Diplôme de Master aux Lévis, Canada

Les Meilleurs Masters aux Lévis des Canada 2017

Master

Afin d'obtenir avec succès un diplôme de maîtrise, vous devrez obtenir un certain nombre de crédits en passant modules individuels. Maîtres les plus enseignées aura un certain nombre de modules de base que vous devez passer et réussir afin d'obtenir la qualification. L'évaluation de la maîtrise de recherche est presque toujours entièrement par un module de mémoire unique ou d'un projet.

Gagner un diplôme d'études supérieures comme un Master offre la possibilité d'augmenter vos compétences et peut-être améliorer vos chances d'emploi en même temps. programmes de Master peuvent être offerts à temps partiel en ligne ou, afin que les élèves peuvent poursuivre leurs études d'une manière qui leur convient.

 

Le Canada est un pays nord-américain composé de dix provinces et trois territoires. Situé dans la partie nord du continent, il s'étend de l'Atlantique au Pacifique et au nord dans l'océan Arctique.

Trouvez les Meilleurs Masters aux Lévis, au Canada 2017

Continuer

Diplôme d'études supérieures spécialisées en ingénierie (type projet)

Université du Québec à Rimouski UQAR
Campus À temps plein September 2017 Canada Rimouski

Le diplôme d'études supérieures spécialisées en ingénierie permet d’accroître ses compétences dans différents domaines de l’ingénierie et de la gestion de projet. [+]

Programmes de Master 2017 aux Lévis, Canada. Le diplôme d'études supérieures spécialisées en ingénierie permet d’accroître ses compétences dans différents domaines de l’ingénierie et de la gestion de projet. L’étudiant a l’occasion d’approfondir ses connaissances dans l’une des six concentrations du programme : conception et fabrication assistées par ordinateur; génie électrique; génie mécanique; génie éolien; génie électromécanique; traitement de signaux et télécommunication. Il permet d'intégrer et d'appliquer les connaissances acquises dans les cours dans le cadre d’un projet d’innovation, de développement, de transfert technologique ou d’intervention en entreprise. Cheminements Diplôme d'études supérieures spécialisées en ingénierie (type projet) Ce programme est structuré de la façon suivante : Connaissances de base en ingénierie : 3 cours (9 crédits) Connaissances de base en gestion de projet : 2 cours (6 crédits) Spécialisation en ingénierie : 2 cours (6 crédits), selon la concentration Activités de synthèse et d’intégration : Projet d’application (9 crédits) Total : 30 crédits Diplôme d'études supérieures spécialisées en ingénierie (type cours) Ce programme est structuré de la façon suivante : Connaissances de base en ingénierie : 3 cours (9 crédits) Connaissances de base en gestion de projet : 3 cours (9 crédits) Spécialisation en ingénierie : 2 cours (6 crédits), selon la concentration Activités de synthèse et d’intégration : Projet technique (3 crédits) Total : 30 crédits Public visé Ce programme s'adresse à des candidats possédant une formation dans le domaine du génie qui désirent approfondir leurs connaissances scientifiques et techniques en ingénierie. Les candidats détenteurs d'une formation en sciences fondamentales ou en sciences appliquées sont également admissibles. Toutefois, ceux-ci pourront se voir imposer une scolarité probatoire de premier cycle en ingénierie. Objectifs Permettre à des candidats possédant un diplôme de premier cycle de nature scientifique de compléter leur formation et d’accroître leurs compétences dans différents domaines de l’ingénierie et de la gestion de projet à l'aide de cours de cycles supérieurs. Permettre un perfectionnement professionnel de courte durée à des candidats possédant un diplôme de premier cycle de compléter leur formation et d’accroître leurs compétences dans différents domaines de l’ingénierie à l'aide de cours de cycles supérieurs. Plus spécifiquement, l’étudiant devrait, au terme de son programme d’études: avoir acquis des connaissances approfondies dans une ou plusieurs spécialités liées à l’ingénierie; être en mesure d'appliquer les connaissances acquises à des problématiques et à des situations ou des projets variés reliés à sa spécialisation. avoir développé les habiletés et aptitudes nécessaires à la participation à des projets d’innovation en milieu industriel. [-]

Diplôme d'études supérieures spécialisées en ingénierie (type cours)

Université du Québec à Rimouski UQAR
Campus À temps plein September 2017 Canada Rimouski

Le diplôme d'études supérieures spécialisées en ingénierie permet d’accroître ses compétences dans différents domaines de l’ingénierie et de la gestion de projet. [+]

Le diplôme d'études supérieures spécialisées en ingénierie permet d’accroître ses compétences dans différents domaines de l’ingénierie et de la gestion de projet. L’étudiant a l’occasion d’approfondir ses connaissances dans l’une des six concentrations du programme : conception et fabrication assistées par ordinateur; génie électrique; génie mécanique; génie éolien; génie électromécanique; traitement de signaux et télécommunication. Il permet d'intégrer et d'appliquer les connaissances acquises dans les cours dans le cadre d’un projet d’innovation, de développement, de transfert technologique ou d’intervention en entreprise. Cheminements Diplôme d'études supérieures spécialisées en ingénierie (type projet) Ce programme est structuré de la façon suivante : Connaissances de base en ingénierie : 3 cours (9 crédits) Connaissances de base en gestion de projet : 2 cours (6 crédits) Spécialisation en ingénierie : 2 cours (6 crédits), selon la concentration Activités de synthèse et d’intégration : Projet d’application (9 crédits) Total : 30 crédits Diplôme d'études supérieures spécialisées en ingénierie (type cours) Ce programme est structuré de la façon suivante : Connaissances de base en ingénierie : 3 cours (9 crédits) Connaissances de base en gestion de projet : 3 cours (9 crédits) Spécialisation en ingénierie : 2 cours (6 crédits), selon la concentration Activités de synthèse et d’intégration : Projet technique (3 crédits) Total : 30 crédits Public visé Ce programme s'adresse à des candidats possédant une formation dans le domaine du génie qui désirent approfondir leurs connaissances scientifiques et techniques en ingénierie. Les candidats détenteurs d'une formation en sciences fondamentales ou en sciences appliquées sont également admissibles. Toutefois, ceux-ci pourront se voir imposer une scolarité probatoire de premier cycle en ingénierie. Objectifs Permettre à des candidats possédant un diplôme de premier cycle de nature scientifique de compléter leur formation et d’accroître leurs compétences dans différents domaines de l’ingénierie et de la gestion de projet à l'aide de cours de cycles supérieurs. Plus spécifiquement, l’étudiant devrait, au terme de son programme d’étude: avoir acquis des connaissances approfondies dans une ou plusieurs spécialités liées à l’ingénierie et à la gestion de projet; être en mesure d'appliquer les connaissances acquises à des problématiques et à des situations ou des projets variés reliés à sa spécialisation. avoir développé les habiletés et aptitudes nécessaires à la conduite de projets d’innovation en milieu industriel ou issus du milieu industriel dans le champ de sa spécialisation. [-]

Diplôme d'études supérieures spécialisées en gestion des ressources maritimes

Université du Québec à Rimouski UQAR
Campus À temps plein September 2017 Canada Rimouski

Le diplôme d'études supérieures spécialisées (DESS) en gestion des ressources maritimes vise la formation de gestionnaires dotés d’une vision globale, pluridisciplinaire et intégrée du domaine maritime. [+]

