Master en Sciences forestières aux Lévis au Canada

Comparez les Masters en Sciences forestières 2017 aux Lévis au Canada

Sciences forestières

Le master est décerné aux étudiants qui ont achevé un cycle d'études dans un domaine académique ou professionnel spécifique, prouvant ainsi qu'ils ont obtenu un haut niveau de qualification.

sciences forestières est un domaine d'étude qui met l'accent sur l'importance des zones boisées et le rôle que ces régions jouent dans la réduction de la pollution, la prévention des changements climatiques et de contribuer à des activités récréatives.

Si vous envisagez de tout système d'enseignement supérieur qui aura une incidence sur votre vie positivement tout en vous donnant les connaissances et les compétences pratiques, alors le système d'éducation du Canada est ce qu'il vous faut. Voyage au Canada pour votre éducation vous fera apprécier la créativité et l'innovation des enseignants dans ces établissements d'enseignement supérieur.

Demandez des Renseignements sur les Masters en Sciences forestières aux Lévis au Canada 2017

Continuer

Diplôme d'études supérieures spécialisées en gestion de la faune

Université du Québec à Rimouski UQAR
Campus À temps plein September 2017 Canada Rimouski

Le diplôme d'études supérieures spécialisées (DESS) en gestion de la faune est une formation en biologie qui permet de se spécialiser dans la gestion des ressources fauniques afin de pouvoir mesurer l'impact des interventions sur les milieux naturels et de préparer des plans de gestion et d'aménagement du territoire en tenant compte des priorités sociales et économiques. [+]

Masters en Sciences forestières aux Lévis au Canada. Le diplôme d'études supérieures spécialisées (DESS) en gestion de la faune est une formation en biologie qui permet de se spécialiser dans la gestion des ressources fauniques afin de pouvoir mesurer l'impact des interventions sur les milieux naturels et de préparer des plans de gestion et d'aménagement du territoire en tenant compte des priorités sociales et économiques. Il permet de réaliser un travail dirigé dans des secteurs-clés comme la génétique des populations animales, la biologie adaptative, l’écologie forestière, la dynamique des populations fauniques et la biologie évolutive. Structure du programme Le diplôme d'études supérieures spécialisées (DESS) en gestion de la faune comporte sept cours magistraux et deux activités de recherche liées entre elles : le cours Méthodologie de la recherche (3 crédits, à l'automne) où l'on apprend à faire une bonne revue de littérature, une introduction et des méthodes, puis à l'hiver le cours Travail dirigé (6 crédits) vise à effectuer les analyses, écrire les résultats et la discussion. Chaque étudiant se voit attribuer un projet et un superviseur pour ce rapport sous forme d'essai. Chaque projet de recherche est unique et demande un investissement moindre qu'une maîtrise, mais supérieur à une thèse de fin de baccalauréat comme dans plusieurs universités. Pour plusieurs étudiants, un DESS constitue une bonne manière de déterminer leur intérêt pour une maîtrise ou non, et s'ils veulent travailler en recherche plus tard. Public visé Le diplôme d'études supérieures spécialisées (DESS) en gestion de la faune s'adresse aussi bien à des étudiants