développement (module transversal optionnel) ; Langage (module transversal optionnel) ; Technologies et outils cognitifs (module transversal optionnel). Au sein de la finalité spécialisée en orthopédagogie et action sociale: Evaluation et intervention écologique (module spécifique obligatoire) ; Education différenciée (module spécifique optionnel) ; Développement communautaire (module spécifique optionnel) ; Education et développement (module transversal optionnel) ; Langage (module transversal optionnel) ; Technologies et outils cognitifs (module transversal optionnel). Au sein de la finalité spécialisée en technologie de l'éducation : Dispositifs technologiques d’apprentissage (module spécifique obligatoire) ; Outils et médias de formation (module spécifique obligatoire) ; Education et développement (module transversal optionnel) ; Langage (module transversal optionnel) ; Technologies et outils cognitifs (module transversal optionnel). Les étudiants sont également amenés à réaliser, dans le cadre de leur master, deux stages de 300 heures (15 crédits pour chaque stage) et un mémoire (30 crédits). Cliquez ici pour mieux visualiser la structure des programmes d'études du Master en sciences de l'éducation. Compétences et acquis d'apprentissage D'une manière générale, à l’issue du Master en sciences de l'éducation, les étudiants seront capables de : analyser une situation éducative en référence aux théories et aux approches méthodologiques résultant des développements en sciences de l’éducation ; élaborer ou accompagner un dispositif d’éducation, le mettre en œuvre et l’évaluer ; communiquer et échanger des informations de manière structurée et adaptée au but poursuivi et au public concerné ; travailler efficacement avec différents acteurs dans le cadre d’une équipe ou d’un réseau de professionnels ; agir de manière éthique et déontologique ; évaluer et poursuivre un développement professionnel et personnel ; maîtriser la démarche scientifique au niveau de la recherche en sciences de l’éducation. Pour plus de détails, consultez ici les profils d'enseignement propres à chaque finalité spécialisée du cursus : Master en sciences de l'éducation, finalité spécialisée en enseignement et apprentissages scolaires Master en sciences de l'éducation, finalité spécialisée en orthopédagogie et action sociale Master en sciences de l'éducation, finalité spécialisée en technologie de l'éducation Et après... Les étudiants titulaires d’un diplôme de Master en sciences de l’éducation ont ensuite accès à l’Agrégation de l’enseignement secondaire supérieur (AESS) ainsi qu’aux cursus de 3ème cycle (formation doctorale et doctorat en sciences psychologiques et de l’éducation). Ils peuvent également avoir accès, sur base d’un dossier d’admission, à certains masters de spécialisation tels que le Master de spécialisation en pédagogie universitaire et de l’enseignement supérieur. Type d’enseignement Le Master en sciences de l’éducation est une formation de plein exercice organisée : sur le site de Mons, en cours de jour ; sur le site de Charleroi, en horaire décalé (en soirée et le samedi matin), ce type d'enseignement étant plus particulièrement adapté aux adultes en reprise d’études. [-]

Master en Sciences Informatiques

Campus À temps plein 2 années September 2017 Belgique Mons

Le Master en sciences informatiques ouvre les portes des métiers indispensables dans toutes les entreprises, petites et grandes, et dans tous les secteurs d'activités [+]