Programmes de Master 2017 aux Lévis, Canada. Le diplôme d'études supérieures spécialisées (DESS) en gestion des ressources maritimes vise la formation de gestionnaires dotés d’une vision globale, pluridisciplinaire et intégrée du domaine maritime. Il forme des professionnels capables d’utiliser les méthodes, outils et techniques de gestion afin de contribuer efficacement à la prise de décision dans le secteur maritime, tant au niveau opérationnel que stratégique. L’étudiant a l’occasion d’approfondir ses connaissances dans l’une des trois filières du programme : halieutique (pêche et aquaculture), gestion de l’environnement côtier et marin et transport maritime. Public visé Les programmes de 2e cycle en gestion des ressources maritimes s'adressent aux candidats ayant une formation : en sciences de l’environnement (biologie, chimie, géographie, etc.) qui désirent acquérir une formation en gestion appliquée au domaine de l’environnement maritime; en sciences de la gestion ou en droit qui désirent se spécialiser dans le secteur maritime. Passage à la maîtrise Tous les cours du diplôme d'études supérieures spécialisées (DESS) en gestion des ressources maritimes font partie intégrante de la maîtrise en gestion des ressources maritimes. Il est donc possible pour un étudiant d’amorcer son cheminement DESS, puis de poursuivre à la maîtrise. Pour compléter sa maîtrise, il doit : détenir une moyenne cumulative minimale de 3,2 sur 4,3; satisfaire aux conditions d’admission de la maîtrise; déposer une nouvelle demande d'admission. Perspectives d'emploi Les diplômés en gestion des ressources maritimes de l'UQAR occupent des fonctions de gestionnaires, de chercheurs ou d'experts-conseils dans le domaine public ou privé. Le secteur maritime est notamment caractérisé par la présence d’un très grand nombre d’organisations publiques, parapubliques et privées, autant au Canada qu’à l’étranger : ministères provinciaux et fédéraux (pêcheries, environnement, transport, etc.); comités ZIP, organismes des bassins versants; villes et municipalités; organisations non gouvernementales (Banque Mondiale, Organisation pour la coopération et le développement économique (OCDE), Organisation pour la conservation de la nature, les Fonds mondiaux de la faune, etc.); centres de recherches et universités; entreprises privées. Qu’est-ce que la gestion des ressources maritimes? La diversité et la complexité des interventions humaines dans le secteur maritime exigent une réflexion sérieuse et des prises de décisions avisées afin de maintenir la pérennité des ressources et des activités essentielles à la survie d'une large partie de la population mondiale. Pour maintenir cette pérennité, il importe d’avoir une compréhension non seulement des environnements naturels, mais aussi les systèmes sociaux, politiques, économiques et légaux qui affectent les processus décisionnels. Les programmes en gestion des ressources maritimes sont donc construits autour de l'idée que ceux qui veulent contribuer à la gestion et au processus de décision doivent apprendre à employer correctement des points de vue scientifiques différents. Ils intègrent des connaissances en sciences de la gestion, en sciences naturelles, en sciences sociales et en droit et regroupent des experts en gestion des ressources halieutiques, en transport maritime et en études environnementales. Objectifs Les objectifs généraux : former des professionnels ayant une approche pluridisciplinaire et pouvant contribuer efficacement à la prise de décision dans le secteur maritime; se familiariser avec l’une des filières du programme. L’intégration de ce programme avec la maîtrise permet à l’étudiant de passer aisément à la maîtrise. Ce profil s'adresse avant tout aux candidats qui désirent acquérir une formation de base en gestion. Ce programme s’adresse particulièrement aux étudiants ayant complété une formation de premier cycle connexe au secteur maritime (biologie, chimie, droit, génie, géographie, etc.). Les objectifs spécifiques : Au terme de leurs études, les étudiants : auront acquis les connaissances fondamentales nécessaires à la gestion d’organisation œuvrant dans le secteur maritime; auront bénéficié d’une formation multidisciplinaire et acquis des habiletés les rendant capables d’interagir efficacement avec des spécialistes d’autres disciplines; auront développé leur capacité d’analyse et de synthèse; auront acquis les méthodes, outils et techniques de gestion appliqués à la gestion dans le secteur maritime; auront été sensibilisés aux problématiques reliées à la gestion des activités maritimes, tant dans les secteurs publics que privés; pourront communiquer le résultat de leurs travaux oralement ou par écrit. [-]

Diplôme d'études supérieures spécialisées en gestion des personnes en milieu de travail

Université du Québec à Rimouski UQAR
Campus 6 mois September 2017 Canada Rimouski

Le diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS) en gestion des personnes en milieu de travail est plus qu’un DESS en gestion des ressources humaines. Il vise à former de futurs gestionnaires pour la gestion des employés en offrant une spécialisation relative au facteur humain dans l'entreprise. [+]

Le diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS) en gestion des personnes en milieu de travail est plus qu’un DESS en gestion des ressources humaines. Il vise à former de futurs gestionnaires pour la gestion des employés en offrant une spécialisation relative au facteur humain dans l'entreprise. On y traite de thèmes comme la mobilisation, la motivation, la gestion des conflits, l'éthique, la consolidation des équipes de travail, la négociation, le leadership, la gestion des différentes générations, etc. Passage à la maîtrise Tous les cours du diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS) en gestion des personnes en milieu de travail font partie intégrante de la maîtrise en gestion des personnes en milieu de travail. L'étudiant qui a complété le DESS peut obtenir la maîtrise en complétant un cours supplémentaire et l’essai de 12 crédits. Celui-ci devra toutefois avoir suivi les cours suivants comme cours optionnels au DESS : GPE6409 Complexité de l'humain : théories et modèles et GPE65004 Méthodologie de la recherche. Il est donc possible pour un étudiant d’amorcer son cheminement DESS, puis de poursuivre à la maîtrise. Pour compléter sa maîtrise, il doit : détenir une moyenne cumulative minimale de 3,2 sur 4,3; satisfaire aux conditions d’admission de la maîtrise; déposer une nouvelle demande d'admission. Public visé Les programmes de cycles supérieurs en gestion des personnes sont ouverts aux diplômés de toutes les disciplines. Ils sont un facteur d'employabilité pour trois types de publics : les gestionnaires en exercice à la recherche de perfectionnement (un nouveau poste de cadre qui amène le candidat à gérer une équipe de travail), en entreprise ou dans un organisme public ou parapublic; les professionnels en exercice qui souhaitent accéder à un poste de gestion; les finissants d'un baccalauréat à la recherche d'une spécialisation. Ces programmes offrent des méthodes pédagogiques actives et variées facilitant : le transfert des apprentissages aux situations de travail des participants; la réflexion sur son propre vécu professionnel et sur ses pratiques de gestion; l’appropriation d’outils et de démarches d’amélioration de son efficacité personnelle en situation de gestion de personnes et d’équipes. Perspectives d'emploi Les programmes de cycles supérieurs en gestion des personnes en milieu de travail permettent d'acquérir une expertise applicable à une grande variété de contextes organisationnels et dans le cas de la maîtrise, de mener des travaux de recherche dans ce domaine. Les postes de gestionnaires, intermédiaires et supérieurs, dans le secteur public ou privé, sont accessibles aux diplômés de ce domaine. Qu’est-ce que la gestion des personnes en milieu de travail? La dimension humaine en gestion passe par la reconnaissance de la différence entre la ressource humaine comme facteur de production et les autres ressources. Elle prend en compte la nécessité et l'utilité de l'expression humaine dans toutes les dimensions de l'entreprise. Elle suggère le développement des capacités actives d'écoute et de reconnaissance de la personne dans l'entreprise. Cette dimension humaine est omniprésente dans les cours des programmes en gestions des personnes, car pour gérer des humains, il faut tout d’abord les comprendre, donc se comprendre soi-même. En ce sens, la maîtrise fournit une solide formation en développement personnel, ce qui est unique au Québec. Les programmes visent aussi à développer les capacités d'analyse et de synthèse, tout en favorisant les liens pertinents entre le vécu professionnel et les connaissances scientifiques reliées au domaine de la gestion des personnes en milieu de travail. Objectifs Le diplôme d'études supérieures spécialisées en gestion des personnes en milieu de travail vise essentiellement à former des personnes capables : de mieux maîtriser la complexité des relations entre les personnes et entre les groupes au sein d'une organisation; d'intervenir adéquatement dans les diverses situations de gestion des personnes et des groupes, dans le contexte de changements organisationnels fréquents. [-]

Diplôme d'études supérieures spécialisées en gestion de la faune

Université du Québec à Rimouski UQAR
Campus À temps plein September 2017 Canada Rimouski

Le diplôme d'études supérieures spécialisées (DESS) en gestion de la faune est une formation en biologie qui permet de se spécialiser dans la gestion des ressources fauniques afin de pouvoir mesurer l'impact des interventions sur les milieux naturels et de préparer des plans de gestion et d'aménagement du territoire en tenant compte des priorités sociales et économiques. [+]