qui viennent d'obtenir leur baccalauréat en biologie qu'à des biologistes déjà sur le marché du travail et désireux de se perfectionner en gestion de la faune. Passage à la maîtrise Cinq cours du diplôme d'études supérieures spécialisées (DESS) en gestion de la faune font partie intégrante de la maîtrise en gestion de la faune et de ses habitats. Pour obtenir sa maîtrise, l'étudiant devra réaliser le mémoire de recherche de 27 crédits et un cours obligatoire de 3 crédits. Il est donc possible pour un étudiant d’amorcer son cheminement au DESS, puis de poursuivre à la maîtrise. Pour compléter sa maîtrise, il doit : détenir une moyenne cumulative minimale de 3,2 sur 4,3; satisfaire aux conditions d’admission de la maîtrise; déposer une nouvelle demande d'admission. La nordicité, un axe d'excellence en recherche à l'UQAR L'UQAR se consacre à l'étude du Grand Nord et des basses latitudes froides, désignée sous le nom de nordicité. Cet axe de recherche regroupe des chercheurs qui s'intéressent aux environnements nordiques dans une perspective interdisciplinaire autour de disciplines étroitement complémentaires, dont la biologie, l'écologie, la chimie et la géographie, humaine ou physique, des milieux froids. Leurs recherches visent à mieux comprendre le fonctionnement des milieux continentaux en climat froid, de manière à répondre aux enjeux majeurs dans le domaine de la conservation et de la gestion durable. L'évolution des environnements nordiques continentaux dans le contexte du changement planétaire et les relations entre les environnements nordiques et les sociétés humaines sont au nombre des questions de premier plan. Objectifs Le diplôme d'études supérieures spécialisées en gestion de la faune vise à former des biologistes professionnels spécialisés dans la gestion des ressources fauniques capables d'appliquer les principes de cette discipline à la réalité socio-économique. Ces biologistes devront pouvoir mesurer l'impact des interventions sur les milieux naturels et élaborer des plans de gestion et d'aménagement des ressources fauniques et de leur habitat en tenant compte des priorités sociales et économiques. Les objectifs scientifiques visent principalement à : contribuer à l'acquisition des connaissances en gestion de la faune et à leur adéquation à la réalité québécoise; développer une approche pluridisciplinaire du problème de la gestion de la faune afin d'en arriver à une synthèse bio-socio-économique dont l'aboutissement permettra de gérer de façon rationnelle et éclairée la ressource faunique; L'approche pédagogique du programme vise : l'approfondissement des connaissances biologiques; l'acquisition de connaissances pertinentes dans des disciplines reliées à la gestion de la faune; une réflexion sur l'expérience professionnelle vécue et un dépassement des données scientifiques de base par la réalisation d'activités dirigées reliées à la gestion de la ressource faunique. Le programme veut aussi répondre à des besoins identifiés dans la société québécoise en permettant : le perfectionnement des biologistes pour les rendre aptes à accomplir une gestion efficace de la ressource faunique; l'amélioration de la conservation et de l'exploitation de la ressource faunique du Québec dans un contexte de développement durable. [-]