Vos débouchés Le Master en sciences informatiques ouvre les portes des métiers indispensables dans toutes les entreprises, petites et grandes, et dans tous les secteurs d'activités Quelques exemples de métiers : analyste, chef de projet, consultant, product manager, gestionnaire de réseau, administrateur de bases de données, développeur d'applications web, programmeur,... dans des domaines variés tels que les réseaux et télécommunications, l'e-commerce, le multimédia, les banques et assurances, l'administration, l'enseignement, la recherche,... Offre en cours du jour à Mons Master en deux années d’études, avec finalité spécialisée ou approfondie Formation avancée dans plusieurs domaines de l’informatique (réseaux, bases de données, génie logiciel, algorithmique) Finalité spécialisée : stage de plusieurs mois en entreprise, séminaires d’entrepreneuriat, et sur les nouvelles technologies et applications Finalité approfondie : stage scientifique dans un centre de recherche, préparation à la recherche scientifique et au doctorat Apprentissage à l’autonomie : projet individuel au sein d’un laboratoire de l’UMONS en première année, mémoire de fin d’études à présenter devant un jury d’experts en deuxième année Mobilité : possibilité de suivre des modules de cours au sein de l’Académie Wallonie-Bruxelles ou dans une université belge ou étrangère Master court : possibilité d’un master en une année d’études, sans projet individuel, ni stage, ni finalité Offre à horaire décalé à Charleroi Master court, en une année d’études Master court proposant une formation universitaire théorique solide, illustrée par des travaux pratiques et des exercices. Année préparatoire préparant au Master. But : diplôme universitaire à horaire décalé permettant une évolution ou une réorientation professionnelle, et apportant un épanouissement personnel. Public : personnes ayant un premier diplôme non universitaire lié à l’informatique, ou une expérience professionnelle importante en informatique. Conditions d’accès Accès direct : Bacheliers en sciences informatiques Accès à l’année préparatoire au Master : Bachelier de type court en informatique de gestion ; Bachelier de type court en informatique et systèmes ; Bachelier de type long en sciences industrielles Accès au Master avec un programme de la première année de 75 crédits maximum : Master en sciences de l'ingénieur industriel (pour certaines finalités) ; Master en sciences industrielles (pour certaines finalités) ; Spécialisation en informatique médicale Accès éventuel à l’année préparatoire ou au Master, sur base d’une épreuve d’admission : Porteur d'un grade académique d'une université ; Personnes ayant acquis des savoirs et des compétences en informatique, par une expérience personnelle et professionnelle correspondant à au moins 5 années d'activités [-]

Master en Sciences Mathématiques

Campus À temps plein 2 années September 2017 Belgique Mons

Outre les débouchés traditionnels que sont la recherche et l'enseignement (secondaire supérieur et hautes écoles), le master en sciences mathématiques ouvre la porte à de nombreux métiers qui font appel à la rigueur, aux capacités d'abstraction et de manipulation formelle, aux compétences quantitatives et informatiques, ainsi qu'à l'autonomie de nos étudiants. [+]

Vos débouchés Outre les débouchés traditionnels que sont la recherche et l'enseignement (secondaire supérieur et hautes écoles), le master en sciences mathématiques ouvre la porte à de nombreux métiers qui font appel à la rigueur, aux capacités d'abstraction et de manipulation formelle, aux compétences quantitatives et informatiques, ainsi qu'à l'autonomie de nos étudiants. Voici quelques exemples d'activités professionnelles que vous pourrez exercer : gestion de portefeuilles financiers, création de nouveaux produits d'assurance, évaluation de la qualité de chaînes de production par des méthodes statistiques, conception d'algorithmes sophistiqués de représentation de réseaux informatiques, développement de nouveaux langages pour le web garantissant une sécurité accrue, etc. Notre offre et nos spécificités Le master en sciences mathématiques offre quatre finalités qui sont en prise directe avec le métier que vous souhaitez exercer : Métiers de la recherche Encadrés par une équipe de chercheurs dynamiques et reconnus internationalement, vous entrerez dans le monde de la recherche actuelle. Vous vous spécialiserez dans un des thèmes de nos équipes : - analyse fonctionnelle et espaces de Banach - équations aux dérivées partielles et analyse numérique - géométrie algébrique, - calculabilité et théorie des modèles - vérification et théorie des jeux - chaos linéaire en dimension infinie. Métiers de l'informatique Vos capacités de rigueur et de raisonnement et votre habileté à manipuler des langages formels vous permettront d'apprendre des concepts avancés d'informatique et d'aborder des projets qui demandent un haut niveau d'abstraction (par exemple de robotique, de métaprogrammation,...). Un stage vous permettra d'aquérir de solides compétences de terrain. Métiers de la finance Vous apprendrez les outils mathématiques fondamentaux de la finance ainsi que les modélisations de base des produits financiers. Un projet et un stage (typiquement dans une banque, une compagnie d'assurances,...) vous permettront de les appliquer à des situations concrètes. Métiers de l'enseignement La formation de cette finalité va bien au delà des 30 crédits imposés par la loi ! Vous aurez en effet la possibilité au travers de cours, de projets, et du mémoire de vous familiariser avec des outils didactiques qui vous seront directement utiles dans votre métier d'enseignant. Votre programme Vous construirez votre programme (120 crédits) comme un tout sur les deux années. Un membre de l'institut de mathématique vous guidera afin que vos choix rencontrent au mieux vos objectifs professionnels. Le programme est ventilé comme suit : Tronc commun de mathématique (24 crédits), Cours et stages de finalité (30 crédits), Mémoire (24 crédits), Projet intégré (18 crédits), Cours au grand choix (24 crédits). Conditions d’accès Être titulaire d'un diplôme de Bachelier en sciences mathématiques Diplôme équivalent au Bachelier en sciences mathématiques, hors CFB : accès sur dossier, éventuellement conditionné à la réussite d’un programme complémentaire d’au plus 15 crédits [-]