Programmes de Master 2017 aux Lévis, Canada. Le diplôme d'études supérieures spécialisées (DESS) en gestion de la faune est une formation en biologie qui permet de se spécialiser dans la gestion des ressources fauniques afin de pouvoir mesurer l'impact des interventions sur les milieux naturels et de préparer des plans de gestion et d'aménagement du territoire en tenant compte des priorités sociales et économiques. Il permet de réaliser un travail dirigé dans des secteurs-clés comme la génétique des populations animales, la biologie adaptative, l’écologie forestière, la dynamique des populations fauniques et la biologie évolutive. Structure du programme Le diplôme d'études supérieures spécialisées (DESS) en gestion de la faune comporte sept cours magistraux et deux activités de recherche liées entre elles : le cours Méthodologie de la recherche (3 crédits, à l'automne) où l'on apprend à faire une bonne revue de littérature, une introduction et des méthodes, puis à l'hiver le cours Travail dirigé (6 crédits) vise à effectuer les analyses, écrire les résultats et la discussion. Chaque étudiant se voit attribuer un projet et un superviseur pour ce rapport sous forme d'essai. Chaque projet de recherche est unique et demande un investissement moindre qu'une maîtrise, mais supérieur à une thèse de fin de baccalauréat comme dans plusieurs universités. Pour plusieurs étudiants, un DESS constitue une bonne manière de déterminer leur intérêt pour une maîtrise ou non, et s'ils veulent travailler en recherche plus tard. Public visé Le diplôme d'études supérieures spécialisées (DESS) en gestion de la faune s'adresse aussi bien à des étudiants qui viennent d'obtenir leur baccalauréat en biologie qu'à des biologistes déjà sur le marché du travail et désireux de se perfectionner en gestion de la faune. Passage à la maîtrise Cinq cours du diplôme d'études supérieures spécialisées (DESS) en gestion de la faune font partie intégrante de la maîtrise en gestion de la faune et de ses habitats. Pour obtenir sa maîtrise, l'étudiant devra réaliser le mémoire de recherche de 27 crédits et un cours obligatoire de 3 crédits. Il est donc possible pour un étudiant d’amorcer son cheminement au DESS, puis de poursuivre à la maîtrise. Pour compléter sa maîtrise, il doit : détenir une moyenne cumulative minimale de 3,2 sur 4,3; satisfaire aux conditions d’admission de la maîtrise; déposer une nouvelle demande d'admission. La nordicité, un axe d'excellence en recherche à l'UQAR L'UQAR se consacre à l'étude du Grand Nord et des basses latitudes froides, désignée sous le nom de nordicité. Cet axe de recherche regroupe des chercheurs qui s'intéressent aux environnements nordiques dans une perspective interdisciplinaire autour de disciplines étroitement complémentaires, dont la biologie, l'écologie, la chimie et la géographie, humaine ou physique, des milieux froids. Leurs recherches visent à mieux comprendre le fonctionnement des milieux continentaux en climat froid, de manière à répondre aux enjeux majeurs dans le domaine de la conservation et de la gestion durable. L'évolution des environnements nordiques continentaux dans le contexte du changement planétaire et les relations entre les environnements nordiques et les sociétés humaines sont au nombre des questions de premier plan. Objectifs Le diplôme d'études supérieures spécialisées en gestion de la faune vise à former des biologistes professionnels spécialisés dans la gestion des ressources fauniques capables d'appliquer les principes de cette discipline à la réalité socio-économique. Ces biologistes devront pouvoir mesurer l'impact des interventions sur les milieux naturels et élaborer des plans de gestion et d'aménagement des ressources fauniques et de leur habitat en tenant compte des priorités sociales et économiques. Les objectifs scientifiques visent principalement à : contribuer à l'acquisition des connaissances en gestion de la faune et à leur adéquation à la réalité québécoise; développer une approche pluridisciplinaire du problème de la gestion de la faune afin d'en arriver à une synthèse bio-socio-économique dont l'aboutissement permettra de gérer de façon rationnelle et éclairée la ressource faunique; L'approche pédagogique du programme vise : l'approfondissement des connaissances biologiques; l'acquisition de connaissances pertinentes dans des disciplines reliées à la gestion de la faune; une réflexion sur l'expérience professionnelle vécue et un dépassement des données scientifiques de base par la réalisation d'activités dirigées reliées à la gestion de la ressource faunique. Le programme veut aussi répondre à des besoins identifiés dans la société québécoise en permettant : le perfectionnement des biologistes pour les rendre aptes à accomplir une gestion efficace de la ressource faunique; l'amélioration de la conservation et de l'exploitation de la ressource faunique du Québec dans un contexte de développement durable. [-]

Diplôme d'études supérieures spécialisées en éthique

Université du Québec à Rimouski UQAR
Campus À temps plein September 2017 Canada Lévis

Le diplôme d'études supérieures spécialisées (DESS) en éthique vise l’acquisition d’une connaissance globale des théories, concepts et outils de l’éthique et de la philosophie pour réfléchir de manière critique et structurée sur les enjeux contemporains et pour intervenir dans un milieu social, professionnel ou organisationnel. [+]

Le diplôme d'études supérieures spécialisées (DESS) en éthique vise l’acquisition d’une connaissance globale des théories, concepts et outils de l’éthique et de la philosophie pour réfléchir de manière critique et structurée sur les enjeux contemporains et pour intervenir dans un milieu social, professionnel ou organisationnel. Public visé Les programmes de cycles supérieurs en éthique s’adressent à une clientèle assez large, autant à des étudiants qui viennent de terminer un baccalauréat qu’à des personnes déjà engagées dans la vie professionnelle et qui s’intéressent à la réflexion en éthique. Ils sont ouverts aux candidats ayant complété un baccalauréat, quelle que soit la discipline. Perspectives d'emploi Principaux employeurs Certains employeurs dont le mandat est directement centré sur l’éthique recrutent spécifiquement les diplômés en éthique. C'est entre autres le cas : de la Commission de l'éthique de la science et de la technologie; de l'Unité de l'éthique du ministère de la Santé et des Services sociaux; du Conseil national d'éthique en recherche chez l'humain; du Bureau des valeurs et de l'éthique de la fonction publique fédérale. L'importance grandissante des enjeux éthiques et la multiplication des comités d'éthique dans les entreprises et dans les organisations favorisent le placement des diplômés. Dans plusieurs milieux de travail, ils agiront comme professionnels ou conseillers. C’est le cas : des organismes gouvernementaux et paragouvernementaux; des établissements de santé et de services sociaux; des établissements d'enseignement secondaire et collégial; des centres d'information juridique; des associations et des organisations internationales; des associations professionnelles; des organismes actifs dans les domaines de l'environnement et de la culture. De manière générale, les habiletés intellectuelles d'analyse et de synthèse approfondies acquises lors de la formation en éthique sont appréciées d'un grand nombre d'employeurs. Professions occupées Plusieurs organisations peuvent tirer profit des services des diplômés spécialisés en éthique. Sur le plan théorique comme recherchiste ou sur le plan pratique, par exemple dans l'animation et la consultation. En effet, les diplômés sont habilités à examiner des questions touchant divers secteurs de l'activité humaine et à les traiter selon une méthode rigoureuse d'analyse et de synthèse. De multiples débouchés sont encore insoupçonnés au sein de différents services publics, pour étudier des problèmes liés à la famille, au phénomène de relocalisation, aux manifestations de violence, à l'organisation des loisirs, à la refonte des programmes sociaux, aux législations civiles et criminelles, ou à la promotion des codes de déontologie. Certains diplômés travaillent aussi à leur compte comme consultants. Leur emploi est souvent en lien avec leur formation de 1er cycle. Passage à la maîtrise Huit des neuf cours du diplôme d'études supérieures spécialisées (DESS) en éthique font partie intégrante de la maîtrise en éthique. Il est donc possible pour un étudiant d’amorcer son cheminement DESS, puis de poursuivre à la maîtrise. Pour compléter sa maîtrise, il doit : détenir une moyenne cumulative minimale de 3,2 sur 4,3; satisfaire aux conditions d’admission de la maîtrise; déposer une nouvelle demande d'admission. Objectifs Dans une perspective interdisciplinaire, permettre aux étudiants d'acquérir une connaissance globale des théories, concepts et outils de l'éthique les habilitant à réfléchir de manière critique et structurée sur les enjeux contemporains, à comprendre et analyser en profondeur les problèmes éthiques, et à intervenir dans un milieu social, professionnel ou organisationnel. Objectifs spécifiques : utiliser une approche rigoureuse pour l'étude de situations, de politiques et d'enjeux actuels; maîtriser les outils et les concepts de l'éthique; utiliser des connaissances théoriques pour analyser des problématiques actuelles en éthique et pour réfléchir sur des pratiques et des interventions dans un milieu social, professionnel ou organisationnel. [-]

Diplôme d'études supérieures spécialisées en développement régional et territorial

Université du Québec à Rimouski UQAR
Campus À temps plein September 2017 Canada Rimouski

Le diplôme d'études supérieures spécialisées (DESS) en développement régional et territorial forme des analystes aptes à comprendre des situations complexes auxquelles font face les intervenants engagés dans l’action sociale, économique et culturelle à diverses échelles territoriales et à formuler un diagnostic et des pistes de solution afin d’orienter le changement social. [+]