Master en gestion de la faune et de ses habitats

Université du Québec à Rimouski UQAR
Campus À temps plein 15 mois September 2017 Canada Lévis

La maîtrise en gestion de la faune et de ses habitats est une formation en biologie formant des scientifiques et des professionnels avec une vision globale et interdisciplinaire qui contribueront à l’amélioration de la conservation et de l’exploitation des ressources. [+]

La maîtrise en gestion de la faune et de ses habitats est une formation en biologie formant des scientifiques et des professionnels avec une vision globale et interdisciplinaire qui contribueront à l’amélioration de la conservation et de l’exploitation des ressources. Des projets de recherche sont réalisés dans des secteurs-clés comme la génétique des populations animales, la biologie adaptative, l’écologie forestière, la dynamique des populations fauniques et la biologie évolutive. Structure du programme La maîtrise en gestion de la faune et de ses habitats permet de réaliser un projet de recherche (mémoire de 27 crédits) permettant d’approfondir ses connaissances dans un domaine de spécialisation du domaine de la biologie. Le programme permet également de développer les habiletés requises à la poursuite d'études doctorales. Axes de recherche Faune terrestre et aquatique Dynamique des populations, de l'utilisation du milieu et des relations trophiques Dynamique trophique de la toundra arctique canadienne Écologie des communautés animales et études des stratégies de reproduction des animaux Impacts des changements climatiques sur la faune et la dynamique trophique de la toundra arctique et dans la forêt boréale Conservation d'espèces vulnérables ou menacées Écologie, physiologie et comportement des oiseaux Effet du changement humain et conservation des habitats marins d'oiseaux Écologie de populations bivalves marines Protection des océans Méthodes d'analyse des données en écologie Écologie des organismes microscopiques des sédiments Transfert de la matière organique provenant de la colonne d'eau et du sédiment Biologie évolutive Évolution des vertébrés inférieurs vivants et fossiles Stress environnementaux sur le développement larvaire des poissons Paléoichtyologie, paléoécologie et reconstitution paléoenvironnementale Écologie forestière Aménagement forestier durable Écologie des perturbations et de la régénération forestière Impacts des perturbations et des changements climatiques sur la forêt boréale Histoire de la végétation et de la sédimentation dans les plaines alluviales Impact de la sévérité et de la fréquence des feux sur les forêts Impact à long terme des coupes sur la biodiversité Écophysiologie et écologie moléculaire Coadaptations et évolution des génomes mitochondriaux et nucléaires Adaptations et évolution du métabolisme énergétique animal Aquaculture (génétique, nutrition, conditionnement) Génétique des populations de crustacés arctiques Génétique de la conservation La nordicité, un axe d'excellence en recherche à l'UQAR L'UQAR se consacre à l'étude du Grand Nord et des basses latitudes froides, désignée sous le nom de nordicité. Cet axe de recherche regroupe des chercheurs qui s'intéressent aux environnements nordiques dans une perspective interdisciplinaire autour de disciplines étroitement complémentaires, dont la biologie, l'écologie, la chimie et la géographie, humaine ou physique, des milieux froids. Leurs recherches visent à mieux comprendre le fonctionnement des milieux continentaux en climat froid, de manière à répondre aux enjeux majeurs dans le domaine de la conservation et de la gestion durable. L'évolution des environnements nordiques continentaux dans le contexte du changement planétaire et les relations entre les environnements nordiques et les sociétés humaines sont au nombre des questions de premier plan. Objectifs Le programme de la maîtrise en gestion de la faune et de ses habitats vise à former des scientifiques possédant une vision globale et interdisciplinaire du domaine de la gestion de la faune et de ses habitats et capables de réaliser des recherches dans ce domaine, de manière à agrandir le champ d'application en vue d'une amélioration de la conservation et l'exploitation des ressources. Elle vise également à former des professionnelles et des professionnels ayant une approche pluridisciplinaire et pouvant contribuer efficacement à la prise de décision dans le secteur de la gestion de la faune et de ses habitats, tant au niveau opérationnel que stratégique. Les objectifs spécifiques couvrent l'acquisition de connaissances et le développement d'aptitudes et de compétences. Certains autres sont d'ordre socio-économique. En ce qui concerne l'acquisition de connaissances, il vise à : approfondir les connaissances acquises au premier cycle; acquérir des connaissances pertinentes dans les principales disciplines relatives à la gestion de la faune et de ses habitats et ce, en regard de la réalité québécoise; acquérir des méthodologies appropriées à la recherche dans un des domaines du savoir (1) . En ce qui concerne le développement d'aptitudes et de compétences, il vise à : s'habiliter à l'analyse scientifique de diverses dimensions de la gestion et de l'aménagement intégré des ressources fauniques et de leurs habitats; développer une pensée critique globale et pluridisciplinaire à l'égard de la problématique de la gestion de la faune et de ses habitats; développer des aptitudes d'analyse et de synthèse associées à un problème de gestion des ressources fauniques et de leurs habitats; devenir progressivement maître de son apprentissage et de son autoformation afin de pouvoir s'adapter plus facilement aux changements pouvant modifier le cours de sa carrière; développer des capacités à travailler efficacement en équipe dans un contexte multidisciplinaire; compléter sa formation de premier cycle par le développement de compétences en recherche ; se préparer à des études de troisième cycle . Objectifs socio-économiques : appliquer les principes généraux de la gestion des ressources fauniques et de leurs habitats à la réalité socio-économique et au développement durable; La durée normale du programme pour une étudiante ou un étudiant à temps plein est de deux ans, soit six trimestres; sa durée maximale est de trois ans. Au terme de cette période, l'étudiante ou l'étudiant doit avoir satisfait à toutes les exigences du programme. [-]