Master en sciences psychologiques

Campus À temps plein 2 années September 2017 Belgique Mons

Le Master en sciences psychologiques donne accès au titre professionnel de psychologue. [+]

Le Master en Sciences Psychologiques donne accès au titre professionnel de psychologue. Le programme assure une solide formation théorique et pratique sur le fonctionnement humain, afin d’exercer la psychologie dans des champs variés tels que ceux de la santé, du travail, de l’éducation ou de la justice, tout en adoptant une démarche éthique et scientifique. Il rend apte à travailler tant avec des individus que des groupes ou des structures organisationnelles, en vue de promouvoir le développement humain et le bien-être. Il permet également de développer des compétences utiles pour mener des recherches en psychologie et bénéficier des bases nécessaires à la poursuite d’une carrière de chercheur. Le programme est organisé selon deux finalités : la finalité spécialisée et la finalité approfondie. La finalité spécialisée prépare à la pratique dans différents champs d’exercice de la psychologie. La démarche de spécialisation est toutefois clairement fondée sur les acquis de la recherche en psychologie et vise à faire acquérir des compétences basées sur une démarche scientifique rigoureuse. La finalité approfondie a pour objectif principal de préparer à la recherche en psychologie et de former des chercheurs. Structure du programme Le programme totalise au moins 120 crédits organisés en deux blocs d’enseignements annuels de 60 crédits chacun. Au bloc 1, le programme comprend un tronc commun (15 crédits) aux deux finalités (approfondie et spécialisée) dont l’objectif est d’une part, former l’étudiant au psychodiagnostic (compétence transversale aux différents champs de la psychologie) et d’autre part, préparer à la réalisation du mémoire via l’organisation d’un séminaire spécifique. La structure du programme du master en sciences psychologiques est conçue de telle manière que l’étudiant, acteur de son processus de formation, pourra se spécialiser dans un domaine particulier du champ ou envisager différentes dimensions à travers son choix de modules optionnels. Au sein des deux finalités (spécialisée et approfondie), le programme offre la possibilité aux étudiants de choisir des modules optionnels de spécialisation, c’est-à-dire des ensembles cohérents d’enseignements liés aux grands champs actuels d’exercice de la psychologie qui visent à former l’étudiant à la pratique professionnelle dans les grands secteurs de la psychologie. Les modules optionnels (30 crédits) proposés au bloc 1 sont les suivants : Clinique du langage (1) ; Neuropsychologie clinique ; Psychologie clinique psychodynamique de l’enfant et de l’adolescent ; Psychologie clinique systémique et psychodynamique de l’adulte ; Psychologie développementale et communautaire ; Psychologie du travail, des organisations et des diversités (1) ; Psychologie légale. Au sein de la finalité spécialisée, d’autres modules optionnels de spécialisation (15 crédits) sont proposés au bloc 2, afin de permettre à l’étudiant de poursuivre sa formation dans le champ étudié précédemment ou de s’ouvrir à un autre champ disciplinaire. Il s’agit des modules suivants : Bien-être au travail ; Clinique du langage (2) ; Gérontologie sociale ; Neuropsychologie du langage ; Psychologie clinique émotivo-cognitivo-comportementale ; Psychologie clinique psychodynamique approfondie ; Psychologie clinique systémique approfondie ; Psychologie du travail, des organisations et des diversités (2) ; Psychopathologie cognitive. Au sein de la finalité approfondie, l’étudiant doit suivre un module de « formation à la recherche » (15 crédits), parallèlement à sa formation thématique. Enfin, au sein des deux finalités (spécialisée et approfondie), le programme comprend deux stages de 400 heures (15 crédits pour chaque stage) et un mémoire (30 crédits). Dans un souci d’aider l’étudiant à organiser au mieux son temps de travail, la faculté organise l’ensemble des enseignements théoriques du bloc 1 au premier quadrimestre, offrant ainsi l’opportunité à l’étudiant de réaliser son premier stage au second quadrimestre. Cliquez ici pour mieux visualiser la structure des programmes d'études du Master en sciences psychologiques. Compétences et acquis d'apprentissage D’une manière générale, à l’issue du Master en sciences psychologiques, les étudiants seront capables de : analyser une situation (individuelle ou collective) en référence aux théories et approches méthodologiques pertinentes relevant de la psychologie ; choisir une intervention de manière justifiée, la mettre en œuvre et l’évaluer ; communiquer et échanger des informations de manière structurée et adaptée au but poursuivi et au public concerné ; travailler efficacement avec différents acteurs dans le cadre d’une équipe ou d’un réseau de professionnels ; agir de manière éthique et déontologique ; évaluer et poursuivre un développement professionnel et personnel ; maîtriser la démarche scientifique au niveau de la recherche en psychologie. Pour plus de détails, consultez ici les profils d’enseignement propres à chaque finalité du cursus : Master en sciences psychologiques, finalité spécialisée Master en sciences psychologiques, finalité approfondie Et après... Les étudiants titulaires d’un diplôme de Master en sciences psychologiques ont ensuite accès à l’Agrégation de l’enseignement secondaire supérieur (AESS), ainsi qu'aux cursus de 3ème cycle (formation doctorale et doctorat en sciences psychologiques et de l’éducation). Ils peuvent également avoir accès, sur base d’un dossier d’admission, à certains masters de spécialisation tels que le Master de spécialisation en gestion des risques et bien-être au travail, le Master de spécialisation en pédagogie universitaire et de l’enseignement supérieur ou encore le Master de spécialisation en sciences du langage. Type d’enseignement Le Master en sciences psychologiques est une formation de plein exercice organisée sur le site de Mons, en cours du jour. [-]