Programmes de Master 2017 aux Lévis, Canada. Le diplôme d'études supérieures spécialisées (DESS) en développement régional et territorial forme des analystes aptes à comprendre des situations complexes auxquelles font face les intervenants engagés dans l’action sociale, économique et culturelle à diverses échelles territoriales et à formuler un diagnostic et des pistes de solution afin d’orienter le changement social. Il aborde les problématiques en tenant compte des caractéristiques culturelles, historiques, identitaires, économiques, politiques et écologiques et des exigences en termes de durabilité et de respect de l’environnement. Structure du programme Le diplôme d'études supérieures spécialisées (DESS) en développement régional et territorial est un programme interdisciplinaire permettant d’aborder les dimensions tant économiques que sociales, culturelles, historiques et géographiques du développement. Les étudiants doivent se familiariser avec les principales théories et modèles de développement régional et territorial, particulièrement ceux qui caractérisent les avancées récentes dans ce champ de savoir, au même titre que les étudiants de la maîtrise en développement régional. Cette formation est complétée par des activités visant à consolider les capacités d’intervention sur le terrain. Cette activité, de type analyse – intervention, permet aux participants de mieux exercer leurs fonctions au sein des institutions et des organisations vouées à la promotion du développement territorial. Passage à la maîtrise Tous les cours du diplôme d'études supérieures spécialisées (DESS) en développement régional et territorial font partie intégrante de la maîtrise en développement régional. Pour obtenir sa maîtrise, l'étudiant devra réaliser le mémoire de recherche de 21 crédits et un cours obligatoire de 3 crédits. Il est donc possible pour un étudiant d’amorcer son cheminement au DESS, puis de poursuivre à la maîtrise. Pour compléter sa maîtrise, il doit : détenir une moyenne cumulative minimale de 3,2 sur 4,3; satisfaire aux conditions d’admission de la maîtrise; déposer une nouvelle demande d'admission. Axes de recherche Les enjeux sociaux étudiés par les professeurs se veulent en résonnance avec l'actualité : effets des politiques de développement sur l’économie régionale; innovation et ancrage territorial des entreprises en milieux rural et urbain; acceptabilité sociale des projets d’exploitation des ressources naturelles; multifonctionnalité des territoires ruraux et de l’agriculture; adaptation des communautés locales aux changements climatiques. Le développement régional, un axe d'excellence en recherche à l'UQAR L’UQAR cherche à mieux saisir les enjeux et les problèmes auxquels les régions font face en raison des mutations économiques et sociétales contemporaines. Les chercheurs associés à cet axe de recherche analysent les dynamiques socioterritoriales touchant les régions et élaborent des outils d’aide au développement. Le développement régional constitue un pôle institutionnel dominant en matière de recherche, tant fondamentale qu’appliquée, avec plusieurs unités de recherche structurées. Ce champ d’études multidisciplinaire rejoint les préoccupations véhiculées aux niveaux régional, national et international. Perspectives d'emploi Les programmes de cycles supérieurs en développement régional forment les analystes susceptibles de clarifier les situations complexes auxquelles font face les intervenants engagés dans l'action sociale, économique et culturelle à diverses échelles territoriales tout en étant en mesure de formuler un diagnostic et des pistes de solution afin d'orienter le changement social. Sous l’influence de facteurs comme la restructuration économique et le renforcement des sentiments identitaires, on constate, au Québec comme à l’étranger, une recrudescence d’intérêt pour les problématiques d’ordre régional. Les personnes détenant un diplôme de cycles supérieurs en développement régional détiennent des fonctions de haut niveau alimentées par l’expansion de l’enseignement, de la recherche, de la consultation, de l’intervention ou de l’administration publique autour des questions relatives au développement des régions. Plusieurs diplômés en développement régional occupent des emplois dans les milieux suivants : organismes voués à la recherche et à l’enseignement (centres spécialisés, collèges, universités); organismes privés d’intervention et de consultation; organismes gouvernementaux et internationaux préoccupés de développement territorial. Objectifs Ce programme vise à habiliter les étudiants à l’analyse critique des diverses dimensions du développement régional et territorial et à consolider leur capacité de soutenir des processus de changement et de développement dans leurs milieux d’intervention respectifs. Plus précisément, il vise à doter les étudiants : des connaissances théoriques et pratiques dans une perspective multidisciplinaire, nécessaires à la compréhension de la complexité des problèmes de développement régional et territorial en tenant compte de leurs caractéristiques (culturelles, historiques, identitaires, économiques, politico-institutionnelles, écologiques, etc.) et d’exigences en termes de durabilité et de respect de l’environnement; des connaissances indispensables pour situer les problèmes de développement régional à différentes échelles territoriales, notamment au niveau international, et territorial en regard des problèmes nationaux et internationaux; des habiletés requises pour exercer le rôle d’analyste intervenant ou d’analyste consultant en développement régional et territorial, notamment pour renseigner et conseiller les autorités publiques locales et régionales ainsi que les organismes publics, privés ou d’économie sociale en matière de stratégies, de priorités ou de projets de développement et en matière de mais en œuvre de ces derniers. [-]

Diplôme d'études supérieures spécialisées en analyse et prévention des risques naturels

Université du Québec à Rimouski UQAR
Campus À temps plein September 2017 Canada Rimouski

Le diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS) en analyse et prévention des risques naturels est une formation en géographie visant le développement des connaissances en géomorphologie, en gestion de l’environnement et sur les phénomènes naturels générateurs de risques pour reconnaître, délimiter et spatialiser les zones et les infrastructures vulnérables. [+]

Le diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS) en analyse et prévention des risques naturels est une formation en géographie visant le développement des connaissances en géomorphologie, en gestion de l’environnement et sur les phénomènes naturels générateurs de risques pour reconnaître, délimiter et spatialiser les zones et les infrastructures vulnérables. Il offre une formation pratique acquise pour l’essentiel sur le terrain et permet de maîtriser les outils et l’instrumentation utiles à l’analyse des aléas et de la vulnérabilité ainsi qu’à l’évaluation et à la cartographie des risques. Passage à la maîtrise Quatre cours du diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS) en analyse et prévention des risques naturels font partie intégrante de la maîtrise en géographie. Pour obtenir sa maîtrise, l'étudiant devra réaliser le mémoire de recherche de 27 crédits et deux cours obligatoires de 3 crédits. Il est donc possible pour un étudiant d’amorcer son cheminement au DESS, puis de poursuivre à la maîtrise. Pour compléter sa maîtrise, il doit : détenir une moyenne cumulative minimale de 3,2 sur 4,3; satisfaire aux conditions d’admission de la maîtrise; déposer une nouvelle demande d'admission. Qu’est-ce que la géographie? La géographie intègre les sciences naturelles et les sciences humaines. Elle vise à comprendre comment les milieux naturels influencent les activités humaines, mais aussi comment les sociétés s’adaptent, utilisent et modifient ces mêmes milieux. Les problématiques environnementales sont par conséquent au cœur des champs d’études de la géographie. Cette discipline s’intéresse aussi à tous les aspects de la gestion intégrée des territoires et de leurs ressources. Pour cela, elle utilise des méthodes et des outils performants pour la collecte, le traitement et l’analyse de l’information géographique (géomatique, télédétection, photo-interprétation, campagnes de terrain, etc.). À l’UQAR, la géographie humaine et la géographie physique se réunissent pour aborder des questions touchant, par exemple, les géorisques, l’aménagement du territoire et le développement durable. La nordicité, un axe d'excellence en recherche à l'UQAR L'UQAR se consacre à l'étude du Grand Nord et des basses latitudes froides, désignée sous le nom de nordicité. Cet axe de recherche regroupe des chercheurs qui s'intéressent aux environnements nordiques dans une perspective interdisciplinaire autour de disciplines étroitement complémentaires, dont la biologie, l'écologie, la chimie et la géographie, humaine ou physique, des milieux froids. Leurs recherches visent à mieux comprendre le fonctionnement des milieux continentaux en climat froid, de manière à répondre aux enjeux majeurs dans le domaine de la conservation et de la gestion durable. L'évolution des environnements nordiques continentaux dans le contexte du changement planétaire et les relations entre les environnements nordiques et les sociétés humaines sont au nombre des questions de premier plan. Objectifs Objectif général L’objectif général du programme de DESS-APRN est de former des professionnels hautement qualifiés dans l’analyse, la gestion et la prévention des risques naturels, et ce par le biais d’une formation pratique acquise pour l’essentiel sur le terrain. Il vise le développement des connaissances sur les phénomènes naturels générateurs de risque, la capacité de reconnaître, de délimiter et de spatialiser les zones et les infrastructures à risque, l’acquisition d’une démarche permettant d’évaluer la vulnérabilité, et, enfin, la maîtrise des outils et de l’instrumentation utiles à l’analyse des aléas et de la vulnérabilité ainsi qu’à l’évaluation et à la cartographie des risques. Objectifs spécifiques À la fin du DESS-APRN, l’étudiant devra : Connaître la démarche scientifique adaptée à l’analyse des risques naturels; Connaître et comprendre les aléas et les phénomènes naturels générateurs de risque; Être en mesure d’identifier et de délimiter les aléas selon d’une approche multirisques; Savoir évaluer la vulnérabilité d’un site à partir de l’analyse de diverses sources de données (in situ, télédétection, cartes, etc.); Maîtriser les principaux outils de géomatiques et de télédétection et savoir les utiliser dans le cadre de la cartographie des zones à risques; Être en mesure de rédiger un plan de gestion et de prévention des risques naturels. [-]

Master en océanographie

Université du Québec à Rimouski UQAR
Campus À temps plein 6 mois September 2017 Canada Rimouski

La maîtrise en océanographie forme des scientifiques aptes à comprendre la dynamique du système marin d’une façon multidisciplinaire et globale. [+]

Programmes de Master 2017 aux Lévis, Canada. La maîtrise en océanographie forme des scientifiques aptes à comprendre la dynamique du système marin d’une façon multidisciplinaire et globale. Elle fournit une connaissance éclairée du milieu marin, de ses ressources, des techniques d'étude et d'exploitation, des problèmes de pollution qu'on y rencontre ainsi que des méthodes d'intervention appropriées. Le projet de recherche et les cours permettent d’approfondir ses connaissances dans un des quatre domaines de spécialisation : océanographie chimique; océanographie biologique; océanographie géologique; océanographie physique. Structure du programme La maîtrise en océanographie permet de réaliser un projet de recherche (mémoire de 27 crédits) permettant d’approfondir ses connaissances dans un domaine de spécialisation des sciences de la mer. Dès leur premier trimestre, les étudiants participent à une mission océanographique sur le navire de recherche Coriolis II dans le cadre du cours Océanographie expérimentale. Le programme comporte en outre un cours d’océanographie générale et deux cours optionnels, dont les sujets varient selon le projet de recherche des étudiants. Ce programme permet également de développer les habiletés requises à la poursuite d'études doctorales. Axes de recherche Océanographie physique Les physiciens s’intéressent aux mouvements de l’eau en fonction de différents facteurs, comme la marée, les vents, les variations de débit d’eau douce, ainsi qu’aux variations dans l’espace et le temps. Leurs recherches touchent notamment : la formation des vagues; les gradients de salinité et de densité; les variations de température; les échanges d’énergie entre l’air et la mer; la formation de zones de turbulences; les phénomènes connexes entre l’océan et la température (changements climatiques mondiaux, El Niño, ouragans et typhons); etc. Océanographie chimique Les chimistes s’intéressent aux processus chimiques dans l’eau et les sédiments marins. Leurs recherches touchent notamment : les origines et le sort des constituants chimiques des eaux océaniques; les réactions chimiques qui se produisent en milieu marin; les effets des contaminants (organiques ou non) et leur distribution; les échanges gazeux entre l’atmosphère et l’océan; etc. Océanographie biologique Les biologistes s’intéressent aux organismes et microorganismes vivants dans le milieu marin, comme le plancton, les algues, les crustacés, les mollusques, les poissons et les mammifères. Leurs recherches touchent notamment : les relations trophiques entre ces organismes et les facteurs qui peuvent déséquilibrer ces relations, comme le changement de climat et la pollution; les interactions et l’évolution des espèces en fonction des paramètres physiques, chimiques et géologiques du milieu; l’influence des perturbations anthropiques et naturelles sur la biodiversité; l’aquaculture (physiologie, génétique, développement, etc.); les systèmes d’exploitation halieutiques; etc. Océanographie géologique Les géologues s’intéressent à l’évolution du fond marin, c’est-à-dire à la nature des sédiments, les mécanismes de leur mise en place et l’historique de leur accumulation. Leurs recherches touchent notamment : la formation des bassins océaniques, des chaînes de montagnes, des fosses, des volcans sous-marins; la façon dont les sédiments sont transportés, soulevés et distribués, pour former îles et continents; la reconstitution paléoclimatique et paléoenvironnementale à partir de l’étude des propriétés minéralogique, géochimique et/ou magnétique des sédiments; etc. Projets d’études en recrutement Les professeurs l'ISMER affichent régulièrement des appels de candidatures pour des projets de maîtrise ou de doctorat en océanographie. Les candidats peuvent aussi communiquer directement avec les professeurs pour connaître les possibilités d’encadrement. Les sciences de la mer, un axe d'excellence en recherche à l'UQAR Dès la naissance de l'Université du Québec à Rimouski, la compréhension de l'environnement maritime s'est imposée comme un créneau d'études et un axe d'excellence en recherche incontournable. L'UQAR regroupe aujourd'hui une extraordinaire concentration de chercheurs dont l'expertise couvre un large éventail de questions touchant le domaine des sciences de la mer. L’ISMER est un chef de file dans des domaines comme les changements climatiques sous différentes latitudes, les effets du rayonnement ultraviolet sur les premiers maillons de la chaîne alimentaire ou l'impact des contaminants sur les écosystèmes côtiers. L'acoustique marine, l'aquaculture, la dynamique des populations et le transport des sédiments sont aussi des thématiques pouvant compter sur une expertise solide. Perspectives d'emploi Chaque année, plusieurs opportunités d’emplois s’offrent pour les diplômés en océanographie, qui dépendent de la formation disciplinaire (océanographie biologique, chimique, géologique ou physique). Étant donné qu'un grand nombre de polluants, naturels ou anthropiques, aboutissent dans l'océan, les environnementalistes des quatre coins du monde commencent à s'intéresser aux affaires océaniques. Le besoin de spécialistes qui comprennent non seulement l'interdépendance de l'océan, de l'urbanisation et de l'industrialisation en croissance constante, mais aussi les dangers potentiels des accidents maritimes continue de s'affermir. Secteur public Au Canada, le principal employeur de diplômés en océanographie est le gouvernement fédéral, plus précisément les ministères des Pêches et Océans ainsi que des Ressources naturelles. Les autres ministères et organismes gouvernementaux ainsi que les universités emploient des océanographes pour enseigner et mener des travaux de recherche. Secteur privé Les emplois dans le secteur privé touchent en grande partie les études et l'évaluation de l'environnement. Certaines grandes entreprises emploient leurs propres spécialistes des sciences de la mer tandis que d'autres préfèrent embaucher des consultants. Pêcheries et aquaculture Les recherches sur les pêches exigent la connaissance de presque tous les aspects de l'océanographie afin d'effectuer l'évaluation des populations et la modélisation de la dynamique des populations de poissons. L'expansion rapide de l'aquaculture a entraîné une demande pour un bon nombre de spécialistes, notamment en nutrition de poissons et en contrôle des maladies. Objectifs Ce programme vise à former des scientifiques capables de réaliser des recherches océanographiques, c'est-à-dire d'étudier les phénomènes de la mer d'une façon multidisciplinaire et globale. À la fin de leur programme de formation en océanographie, les étudiants auront acquis une connaissance suffisante du milieu marin, de ses ressources, des techniques d'étude et d'exploitation de ce milieu, des problèmes de pollution ainsi que des méthodes d'intervention appropriées. Le projet de recherche et les cours suivis dans le programme permettent à l'étudiant d'acquérir des connaissances multidisciplinaires en océanographie et d'approfondir ses connaissances acquises dans un domaine de spécialisation. [-]

Master en lettres

Université du Québec à Rimouski UQAR
Campus À temps plein September 2017 Canada Rimouski

La maîtrise en lettres vise la spécialisation en études littéraires, par l'augmentation des connaissances sur les textes et par la poursuite d'une réflexion systématique sur les fondements théoriques et institutionnels de la discipline. [+]

La maîtrise en lettres vise la spécialisation en études littéraires, par l'augmentation des connaissances sur les textes et par la poursuite d'une réflexion systématique sur les fondements théoriques et institutionnels de la discipline. Les trois axes d’excellence en recherche sont la création littéraire, la critique et la théorie en littérature, ainsi que l’histoire littéraire. Offert conjointement avec l'Université du Québec à Chicoutimi et l'Université du Québec à Trois-Rivières, ce programme réunit 23 professeurs-chercheurs et chercheurs-créateurs dont les spécialisations couvrent l’ensemble des thèmes et approches des études littéraires. Cheminements Maîtrise en lettres, cheminement recherche Ce cheminement vise l’acquisition d’une spécialisation plus grande, la formation à la recherche intensive et l’expérimentation approfondie d’une méthode critique par la rédaction d’un travail analytique élaboré (mémoire de 30 crédits). Ce cheminement est particulièrement indiqué pour les étudiants qui désirent poursuivre d’éventuelles études de doctorat. Maîtrise en lettres, cheminement recherche-création Ce cheminement s’adresse aux étudiants qui ont manifesté des qualités exceptionnelles dans la création littéraire. Il offre la possibilité d’accroître leur autonomie intellectuelle par la présentation d’une œuvre de création et de développer une réflexion méthodique sur le rôle de l’activité créatrice dans les études littéraires. Il permet également de développer les habiletés requises à la poursuite d'études doctorales. Axes de recherche L’équipe professorale mène des travaux de recherche et recherche-création structurés autour des axes porteurs des programmes de lettres aux trois cycles : création, culture littéraire, approches et méthodes. Les recherches témoignent d’un souci de complémentarité tant sur le plan des périodes que des objets et des méthodes. Création littéraire Conte, nouvelle, roman, poésie, haïku, récit, théâtre, pédagogie et philosophie de la création. Culture littéraire Littérature française de l’Ancien Régime (XVIe-XVIIIe siècles), écrits de la Nouvelle-France, littératures québécoise et française des XIXe et XXe siècles, littérature contemporaine. Approches et méthodes Géocritique, histoire littéraire, intertextualité, linguistique, mythocritique et mythanalyse, narrativité, onomastique, poétique du recueil, poétique des genres, psychanalyse, rhétorique, sémantique, sémiotique et textologie. Le dynamisme de la recherche en lettres à l’UQAR se reflète dans la diversité et la qualité des projets en cours ou achevés. Analyses collectives des titres et œuvres de Magritte Archéologie de la superstition (XVIe-XVIIIe siècles) Bibliothèque numérique des imprimés anciens conservés dans l’Est du Québec Écrits des romanciers sur le roman Édition critique des œuvres complètes de Louis Hennepin et de Cavelier de La Salle Euphorie et dysphorie dans les textes littéraires Femmes, rhétorique et éloquence sous l’Ancien Régime Henri III (1574-1589) et l’idéal de la toute-puissance de la parole éloquente HERCULE-XVI : traités de rhétorique et de poétique du XVIe siècle Intertextualité et mémoire dans la littérature contemporaine Joseph-Charles Taché polygraphe L’exploréen dans l’opus poétique de Claude Gauvreau Jean de Préchac ou le parcours d’un écrivain galant La dimension dramaturgique de la nouvelle française au XVIIe siècle Mise en ligne d’un corpus du Témiscouata (correspondance du curé missionnaire Bernier) Paysages et identités dans les littératures nord-américaines contemporaines Poétique du recueil de nouvelles Pratiques, sens et éthique des valeurs dans la création littéraire francophone Proust et la mélancolie Etc. Perspectives d'emploi Une formation aux cycles supérieurs en lettres peut devenir avantageuse pour occuper un poste de direction dans plusieurs milieux, pour obtenir un poste supérieur dans la fonction publique ou pour accéder aux emplois d’enseignement au niveau postsecondaire : enseignement collégial (2e cycle); enseignement universitaire (3e cycle); édition; direction dans le milieu de la recherche et de l'édition; direction de revue savante ou de collection littéraire; agent de communication; poste de direction au sein de la fonction publique (provincial et fédéral); agent de recherche à la Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BANQ) ou autres grandes bibliothèques; professionnel de recherche pour les projets des chercheurs universitaires en lettres et sciences humaines; etc. Et bien sûr, il y a la création littéraire! Des dizaines de nos diplômés ont à leur actif un ou plusieurs livres publiés chez des éditeurs de renom. Objectifs Sur le plan scientifique, le programme vise à permettre l'acquisition d'une spécialisation en études littéraires, par l'augmentation des connaissances sur les textes et par la poursuite d'une réflexion systématique sur les fondements théoriques et institutionnels de la discipline. Le programme envisage aussi le développement de la recherche et de la pratique en création. Selon l'option choisie par l'étudiante ou l'étudiant, les objectifs se précisent en trois dominantes : Option A - recherche: Acquisition d'une spécialisation plus grande, formation à la recherche intensive et expérimentation approfondie d'une méthode critique par la rédaction d'un travail analytique élaboré (mémoire). Ce cheminement est particulièrement indiqué pour les étudiants qui désirent poursuivre d'éventuelles études de doctorat. Option B - recherche-création: Pour les étudiants qui ont manifesté des qualités exceptionnelles dans la création littéraire, cette option offre la possibilité d'accroître leur autonomie intellectuelle par la présentation d'une oeuvre de création et de développer une réflexion méthodique sur le rôle de l'activité créatrice dans les études littéraires. Ce cheminement donne également accès aux études de doctorat. Ce programme est géré conjointement par l'UQAR, l'UQAC et l'UQTR. [-]