Master en Traduction

Campus À temps plein 2 années September 2017 Belgique Mons

Lors de leurs études, les futurs Masters en Traduction acquièrent les stratégies et compétences spécifiques pour traduire, principalement vers le français, des documents d'un haut niveau de spécialisation. [+]

Lors de leurs études, les futurs Masters en Traduction acquièrent les stratégies et compétences spécifiques pour traduire, principalement vers le français, des documents d'un haut niveau de spécialisation. Ces textes ou interventions dans des domaines aussi divers que l'économie, la médecine, la politique, le droit, les sciences ou la littérature nécessitent une grande compétence linguistique et culturelle dans au moins deux langues étrangères, sans oublier la maîtrise des outils technologiques et autres. Structure Un programme d'études complet est offert en allemand, anglais, danois, espagnol, italien, néerlandais et russe. Des options telles que des cours de langue, de civilisation, de traduction générale ou spécialisée sont offertes dans les langues citées, mais aussi en arabe, chinois, grec, hongrois, japonais, norvégien, polonais, portugais et suédois. Une mise en situation est prévue dès la 1ère année du Master par le biais d'ateliers de traduction. Un stage professionnel dans une entreprise ou une administration multilingue, un bureau de traduction ou un organisme international fait partie du programme de la 2ème Master au même titre qu'un travail de fin d'études. Les candidats au Master en Traduction ont le choix entre trois finalités : la traduction multidisciplinaire, à fort degré de spécialisation dans des domaines tels que le droit, l'économie, etc. ; la traduction en contexte interculturel, plus axée sur la médiation linguistique, par exemple dans une entreprise multinationale ou une ONG ; la préparation à la recherche. Acquis pédagogiques Au terme de leur formation de Master en Traduction, les diplômés seront capables : de traduire, reformuler ou synthétiser en français, par écrit et/ou oralement, des documents et exposés de spécialistes de haut niveau s'exprimant sur des sujets divers ; de traduire ou synthétiser en langue étrangère un document d'intérêt général, rédigé ou exposé oralement en français ; de communiquer et d'argumenter, en français ou en langue étrangère, sur tous les aspects de leur démarche traductive (documentation, terminologie, choix et stratégies, outils technologiques, etc.). Pour la finalité multidisciplinaire : de se documenter rapidement et efficacement sur des sujets spécialisés et d'utiliser à bon escient la terminologie liée à un domaine particulier. Pour la finalité interculturelle : de communiquer aisément et adéquatement en français et en langue étrangère, afin d'assurer une médiation linguistique discrète et efficace dans des contextes et pour des locuteurs très divers. Pour la finalité préparatoire à la recherche : connaître et mettre en oeuvre les méthodes et principes de la recherche scientifique, notamment dans le domaine de la traductologie. Et après ... Master en Interprétation Master en Sciences de Gestion (UMONS, Faculté Warocqué d'Economie et de Gestion) Master complémentaire en Sciences du Langage (UMONS, Institut des Sciences du Langage) Agrégation de l'Enseignement Secondaire Supérieur (AESS) Certificat d'Aptitude Pédagogique Approprié à l'Enseignement Supérieur (CAPAES) Doctorat [-]