Master en ingénierie (type cours avec projet)

Université du Québec à Rimouski UQAR
Campus À temps plein September 2017 Canada Rimouski

La maîtrise en ingénierie vise à approfondir les connaissances scientifiques et techniques en ingénierie, à initier à la recherche et à l’innovation technologique et à former des spécialistes autonomes et compétents aptes à exercer une pratique professionnelle de haut niveau dans différents domaines de l’ingénierie et des sciences appliquées. [+]

Programmes de Master 2017 aux Lévis, Canada. La maîtrise en ingénierie vise à approfondir les connaissances scientifiques et techniques en ingénierie, à initier à la recherche et à l’innovation technologique et à former des spécialistes autonomes et compétents aptes à exercer une pratique professionnelle de haut niveau dans différents domaines de l’ingénierie et des sciences appliquées. Cheminements Maîtrise en ingénierie, profil de type cours avec projet La maîtrise en ingénierie, profil sans mémoire de type cours avec projet favorise le développement de la composante professionnelle de la formation du candidat par l'approfondissement des connaissances et l'acquisition d'une spécialité. Maîtrise en ingénierie, profil avec mémoire La maîtrise en ingénierie, profil avec mémoire favorise le développement d'une composante recherche par l'approfondissement des connaissances dans un champ de spécialisation. Ce cheminement permet également de développer les habiletés requises à la poursuite d'études doctorales. Public visé Ce programme s'adresse à des candidats possédant une formation dans le domaine du génie qui désirent approfondir leurs connaissances scientifiques et techniques en ingénierie. Les candidats détenteurs d'une formation en sciences fondamentales ou en sciences appliquées sont également admissibles. Toutefois, ceux-ci pourront se voir imposer une scolarité probatoire de premier cycle en ingénierie. Axes de recherche Les champs d’intérêt et les expertises des professeurs en ingénierie portent sur différents champs d’études regroupés autour de quatre axes de recherche. Énergies renouvelables et bioressources Développement durable Énergie éolienne Exploitation et valorisation de la tourbe Véhicules électriques et hybrides Etc. Productique Développement de produits, de procédés et de systèmes Optimisation des performances des procédés et des équipements industriels Systèmes industriels évolués Planification, gestion et contrôle des processus de production Etc. Systèmes électromécaniques Modélisation, simulation, conception, optimisation, régulation, maintenance et gestion des systèmes industriels Télécommunications et traitement de l’information Photonique Télédétection Traitement des signaux Télécommunication et communication satellitaire et sans-fil Etc. Perspectives d’emploi Les diplômés aux programmes de cycles supérieurs en ingénierie occupent des postes dans plusieurs secteurs de l'industrie comme : électronique; instrumentation et contrôle; télécommunications; aérospatiale; conception; fabrication; automatisation; productique; énergie; aéronautique; pâtes et papiers; transformation des métaux; transport; génie informatique; génie éolien; génie maritime; R et D. Les principales fonctions occupées par les diplômés sont : chargé de projet; directeur de R et D; chercheur ou chercheur associé; ingénieur de systèmes; ingénieur de projet; concepteur de systèmes; responsable de l’expérimentation; ingénieur en développement de produits; étudiant au doctorat (pour les diplômés à la maîtrise). Objectifs Contribuer à l’approfondissement des connaissances scientifiques et techniques en ingénierie, initier à la recherche et à l’innovation technologique et former des spécialistes autonomes et compétents aptes à exercer une pratique professionnelle de haut niveau dans différents domaines de l’ingénierie et des sciences appliquées. Plus spécifiquement, l’étudiant devrait, au terme de son programme d’étude : avoir acquis des connaissances plus approfondies dans une partie des sciences et des techniques liées à l’ingénierie; être en mesure d'appliquer les connaissances acquises à des problématiques, des situations ou des projets variés reliés à sa spécialisation ; faire preuve d’un esprit critique capable de proposer et d'évaluer des solutions à des problèmes spécifiques d’ingénierie; être en mesure de mener un projet d’ingénierie dans son secteur de spécialisation; avoir démontré qu'il est capable de communiquer oralement et par écrit, de façon claire et cohérente, les résultats d'un travail de recherche scientifique. Le profil sans mémoire (type cours) favorise le développement de la composante professionnelle de la formation du candidat par l'approfondissement des connaissances et l'acquisition d'une spécialité. [-]

Master en ingénierie (avec mémoire)

Université du Québec à Rimouski UQAR
Campus À temps plein September 2017 Canada Rimouski

La maîtrise en ingénierie vise à approfondir les connaissances scientifiques et techniques en ingénierie, [+]

La maîtrise en ingénierie vise à approfondir les connaissances scientifiques et techniques en ingénierie, à initier à la recherche et à l’innovation technologique et à former des spécialistes autonomes et compétents aptes à exercer une pratique professionnelle de haut niveau dans différents domaines de l’ingénierie et des sciences appliquées. Cheminements Maîtrise en ingénierie, profil de type cours avec projet La maîtrise en ingénierie, profil sans mémoire de type cours avec projet favorise le développement de la composante professionnelle de la formation du candidat par l'approfondissement des connaissances et l'acquisition d'une spécialité. Maîtrise en ingénierie, profil avec mémoire La maîtrise en ingénierie, profil avec mémoire favorise le développement d'une composante recherche par l'approfondissement des connaissances dans un champ de spécialisation. Ce cheminement permet également de développer les habiletés requises à la poursuite d'études doctorales. Public visé Ce programme s'adresse à des candidats possédant une formation dans le domaine du génie qui désirent approfondir leurs connaissances scientifiques et techniques en ingénierie. Les candidats détenteurs d'une formation en sciences fondamentales ou en sciences appliquées sont également admissibles. Toutefois, ceux-ci pourront se voir imposer une scolarité probatoire de premier cycle en ingénierie. Axes de recherche Les champs d’intérêt et les expertises des professeurs en ingénierie portent sur différents champs d’études regroupés autour de quatre axes de recherche. Énergies renouvelables et bioressources Développement durable Énergie éolienne Exploitation et valorisation de la tourbe Véhicules électriques et hybrides Etc. Productique Développement de produits, de procédés et de systèmes Optimisation des performances des procédés et des équipements industriels Systèmes industriels évolués Planification, gestion et contrôle des processus de production Etc. Systèmes électromécaniques Modélisation, simulation, conception, optimisation, régulation, maintenance et gestion des systèmes industriels Télécommunications et traitement de l’information Photonique Télédétection Traitement des signaux Télécommunication et communication satellitaire et sans-fil Etc. Perspectives d’emploi Les diplômés aux programmes de cycles supérieurs en ingénierie occupent des postes dans plusieurs secteurs de l'industrie comme : électronique; instrumentation et contrôle; télécommunications; aérospatiale; conception; fabrication; automatisation; productique; énergie; aéronautique; pâtes et papiers; transformation des métaux; transport; génie informatique; génie éolien; génie maritime; R et D. Les principales fonctions occupées par les diplômés sont : chargé de projet; directeur de R et D; chercheur ou chercheur associé; ingénieur de systèmes; ingénieur de projet; concepteur de systèmes; responsable de l’expérimentation; ingénieur en développement de produits; étudiant au doctorat (pour les diplômés à la maîtrise). Objectifs Contribuer à l’approfondissement des connaissances scientifiques et techniques en ingénierie, initier à la recherche et à l’innovation technologique et former des spécialistes autonomes et compétents aptes à exercer une pratique professionnelle de haut niveau dans différents domaines de l’ingénierie et des sciences appliquées. Plus spécifiquement, l’étudiant devrait, au terme de son programme d’étude : avoir acquis des connaissances plus approfondies dans une partie des sciences et des techniques liées à l’ingénierie; être en mesure d'appliquer les connaissances acquises à des problématiques, des situations ou des projets variés reliés à sa spécialisation ; faire preuve d’un esprit critique capable de proposer et d'évaluer des solutions à des problèmes spécifiques d’ingénierie; être en mesure de mener un projet d’ingénierie dans son secteur de spécialisation; avoir démontré qu'il est capable de communiquer oralement et par écrit, de façon claire et cohérente, les résultats d'un travail de recherche scientifique. Le profil avec mémoire favorise le développement de la composante recherche de la formation du candidat par l'approfondissement des connaissances dans un champ de spécialisation; [-]

Master en histoire

Université du Québec à Rimouski UQAR
Campus À temps plein September 2017 Canada Rimouski

La maîtrise en histoire vise à former des chercheurs et des spécialistes capables d’envisager nos sociétés contemporaines dans une perspective historique et aptes à comprendre les relations étroites qui existent entre le présent et le passé. [+]

Programmes de Master 2017 aux Lévis, Canada. La maîtrise en histoire vise à former des chercheurs et des spécialistes capables d’envisager nos sociétés contemporaines dans une perspective historique et aptes à comprendre les relations étroites qui existent entre le présent et le passé. Cette formation est ouverte aux autres sciences humaines et des collaborations sont donc possibles avec d’autres programmes offerts par l’UQAR (lettres, géographie, éthique et développement régional). Structure du programme D’une grande souplesse, la maîtrise en histoire comporte une scolarité de 12 crédits et permet de réaliser un projet de recherche (mémoire de 30 crédits) permettant d’approfondir ses connaissances dans un domaine de spécialisation de la pratique historienne. Ce programme permet également de développer les habiletés requises à la poursuite d'études doctorales. Axes de recherche Les activités de recherche en histoire se déploient en histoire sociale, en histoire culturelle, en histoire politique, en histoire intellectuelle et en histoire matérielle. De ces axes émergent des orientations privilégiées par les professeurs : histoire de la jeunesse; histoire des femmes; histoire des autochtones; histoire des sociétés coloniales; histoire des sociétés locales et rurales; reproduction sociale et culture élitaire; pouvoir et identités; histoire des idéologies; patrimoine et lieux de mémoire; histoire sociale de l’architecture; culture matérielle; archéologie; histoire orale; histoire littéraire; histoire régionale; historiographie; épistémologie. Perspectives d'emploi Principaux employeurs En plus de préparer aux études de troisième cycle en histoire, la maîtrise en histoire forme des enseignants au niveau collégial, de même que des chercheurs pouvant œuvrer dans des milieux professionnels des milieux variés et stimulants : musées; fonction publique et diplomatie; médias; organismes culturels et patrimoniaux; bureaux de tourisme; agences de développement; universités et cégeps; organismes de communication et création; maisons d’édition; firmes privées en multimédias ou en archéologie; etc. Professions occupées Les compétences acquises permettent aux diplômés de la maîtrise en histoire d’occuper des postes très divers : agent de développement culturel; agent de recherche; chargé de projet; intervenant en patrimoine et en muséologie; recherchiste et documentaliste; gestionnaire des ressources culturelles; archéologue; attaché de presse; rédacteur; enseignant; etc. Objectifs Le programme de maîtrise en histoire vise à former des spécialistes en histoire qui manifestent une réelle maîtrise: de la discipline dans ses productions et interprétations; des techniques et méthodes de productions et de communication de la recherche historique. Il veut également former des enseignants. Enfin, il prépare aux études de troisième cycle en histoire. Cette formation s'inscrit dans une perspective d'ouverture aux autres sciences humaines. Le profil recherche (cheminement avec mémoire) a pour objectifs spécifiques de former des historiens capables: d'établir des stratégies de recherche originale satisfaisant aux exigences de la pratique historienne; de mettre ces stratégies en oeuvre à travers un projet de recherche de nature fondamentale; de communiquer des résultats de recherche sous la forme d'un mémoire. Ce programme d'études est offert par extension à l'UQAR en vertu d'une entente avec l'UQAM. [-]

Master en gestion des ressources maritimes (profil avec mémoire)

Université du Québec à Rimouski UQAR
Campus À temps plein September 2017 Canada Lévis

La maîtrise en gestion des ressources maritimes vise la formation de gestionnaires dotés d’une vision globale, pluridisciplinaire et intégrée du domaine maritime. [+]

La maîtrise en gestion des ressources maritimes vise la formation de gestionnaires dotés d’une vision globale, pluridisciplinaire et intégrée du domaine maritime. Il forme des professionnels capables d’utiliser les méthodes, outils et techniques de gestion afin de contribuer efficacement à la prise de décision dans le secteur maritime, tant au niveau opérationnel que stratégique. L’étudiant a l’occasion d’approfondir ses connaissances dans l’une des trois filières du programme : halieutique (pêche et aquaculture), gestion de l’environnement côtier et marin et transport maritime. Cheminements Maîtrise en gestion des ressources maritimes, cheminement professionnel (sans mémoire) Ce cheminement sans mémoire de recherche permet d’approfondir ses connaissances dans l’une des trois filières du programme : Halieutique : Fillière portant sur les problématiques du secteur de la pêche et de l’aquaculture, de la transformation des produits aquatiques (incluant les activités de valorisation des produits et de la biomasse). Gestion de l’environnement côtier et marin : Fillière portant sur les problématiques reliées aux activités maritimes et à l’exploitation des ressources naturelles dans une perspective de développement durable. Transport maritime : Filière portant sur les problématiques de gestion reliées au transport maritime et aux activités portuaires. Par l’entremise de son choix de cours, l’étudiant peut orienter sa formation vers la gestion privée ou publique. Maîtrise en gestion des ressources maritimes, cheminement recherche (avec mémoire) Ce cheminement avec mémoire s'adresse aux candidats qui désirent s'orienter vers une carrière de chercheur spécialisé ou d’expert-conseil en gestion des ressources maritimes. Il permet de réaliser un projet de recherche (mémoire de 21 crédits) permettant d’approfondir ses connaissances sur un sujet particulier lié à la gestion des ressources maritimes. Ce cheminement permet également de développer les habiletés requises à la poursuite d'études doctorales. Public visé Les programmes de 2e cycle en gestion des ressources maritimes s'adressent aux candidats ayant une formation : en sciences de l’environnement (biologie, chimie, géographie, etc.) qui désirent acquérir une formation en gestion appliquée au domaine de l’environnement maritime; en sciences de la gestion ou en droit qui désirent se spécialiser dans le secteur maritime. Axes de recherche Filière Halieutique Gestion de capacité dans le secteur pêche Économie de l'aquaculture et de la pêche Technologies de télédétection et gestion de l'environnement et des ressources Finance et planification d'affaires pour la biotechnologie maritime Évaluation des stocks halieutiques et gestion publique de la pêche et de la faune marine Gestion et politiques publiques des espèces exotiques envahissantes Optimisation de la filière halieutique Etc. Filière Gestion de l’environnement côtier et marin Commerce international et environnement Impacts sociaux et économiques de pollution maritime politiques de taxation et de subvention dans les industries de ressources naturelles Pêche illégale non détectée (IUU) dans les eaux territoriales de pays en voie de développement Liens entre écotoxicologie et impacts socio-économiques Méthodes d'évaluation non marchande des biens environnementaux et mesure d'impact environnemental Gestion publique des littoraux Comanagement dans la gestion des zones côtières et des ressources naturelles Réserves marines et la gestion spatiale des ressources Gestion environnementale et gestion des ressources naturelles dans les pays en voie de développement Etc. Filière Transport maritime Environnement et transport maritime Gestion stratégique dans le secteur du transport Gestion de la flotte commerciale et des ports dans le secteur transport maritime Dérèglement en transport maritime Analyse politique et économique de « short sea shipping » Etc Perspectives d'emploi Les diplômés en gestion des ressources maritimes de l'UQAR occupent des fonctions de gestionnaires, de chercheurs ou d'experts-conseils dans le domaine public ou privé. Le secteur maritime est notamment caractérisé par la présence d’un très grand nombre d’organisations publiques, parapubliques et privées, autant au Canada qu’à l’étranger : ministères provinciaux et fédéraux (pêcheries, environnement, transport, etc.); comités ZIP, organismes des bassins versants; villes et municipalités; organisations non gouvernementales (Banque Mondiale, Organisation pour la coopération et le développement économique (OCDE), Organisation pour la conservation de la nature, les Fonds mondiaux de la faune, etc.); centres de recherches et universités; entreprises privées. Qu’est-ce que la gestion des ressources maritimes? La diversité et la complexité des interventions humaines dans le secteur maritime exigent une réflexion sérieuse et des prises de décisions avisées afin de maintenir la pérennité des ressources et des activités essentielles à la survie d'une large partie de la population mondiale. Pour maintenir cette pérennité, il importe d’avoir une compréhension non seulement des environnements naturels, mais aussi les systèmes sociaux, politiques, économiques et légaux qui affectent les processus décisionnels. Les programmes en gestion des ressources maritimes sont donc construits autour de l'idée que ceux qui veulent contribuer à la gestion et au processus de décision doivent apprendre à employer correctement des points de vue scientifiques différents. Ils intègrent des connaissances en sciences de la gestion, en sciences naturelles, en sciences sociales et en droit et regroupent des experts en gestion des ressources halieutiques, en transport maritime et en études environnementales. Objectifs Les objectifs généraux Former des intervenants qui auront acquis la capacité à réaliser des analyses rigoureuses de problématiques complexes de manière à pouvoir contribuer efficacement à la prise de décision dans le domaine de la gestion des ressources maritimes. Former des personnes qui auront développé des habiletés leur permettant d'entreprendre, le cas échéant, des études de troisième cycle. Ce profil s'adresse avant tout aux candidats qui désirent s'orienter vers une carrière de chercheur spécialisé ou d’expert-conseil en gestion des ressources maritimes. Les objectifs spécifiques Au terme de leurs études, les étudiants : auront acquis les connaissances fondamentales nécessaires à la gestion d’organisation œuvrant dans le secteur maritime; auront développé une forte capacité d’analyse et de synthèse; auront mené une recherche reliée aux activités maritimes en utilisant une approche rigoureuse et structurée; auront acquis la maîtrise d’outils relatifs à la gestion dans le secteur maritime; auront été sensibilisés aux problématiques reliées à la gestion des activités maritimes, tant dans les secteurs publics que privés; pourront communiquer le résultat de leurs travaux oralement et par écrit. [-]