Master Ingénieur Civil des Mines et Géologue

Campus À temps plein 2 années September 2017 Belgique Mons

Imaginer, concevoir, réaliser et mettre en œuvre des sites et installations d’exploitation efficaces des ressources minérales et énergétiques, tout en prenant en compte les aspects d’environnement et de développement durable [+]

Imaginer, concevoir, réaliser et mettre en œuvre des sites et installations d’exploitation efficaces des ressources minérales et énergétiques, tout en prenant en compte les aspects d’environnement et de développement durable L’ingénieur des mines et géologue est un acteur principal dans la prospection et l’évaluation des gisements, l’extraction des minerais et des hydrocarbures et la valorisation des matières minérales. Ses compétences sont de la première importance dans la conception et la réalisation d’ouvrages de génie civil (routes, voies de chemin de fer, tunnels, barrages, ponts, installations de stockage souterrain). Il travaille également pour prévenir les effets sur les infrastructures humaines de phénomènes naturels (tremblements de terre, glissements de terrain…) et pour prévenir et remédier aux impacts des activités humaines sur l’environnement et les ressources naturelles (protection des eaux souterraines, valorisation des déchets, réhabilitation des sites pollués, stockage géologique du CO2…) Les axes forts Le diplôme offre le choix entre deux axes forts de compétences spécifiques aux ingénieurs : Ressources et infrastructures : gîtologie, conception et réalisation d’ouvrages de type miniers, planification et optimisation des exploitations Environnement et risques naturels : gestion des risques géologiques, caractérisation du sous-sol des friches industrielles, traitement des sols pollués La formation se caractérise par un ancrage fort sur le terrain : visites techniques, camps de terrain, voyage d’études. Profil d'enseignement du Master ingénieur civil des mines et géologue Au terme de leur formation de Masters Ingénieur Civil des mines et géologue, les diplômés seront capables de : Imaginer, concevoir, réaliser et mettre en oeuvre des projets et des solutions pour faire face à un problème complexe dans les domaines de l’ingénierie en mines et géologie en intégrant les besoins, les contextes et les enjeux (techniques, économiques, sociétaux, éthiques et environnementaux) Mobiliser un ensemble structuré de connaissances et compétences scientifiques et techniques spécialisées permettant de répondre, avec expertise et adaptabilité, aux missions de l’ingénieur civil des Mines et Géologue Planifier, gérer et mener à bien des projets compte tenu de leurs objectifs, ressources et contraintes et en assurant la qualité des activités et des livrables Travailler efficacement en équipe, développer son leadership, prendre des décisions dans des contextes multidisciplinaires, multiculturels, et internationaux Communiquer et échanger des informations de manière structurée – oralement, graphiquement et par écrit, en français et dans une ou plusieurs autres langues – sur les plans scientifique, culturel, technique et interpersonnel en s’adaptant au but poursuivi et au public concerné. Agir en professionnel responsable, faisant preuve d’ouverture et d’esprit critique, inscrit dans une démarche de développement professionnel autonome Contribuer par un travail de recherche à la solution innovante d’une problématique en sciences de l’ingénieur Les débouchés L’obtention d’un master ingénieur civil des mines et géologue offre une grande variété de débouchés tant en Belgique qu’à l’Etranger. Le secteur traditionnel d’emplois est l’industrie extractive et plus généralement les industries lourdes. Les ingénieurs civils des mines et géologue trouvent du travail dans les mines et les carrières, dans les compagnies pétrolières et gazières, les sociétés productrices d’eau, les cimenteries, les usines de traitement des matières minérales, la sidérurgie, etc. Ils travaillent tant en production qu’en recherche et développement. Ils trouvent également du travail dans le domaine de l’ingénierie géologique et en géotechnique pour des activités telles que la conception et la réalisation de tunnels, de barrages et de ponts ou dans la gestion des risques géologiques (séismes, glissements de terrains, etc.), dans le privé et dans le secteur public. Leur formation, à la fois en sciences de la Terre et en sciences de l’ingénieur, donne aux ingénieurs civils des mines et géologues des opportunités professionnelles dans le domaine de l’ingénierie environnementale, avec des activités aussi variées que la réhabilitation de sites miniers et carriers, la gestion des déchets, l’étude et la prévention des impacts environnementaux des activités industrielles, la réhabilitation des sites pollués. La recherche offre également des débouchés tant en centres de recherche que dans les universités. Et après... Les possesseurs d’un Master Ingénieur Civil des Mines et Géologue peuvent continuer leur formation au travers de cours de troisième cycle ou par la préparation d’une thèse de doctorat. Les Ingénieurs Civil des Mines et Géologues peuvent suivre des cours de troisième cycle en Gestion de la Qualité ou en Techniques Environnementales. Les recherches doctorales peuvent être menées en collaboration avec les Pôles de recherche de la Faculté Polytechnique (Matériaux, Energie et Risques) Type d'enseignement Temps complet [-]

Master Ingénieur de Gestion

Campus À temps plein 2 années September 2017 Belgique Mons

Le Master Ingénieur de Gestion donne la possibilité d’acquérir, en 120 crédits, une solide formation spécialisée en gestion permettant une intégration efficace au sein d’entreprises privées ou publiques, industrielles ou non. [+]

Le Master Ingénieur de Gestion donne la possibilité d’acquérir, en 120 crédits, une solide formation spécialisée en gestion permettant une intégration efficace au sein d’entreprises privées ou publiques, industrielles ou non. Structure Le Master en Ingénieur de Gestion offre aux futurs diplômés une formation en gestion basée sur des cours classiques (finance, marketing, comptabilité, droit, économie industrielle,…) mais également sur des disciplines spécifiques fortement demandées sur le marché telles que l’environnement, la logistique, l’audit, l’entrepreneuriat, la gestion de la production, … Le cursus comporte : Une première année de 60 crédits répartis en un tronc commun (management des ressources humaines, méthodes statistiques et économétriques en gestion, logistique, gestion financière, marketing approfondi, microéconomie approfondie, droit fiscal et des affaires, gestion de la production et une des quatre options majeures (finance, marketing, audit et gestion internationale). Une deuxième année de 60 crédits s’articulant autour d’un tronc commun de 40 crédits (mémoire, stage, management stratégique) et d’un approfondissement de l’option majeure choisie en première Master. Les langues font évidemment partie du cursus et accompagnent l’étudiant jusqu’à l’obtention de son diplôme. Elles font l’objet de cours et de séminaires de communication en langue anglaise, néerlandaise ou espagnole. Accès le Master Ingénieur de Gestion est accessible uniquement aux bacheliers Ingénieur de Gestion, ainsi qu’aux porteurs d’un titre belge d’ingénieur dans un domaine technique (civils, industriels, agronomes). Et après... Le diplôme de Master Ingénieur de Gestion ouvre également l’accès au doctorat (comportant une année de formation à la recherche au sein d’une école doctorale), à l’agrégation au CAPAES. Divers Masters complémentaires de second cycle sont également accessibles tel le Master en Microfinance (conjoint avec Paris-Sorbonne, Bruxelles-ULB et Wageningen-UR). [-]

Vidéos

Testez l'effet UMONS :-)

Contact

Université de Mons

Adresse Place du Parc 20
Mons 7000, Belgium
Site internet http://www.umons.ac.be/