Master en gestion des ressources maritimes (profil sans mémoire)

Université du Québec à Rimouski UQAR
Campus À temps plein September 2017 Canada Rimouski

La maîtrise en gestion des ressources maritimes vise la formation de gestionnaires dotés d’une vision globale, pluridisciplinaire et intégrée du domaine maritime. [+]

Programmes de Master 2017 aux Lévis, Canada. La maîtrise en gestion des ressources maritimes vise la formation de gestionnaires dotés d’une vision globale, pluridisciplinaire et intégrée du domaine maritime. Il forme des professionnels capables d’utiliser les méthodes, outils et techniques de gestion afin de contribuer efficacement à la prise de décision dans le secteur maritime, tant au niveau opérationnel que stratégique. L’étudiant a l’occasion d’approfondir ses connaissances dans l’une des trois filières du programme : halieutique (pêche et aquaculture), gestion de l’environnement côtier et marin et transport maritime. Cheminements Maîtrise en gestion des ressources maritimes, cheminement professionnel (sans mémoire) Ce cheminement sans mémoire de recherche permet d’approfondir ses connaissances dans l’une des trois filières du programme : Halieutique : Fillière portant sur les problématiques du secteur de la pêche et de l’aquaculture, de la transformation des produits aquatiques (incluant les activités de valorisation des produits et de la biomasse). Gestion de l’environnement côtier et marin : Fillière portant sur les problématiques reliées aux activités maritimes et à l’exploitation des ressources naturelles dans une perspective de développement durable. Transport maritime : Filière portant sur les problématiques de gestion reliées au transport maritime et aux activités portuaires. Par l’entremise de son choix de cours, l’étudiant peut orienter sa formation vers la gestion privée ou publique. Maîtrise en gestion des ressources maritimes, cheminement recherche (avec mémoire) Ce cheminement avec mémoire s'adresse aux candidats qui désirent s'orienter vers une carrière de chercheur spécialisé ou d’expert-conseil en gestion des ressources maritimes. Il permet de réaliser un projet de recherche (mémoire de 21 crédits) permettant d’approfondir ses connaissances sur un sujet particulier lié à la gestion des ressources maritimes. Ce cheminement permet également de développer les habiletés requises à la poursuite d'études doctorales. Public visé Les programmes de 2e cycle en gestion des ressources maritimes s'adressent aux candidats ayant une formation : en sciences de l’environnement (biologie, chimie, géographie, etc.) qui désirent acquérir une formation en gestion appliquée au domaine de l’environnement maritime; en sciences de la gestion ou en droit qui désirent se spécialiser dans le secteur maritime. Axes de recherche Filière Halieutique Gestion de capacité dans le secteur pêche Économie de l'aquaculture et de la pêche Technologies de télédétection et gestion de l'environnement et des ressources Finance et planification d'affaires pour la biotechnologie maritime Évaluation des stocks halieutiques et gestion publique de la pêche et de la faune marine Gestion et politiques publiques des espèces exotiques envahissantes Optimisation de la filière halieutique Etc. Filière Gestion de l’environnement côtier et marin Commerce international et environnement Impacts sociaux et économiques de pollution maritime politiques de taxation et de subvention dans les industries de ressources naturelles Pêche illégale non détectée (IUU) dans les eaux territoriales de pays en voie de développement Liens entre écotoxicologie et impacts socio-économiques Méthodes d'évaluation non marchande des biens environnementaux et mesure d'impact environnemental Gestion publique des littoraux Comanagement dans la gestion des zones côtières et des ressources naturelles Réserves marines et la gestion spatiale des ressources Gestion environnementale et gestion des ressources naturelles dans les pays en voie de développement Etc. Filière Transport maritime Environnement et transport maritime Gestion stratégique dans le secteur du transport Gestion de la flotte commerciale et des ports dans le secteur transport maritime Dérèglement en transport maritime Analyse politique et économique de « short sea shipping » Etc. Perspectives d'emploi Les diplômés en gestion des ressources maritimes de l'UQAR occupent des fonctions de gestionnaires, de chercheurs ou d'experts-conseils dans le domaine public ou privé. Le secteur maritime est notamment caractérisé par la présence d’un très grand nombre d’organisations publiques, parapubliques et privées, autant au Canada qu’à l’étranger : ministères provinciaux et fédéraux (pêcheries, environnement, transport, etc.); comités ZIP, organismes des bassins versants; villes et municipalités; organisations non gouvernementales (Banque Mondiale, Organisation pour la coopération et le développement économique (OCDE), Organisation pour la conservation de la nature, les Fonds mondiaux de la faune, etc.); centres de recherches et universités; entreprises privées. Qu’est-ce que la gestion des ressources maritimes? La diversité et la complexité des interventions humaines dans le secteur maritime exigent une réflexion sérieuse et des prises de décisions avisées afin de maintenir la pérennité des ressources et des activités essentielles à la survie d'une large partie de la population mondiale. Pour maintenir cette pérennité, il importe d’avoir une compréhension non seulement des environnements naturels, mais aussi les systèmes sociaux, politiques, économiques et légaux qui affectent les processus décisionnels. Les programmes en gestion des ressources maritimes sont donc construits autour de l'idée que ceux qui veulent contribuer à la gestion et au processus de décision doivent apprendre à employer correctement des points de vue scientifiques différents. Ils intègrent des connaissances en sciences de la gestion, en sciences naturelles, en sciences sociales et en droit et regroupent des experts en gestion des ressources halieutiques, en transport maritime et en études environnementales. Objectifs Les objectifs généraux Former des professionnels ayant une approche pluridisciplinaire et pouvant contribuer efficacement à la prise de décision dans le secteur maritime et ce, tant au niveau opérationnel que stratégique; approfondir ses connaissances de l’une des filières du programme. Par l’entremise de son choix de cours, l’étudiant peut orienter sa formation vers la gestion privée ou publique Ce profil s'adresse avant tout aux candidats qui désirent acquérir une solide formation en gestion et qui sont intéressés par le secteur maritime. Ce profil s’adresse particulièrement aux étudiants ayant complété une formation de premier cycle connexe au secteur maritime (biologie, chimie, droit, génie, géographie, etc.). Les objectifs spécifiques Au terme de leurs études, les étudiants : auront acquis les connaissances fondamentales nécessaires à la gestion d’organisation œuvrant dans le secteur maritime; auront bénéficié d’une formation multidisciplinaire et acquis des habiletés les rendant capables d’interagir efficacement avec des spécialistes d’autres disciplines; auront développé une forte capacité d’analyse et de synthèse; auront acquis les méthodes, outils et techniques de gestion appliqués à la gestion dans le secteur maritime; auront été sensibilisés aux problématiques reliées à la gestion des activités maritimes, tant dans les secteurs publics que privés; auront réalisé une activité d’intervention dans le milieu; pourront communiquer le résultat de leurs travaux oralement et par écrit. [-]